288

Alors que la France entre dans une phase de confinement afin de limiter la propagation du Covid-19, il est nécessaire d’adapter nos méthodes de travail et d’interactions sociales. Si vous êtes en recherche d’emploi, cela peut impacter vos futurs entretiens. Mais pas de panique, il existe des solutions à distance comme Skype ! Talentéo vous donne ses conseils pour réussir votre entretien virtuel  !

Entretien en présentiel, téléphonique ou virtuel ?

Depuis janvier 2020, une épidémie de Coronavirus (COVID-19) s’est propagée dans le monde entier. Le 16 mars 2020, le Président de la République, Emmanuel Macron, a décidé de prendre des mesures pour réduire les contacts et déplacements au strict minimum sur l’ensemble du territoire à compter du mardi 17 mars à 12h00, pour quinze jours minimum. Ces nouvelles restrictions obligent une grand partie de la population à rester chez soi. Si vous êtes dans un processus de recherche d’emploi, deux options se présenteront à vous. Un report à une date ultérieure ou un entretien à distance.

Au-delà de la crise sanitaire, les recruteurs recourent aujourd’hui régulièrement aux entretiens par Skype ou vidéo-conférence dans les premières étapes du recrutement pour éviter les déplacements coûteux, parfois difficiles et souvent stressants .

Dans le processus de recrutement, l’entretien préalable par téléphone précède en général l’entretien de visu. L’occasion pour le recruteur d’évoquer avec vous votre situation, le poste proposé, éventuellement l’entreprise et la rémunération, mais aussi de convenir d’un premier échange en présentiel.

Si vous résidez loin du bureau ou de l’agence qui vous contacte, vous pouvez suggérer à votre interlocuteur la possibilité d’effectuer l’entretien en utilisant un logiciel de visioconférence tel que Skype.

Les entretiens d’embauche par vidéoconférence sont de plus en plus courants dans le processus de recrutement. Parfois, il s’agit d‘établir une pré-sélection quand les recruteurs ont plusieurs centaines de candidats. D’autres fois, ce sont les petites structures qui l’utilisent afin d’éviter aux candidats de traverser la France (voire plus !). Dans tous les cas, il faut le prendre très au sérieux et s’y adapter, car il est différent d’un entretien classique.

Nos conseils pour réussir

1. S’isoler

Un entretien Skype nécessite que l’on soit dans un endroit calme, en « sécurité ». Vous devez être certain de ne pas être dérangé et être bien installé. Ainsi, vous n’avez qu’à vous concentrer sur l’entretien en lui-même.

N’oubliez pas d’éteindre vos médias sociaux et messageries préférés afin d’éviter les alertes sonores liées au lancement d’un Chat sur Facebook ou Google ! Coupez également votre téléphone portable.

Faites attention à votre visage : il doit être visible, dégagé, et éclairé. Si vous êtes dans le noir, ce n’est pas très valorisant.

Enfin, faites attention au décor. Privilégiez un décor neutre. Ne vous installez pas dos à une porte qu’une personne souhaitant vous parler pourrait ouvrir pendant l’entretien.

2. S’habiller, mais pas trop

Dans le cas d’un entretien par Skype, vous devez porter attention à votre tenue vestimentaire. A notre sens, la cravate ou le tailleur ne sont pas de rigueur, mais cela dépend du poste ! Le simple t-shirt n’est tout de même pas forcément conseillé, à moins de postuler dans une boite vraiment décontractée.

3. Être prêt niveau technique

Règle d’or pour n’importe quel type d’entretien : la ponctualité. En temps normal, vous auriez étudié le chemin et le temps de parcours pour vous rendre à votre rendez-vous. Ici, il s’agit d’être prêt techniquement.

Pour Skype, faites un test à l’avance. Les problèmes de micro, d’écho et de caméra sont très fréquents. Évitez les réglages au dernier moment ! Comment justifier un « excellent niveau en bureautique » si vous n’êtes pas capable de configurer votre logiciel de vidéoconférence ?

Vérifiez également votre connexion, l’état de votre batterie si besoin, les réglages de votre webcam (son / vidéo), l’éclairage et le cadrage.

4. Se comporter de manière professionnelle

Devant la caméra, évitez de vous montrer trop à votre aise. Présentez-vous comme pour un entretien classique : apparence soignée, sans chewing-gum, avec éventuellement un verre d’eau à portée de main. N’oubliez pas qu’une caméra est fixée sur vous, qui capte et transmet votre expression corporelle (langage non verbal) aussi bien que votre voix.

Montrez que vous êtes serein. En préparant l’entretien en avance, on s’évite en général une bonne dose de stress ! N’omettez pas cette étape. Munissez-vous de votre CV et de tout document que vous souhaitez présenter ou évoquer.

Comme dans un entretien physique, souriez et regardez le recruteur dans les yeux ! Et sur ce dernier point, c’est beaucoup moins évident que dans un entretien classique pour la simple et bonne raison que votre webcam se trouve en principe en haut de votre écran alors que le recruteur apparaît dans une fenêtre (Skype ou autre) au milieu de votre écran. Du coup, il vous voit avec les yeux baissés.

Le contact visuel, si important dans un entretien physique, l’est également dans un entretien en visio. Alors, n’oubliez pas de regarder un maximum la webcam pour que le recruteur ait l’impression que vous le regardez droit dans les yeux !

5. Profiter des avantages de l’entretien Skype

Cela va surement vous rassurer : vous pouvez avoir vos notes sous les yeux ! Ainsi, notez ce que voulez absolument dire, vous aurez moins de risques de l’oublier. Faites attention néanmoins à rester spontané.

Gardez sous les yeux l’offre de stage/emploi, votre CV et votre lettre de motivation que vous avez déjà envoyé. De cette manière, vous pouvez facilement y faire référence et rester cohérent. Tous vos atouts ou presque y ont déjà été dévoilés, à vous de les faire briller maintenant aux yeux de votre recruteur !

Votre recruteur se trouve très probablement devant un ordinateur relié à Internet : profitez-en ! Si vous avez un blog, si vous avez rédigé des articles, si vous avez participé à des projets dont on peut voir une vidéo en ligne, montrez-lui ! Cela permettra de faire une petite cassure pendant l’entretien qui ira surement en votre faveur.

6. Envisager la suite

N’hésitez pas en fin d’entretien à demander comment va se passer la suite du processus. Si un recruteur veut vous parler plus longuement, s’il veut vous voir bien habillé ou juger de votre « prestance » à l’oral, il vous demandera de vous rencontrer lors d’une « vraie » rencontre. Il est ainsi toujours bon de préciser que vous êtes disponible pour un autre entretien.

Peut-être plus encore qu’après un entretien classique, pensez à l’e-mail de remerciements. Bref et cordial, il sera un excellent moyen de remercier votre recruteur pour le temps qu’il vous a consacré et l’arrangement dont vous avez pu convenir en organisant cet entretien (bien pratique, n’est-ce pas ?). Pensez dans le même temps à réitérer votre motivation pour le poste, cela pourrait être un facteur décisif pour décrocher l’emploi !

 

Et vous, quels conseils donneriez-vous ? Rendez-vous sur nos plateformes sociales pour échanger !

Partenariat

Partenariat

Partenariat

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00
En live !

Accéder au live