291

Après nous avoir montré les différences entre forums physiques et forum virtuels, Aéroports de Paris revient avec nous sur le déroulement d’un salon virtuel. Découvrez leur retour d’expérience!
Nous avons interviewé la Mission Handicap d’Aéroports de Paris qui nous en dit plus sur leur expérimentation du salon virtuel. Alors, quelles sont ses particularités? Les réponses dans cet article!

Pourquoi avoir fait le choix du salon virtuel?

Plusieurs variables sont entrées en ligne de compte dans notre réflexion de participer à des forums virtuels. Nous ne sommes d’ailleurs pour le moment qu’en phase de test avec deux participations.

Le premier forum virtuel auquel nous avons pris part était dédié aux jeunes filles techniciennes et ingénieures et intervenait au moment où nous réfléchissions sur des actions spécifiques à conduire auprès de profils féminins encore sous-représentés dans certains métiers notamment techniques. Le fait qu’il soit sous forme virtuelle nous permettait également de tester cette formule.

Les principaux intérêts que nous voyons à participer à des forums virtuels sont:

  • La flexibilité que cela allait pouvoir apporter à nos RRH (ndlr: Responsables Ressources Humaines) et à nos managers. En effet, il est difficile de les mobiliser une journée complète sur des forums physiques et ce plusieurs fois dans l’année.
  • Le fait de pouvoir pré-sélectionner les candidats avec lesquelles nous allions pouvoir avoir des échanges ciblés lors de rendez-vous préparés.

Et nos deux premières expériences sont venues confirmer cela.

Comment vous êtes-vous préparés à ce salon?

Comme c’était une première, nous avons choisi de constituer une équipe rapprochée, ce qui nous a permis de limiter le nombre d’intervenants et donc de centraliser la gestion des entretiens avec les candidats. Pour le second forum, nous avons pris un temps avec l’organisateur du forum pour qu’il nous présente l’application et la manière de gérer nos rendez-vous et le suivi des candidats. Ainsi chaque recruteur était autonome, même si nous avons tout de même choisi de dédier une personne au pilotage global du forum.

Pour la partie sélection des candidats, nous nous sommes répartis les offres d’emploi en fonction de notre connaissance du secteur et avons procédé à la pré-sélection des candidats sur la base de leur CV. Ensuite, en fonction de nos agendas, nous avons chacun proposé un rendez-vous aux candidats et réalisé les entretiens.

Quels conseils donneriez-vous aux recruteurs hésitant à franchir le pas? Et aux demandeurs d’emploi en situation de handicap?

Nous avons pour le moment peu de recul sur cette formule, mais ce que nous pouvons mettre en avant, c’est la qualité des profils des personnes avec lesquels nous avons échangés. Nous sommes convaincus d’avoir eu accès à des candidats qui ne se déplacent pas sur les forums.

Le petit bémol que tous les recruteurs ont exprimé, est la trop courte durée des entretiens: 15 à 20 minutes. Mais comme pour les forums physiques, il faut avoir en tête que c’est un premier contact.

Aux candidats en situation de handicap, je dirai que cela permet aux deux parties de se focaliser sur le parcours professionnel et sur les compétences: lors d’entretiens téléphoniques, notamment, le handicap est plus que jamais non-visible.

Allez-vous participer à d’autres forums virtuels? Continuerez-vous à vous rendre aux salons physiques?

Oui, nous avons déjà planifié des forums virtuels pour l’année à venir, mais nous maintenons le programme de forums physiques que nous avons établi.

Les deux formats de forums se complètent, il est important pour nous de conserver des temps d’échanges de visu avec les candidats.

Et vous, que pensez-vous des forums virtuels? 

Partenariat

Partenariat

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00