En savoir plus sur Talentéo
09MAR 18

T.A.C: quand l'absurde sensibilise efficacement au handicap!

En cette fin de semaine nous vous proposons un peu de détente avec une nouvelle série dont nous sommes fans: T.A.C. Faites chauffer vos zygomatiques, on sensibilise une nouvelle fois au handicap avec beaucoup, vraiment beaucoup, d’humour! 

T.A.C: quand l'absurde sensibilise efficacement au handicap!

Tic, tac, toc

T.A.C., ou Troubles Absurdes du Comportement, est une série créée par Ingrid Graziani et Anaïs Fabre. Ces noms vous disent quelque chose? C’est bien normal, vous avez pu les suivre dans la série Vestiaires, et plus récemment dans les épisodes de notre websérie InVersion.

Les deux jeunes femmes reviennent avec un tout nouveau concept à l’efficacité redoutable!

« L’idée de T.A.C. nous est venue alors que nous discutions de la difficulté à se déconnecter des smartphones. Nous nous sommes dites que cette addiction devenait presque une maladie absurde, le concept était né. » Anaïs Fabre.

Concrètement, chaque épisode de la série présente un personnage atteint d’une pathologie absurde. A la manière de l’émission « strip-tease », dont Anaïs et Ingrid sont fans, nous découvrons le quotidien de la personne et les difficultés que son « handicap » lui pose.

« Par ce format, nous voulions un peu tourner en dérision le voyeurisme très caractéristique de notre époque. Que ce soit par les réseaux sociaux ou par des émissions comme strip-tease, nous nous immisçons dans la vie de ces personnes. » Anaïs Fabre.

Ingrid Graziani et Anaïs Fabre.

Pourquoi nous aimons?

Il y a de nombreuses raisons pour lesquelles nous vous invitons à découvrir cette nouvelle web-série. C’est rafraîchissant, c’est décalé, le casting est excellent, et surtout c’est très drôle.

Nous adorons également cette idée parce qu’elle sensibilise au handicap et notamment au handicap invisible. Et oui! Nous pouvons, ou nous connaissons une personne pouvant, s’identifier aux protagonistes. Les portraits présentés s’inspirent de traits de caractères poussés à l’extrême et à la dérision.

Ce qui est frappant, c’est de voir les difficultés cocasses que vivent les personnages créés par Ingrid et Anaïs. Au final, T.A.C nous inspire cette conclusion: nous vivons tous des situations de handicap à un moment ou un autre de notre vie.

« Pour trouver toutes ces situations, nous ne cherchons souvent pas plus loin que nos propres vies. Nous avons tous des amis, des collègues qui ont des traits de caractères spécifiques et drôles si poussés à l’excès. D’ailleurs c’est également notre cas dans l’équipe. 

Nous avons de la chance d’être une petite troupe dans laquelle nous sommes tous auteurs et acteurs. Cela permet de confronter nos visions artistiques respectives et d’en faire ressortir le meilleur ».Anaïs Fabre.

 Un handicap difficile: l’enfantilose

Parmi les 3 excellents premiers épisodes, nous avons décidé de vous faire découvrir « L’enfantilose ». Dans celui-ci, Nicolas connaît des sursauts d’immaturité qui peuvent amener à de nombreuses situations embarrassantes, mais très drôles, au quotidien. Nous ne vous en disons pas plus:

Vous en voulez encore?

Après 3 épisodes auto-produits, T.A.C. a trouvé sa boite de production: Affreux, Sales et Méchants. Malgré tout, Anaïs, Ingrid et toute l’équipe vont avoir bientôt besoin de vous.

Pour parvenir à tourner les 7 prochains épisodes de cette première saison, un crowdfunding sera prochainement lancé. Restez informés sur la page Facebook de T.A.C. et celle de Talentéo!

 

Que pensez-vous de cette web-série? Dites-le nous dans les commentaires ou sur les réseaux sociaux!

N’hésitez-pas à la partager au plus grand nombre!

© 2018 Talentéo. Toute reproduction interdite sans l’autorisation de l’auteur.

A lire également:

Mots clés: , ,

Poster un commentaire

*

Retour en haut de page

Les incontournables