292

Notre série Talentéo « Travailler avec un collègue » répond à de nombreuses situations de handicap en milieux personnels et professionnels. Aujourd’hui, nous vous présentons le bégaiement.

Qu’est-ce que le bégaiement?

Le bégaiement est un trouble de la parole relativement fréquent, qui se manifeste sous différentes formes et qui peut être traité par l’orthophonie, à l’aide d’exercices de rééducation spécifiques.

Le bégaiement est un défaut d’élocution caractérisé par une difficulté à prononcer ou à enchaîner certaines syllabes, sans que les organes de la phonation ne soient atteints. Le bégaiement empêche donc la parole d’être fluente (vitesse normale de la parole, qui est en principe de l’ordre de 90 mots par minute).

Ce défaut d’élocution est un trouble de la communication. En effet, il ne se manifeste en général que lorsque la personne doit parler devant un public. Seul ou se sentant seul, le bègue ne bégaie pas (même chose s’il s’adresse à un bébé ou à un animal). De même le bégaiement disparaît si la personne murmure, chante ou imite un accent.

Quelles en sont les causes?

Les causes du bégaiement restent obscures. On parle notamment des troubles physiologiques tel que des problèmes neuromusculaires. Des causes psychologiques sont aussi évoquées (hyperémotivité, angoisse…).

Un facteur génétique semble de plus en plus mis en cause. On peut néanmoins détecter des facteurs qui vont favoriser l’apparition du bégaiement : retards pour parler, climats de tensions autour de l’enfant…. De plus, il existe souvent un événement déclencheur pour ce trouble : l’arrivée d’un frère ou d’une sœur, un déménagement… Un événement qui va marquer l’enfant.

Quels sont les signes? Comment cela se traduit-il?

Contrairement à d’autres troubles de la parole, le bégaiement ne se manifeste pas qu’au niveau du langage. En effet il se manifeste à deux niveaux:

  • Au niveau du langage: prolongation de sons ou répétitions de mots alibis comme « euh », « en tout cas », « etc ».
  • Au niveau du visage: crispations des muscles du visage, des extrémités ou du corps tout entier, grimaces, respiration irrégulière voire modifiée, timbre de voix changeant

Quelle part de la population en est atteinte?

1% de la population française est touchée par le bégaiement, soit 650 000 personnes (17% des filles, 36% de garçons, sachant que le garçon a plus de risques de bégayer si sa mère présente ce défaut). Statistiquement, 25% des enfants atteints restent bègues à l’âge adulte.

Quelles sont les personnalités atteintes par ce handicap?

De nombreuses célébrités ont osé briser le silence sur ce handicap. Parmi-elles, nous pouvons citer:

  • Albert Einstein, physicien et mathématicien allemand
  • Bruce Willis, acteur américain
  • Aristote, philosophe grec
  • Gérard Depardieu, acteur français
  • Julia Roberts, actrice américaine
  • Marylin Monroe, actrice américaine
  • Tiger Woods, golfeur américain
  • Winston Churchill, homme politique britannique
  • François Bayrou, homme politique français
  • Albert II, prince de Monaco

Quels sont les préjugés les plus courants quant à l’efficacité professionnelle des personnes bégues?

Le bégaiement est associé souvent à des stéréotypes négatifs. On méprend souvent ce trouble qui est plus de l’ordre de la maladie, que d’un problème psychologique. Les bègues sont perçus comme des personnes hésitantes, introverties, anxieux…

Selon la « théorie de l’étiquetage, la distance sociale constitue l’élément qui influence les perceptions et donc les attitudes vis-à-vis de ceux qui sont différents de soi, y compris les personnes présentant des troubles ».

En suivant cette théorie, il semblerait que l’entourage d’une personne bègue (en milieu personnel ou professionnel) devrait avoir des attitudes plus positives vis-à-vis de cette personne.

Quels sont les aménagements et solutions possibles?

Les prises en charge de l’adulte qui bégaie s’intéresse à plusieurs aspects : la communication, les émotions, les disfluences etc. Dénouer les nœuds de ce cercle vicieux demande du temps. Apprivoiser sa parole, mettre en place des changements permet d’apprendre à mieux se connaître. Le bégaiement, par delà la souffrance des années passées, peut alors devenir source d’enrichissement personnel.

La personne bègue devrait choisir un parcours professionnel qui l’a met le plus possible en valeur. Les bègues ont des forces comme on l’a vu plus tôt. Pourquoi pas ainsi suggérer des carrières dans la chanson, le contact aux animaux et aux bébés et même le cinéma.

Vous êtes concerné(e) par le bégaiement et souhaitez témoigner? Vous souhaitez recruter des personnes touchées par ce problème? La parole est à vous sur nos plateformes sociales.

Sources: FranceInfo, Ooréka, doctissimo, orthophonie.org, bégaiement.org

Partenariat

Partenariat

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00