368

Alors que le recrutement devient de plus en plus compétitif entre les candidats, il devient important pour eux de se différencier des autres, notamment grâce aux soft skills. Focus sur ces compétences humaines par nos amis de l’Rh de Noé.

Lorsqu’un recruteur reçoit des CV de candidats pour une même offre d’emploi, la première chose qu’il va regarder est l’expérience professionnelle du candidat ainsi son parcours. L’objectif est de voir si le candidat a les compétences nécessaires pour accéder au poste et réaliser les missions demandées. Les diplômes serviront également de soutien au candidat pour confirmer ses compétences techniques acquises lors de son cursus, également appelées hard skills, formellement démontrables.

D’après Régions Joble second élément que les recruteurs regardent sur un CV est le savoir-être, la personnalité ou encore les soft skills. Ces soft skills peuvent être un point déterminant dans le recrutement, car ils répondent à une volonté de l’entreprise de recruter des personnes qui ont plus que des compétences techniques, avec de réelles compétences humaines ou un trait de caractère qui colle avec l’état d’esprit de l’entreprise.

experience-savoiretre-550x252

Qu’est-ce qu’un soft skill ?

Les soft skills ou compétences douces en français sont des compétences proches de traits de personnalités propres à chaque personne. Ces compétences ne sont pas généralement acquises lors de son parcours scolaire. Contrairement à des connaissances théoriques que l’on apprendrait à l’université, ces compétences sont souvent innées et ne demandent qu’à être développées.

Contrairement à des compétences techniques qui sont généralement applicables uniquement dans des situations précises, ces soft skills sont des compétences transversales qui peuvent être utilisées à tout moment et pas uniquement dans le milieu professionnel.

Comme pour les hard skills, les soft skills peuvent se travailler afin de les développer et de les améliorer. En améliorant vos soft skills, vous optimisez vos hard skills afin de les rendre meilleures. Prenons l’exemple d’un commercial, si celui-ci ne travaille pas ses soft skills communications, il aura du mal à réaliser son travail qui est de vendre.

Faire la différence grâce aux soft skills 

Comment identifier ses soft skills

Maintenant que vous avez compris l’importance des soft skills, il est important d’identifier quels sont les vôtres et quels sont ceux que vous devrez développer pour pouvoir postuler à un poste, dans une entreprise spécifique…

Dans un premier temps, réfléchissez aux soft skills que vous utilisez actuellement pour votre poste, demandez à votre manager quelles sont vos forces au travail. Vous pourrez déjà avoir un bon a priori de vos compétences douces. N’hésitez pas à demander à votre entourage qui aura un regard moins professionnel et qui pourra vous proposer d’autres compétences auxquelles vous n’aviez pas pensé.

Les offres d’emploi et les CV de personnes travaillant dans le même secteur peuvent également vous aider à trouver sur quoi vous devez travailler. Certains sites d’emploi vous proposent également des questionnaires afin de mieux vous connaitre et analyser vos compétences :

Quelques soft skills demandés

En fonction du poste exercé, les soft skills peuvent varier, mais on retrouve quelques skills qu’il est important d’avoir dans la plupart des situations :

La communication : lorsque que vous travaillez au contact d’autres personnes, il est primordial de savoir s’exprimer clairement, d’être à l’écoute de l’autre, de pouvoir rédiger correctement. Vous serez amené à expliquer des choses à des personnes qui ne connaissent pas votre métier et il est important de se faire comprendre dans ces situations. La communication en interne est également très importante afin d’améliorer la vie au sein de l’entreprise.

L’esprit d’équipe : pour un recruteur, il est toujours bon d’avoir des profils de personnes qui savent travailler en équipe et qui allieront leurs compétences pour réaliser quelque chose ensemble. Une bonne cohésion d’équipe permet à une entreprise d’aller de l’avant et de motiver ses employés.

Débrouillard/autonome : un employé qui ne peut pas se débrouiller tout seul pour résoudre un problème sera un frein à l’entreprise. En mettant en avant votre manière de travailler, de résoudre des problèmes, ou de trouver les informations tout seul, vous montrez que vous êtes indépendant et que vous savez vous débrouiller. Il est néanmoins important de communiquer avec les autres si vous éprouvez certains problèmes.

Organisé : à partir du moment où vous travaillez à plusieurs, il est primordial d’être organisé pour que votre retard ne pénalise pas d’autres personnes dans le processus de production. Une bonne gestion du temps et une bonne organisation du travail vous feront passer devant des candidats plus expérimentés mais fouillis.

Gardez à l’esprit que certains de vos défauts peuvent également être tournés en soft skills de manière intelligente.

Comment développer ses soft skills

Maintenant que vous en savez un peu plus sur ce que sont les soft skills et plus particulièrement quels sont les vôtres, il est important de les travailler pour les développer au maximum.

Comme ces compétences ne peuvent pas vraiment être apprises de manière théorique, il faudra les solliciter de vous-même. Vous pourrez, bien sur, trouver des livres qui vous aideront, mais n’oubliez pas que ces traits de caractères sont propres à vous et que l’interprétation d’autrui vous concernant peut être différente.

Si vous avez, par exemple, des problèmes ou des lacunes en communication, une solution serait d’aller à plus d’événements ou de meetings dans votre secteur d’activité. Vous pourrez alors échanger avec vos pairs, mais aussi avec des gens qui ont moins connaissance du milieu que vous.

Un autre exemple à propos du travail en équipe : en améliorant vos compétences en communication, il sera alors plus simple d’échanger avec les autres, de les écouter et de partager votre point de vue. Votre compétence en travail d’équipe en sera ainsi améliorée.

Les soft skills sont en général inter-connectés, si vous commencez à travailler un point en particulier, vous remarquerez rapidement combien cela est impactant sur une autre compétence douce.

Par effet boule de neige, vous réaliserez très rapidement que cela a un impact fulgurant sur vos compétences techniques et sur votre manière de travailler en général.

Candidats, quelles sont les soft skills que vous cherchez à valoriser ? Recruteurs, quelles compétences humaines attendez-vous de vos salariés ?

Partenariat

Partenariat

Partenariat

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00
Actuellement en live
En live !

Accéder au live