En savoir plus sur Talentéo
02OCT 18

Mode & Handicap : l'alliance réussie de Sandrine Ciron

A l’occasion de la Fashion Week qui se déroule actuellement à Paris, l’équipe de Talentéo est partie à la rencontre de Sandrine Ciron, une blogueuse qui fait rimer mode et handicap et veut faire bouger les lignes.

 Portrait Sandrine Ciron

Pouvez-vous vous présenter ainsi que votre parcours?

Je m’appelle Sandrine, j’ai 36 ans et je vis actuellement en Île-de-France. Je suis née avec le cordon ombilical autour du cou, cela a entraîné quelques séquelles physiques m’obligeant à me déplacer en fauteuil roulant.

Je suis arrivée dans le milieu de la mode par hasard. Auparavant, j’étais animatrice auprès d’adolescents en situation de handicap pendant 4 ans avant de rejoindre le Conseil d’Administration de l’Association des Paralysés de France. Un jour je me suis levée et je me suis dit: «j’ai envie de faire quelque chose pour mon pays».

A côté de cela, j’ai toujours été fashion addict. Je suis une personne très coquette, j’aime me coiffer, me maquiller et je me suis donc dit pourquoi pas créer un blog pour donner des conseils.

Comment se sont déroulés vos premiers pas dans le monde de la mode?

Cela s’est fait progressivement. J’ai commencé par le blog puis petit à petit je me suis constituée une équipe et ça a donné naissance à l’association «Fashion Handi, Fashion for all».

Un projet qui a pour objectif de mettre en place des défilés et shootings professionnels avec des mannequins en situation de handicap et valides. Nous avons monté notre premier défilé en 2014 et nous en sommes à notre 5ème en 5 ans.

Ce qu’il faut savoir c’est que l’organisation d’un défilé coûte très cher et il faut trouver les sponsors, les partenaires etc. C’est un gros travail en amont. Pour chaque défilé on travaille pendant 1 an sur toute la préparation.

Quel message est délivré au cours de ces défilés?

Notre objectif est de faire en sorte que les personnes ne voient pas le fauteuil mais le vêtement et ce que porte le mannequin.

Nous souhaitons entrer dans le milieu de la mode ordinaire. C’est la raison pour laquelle sur tous nos défilés et nos shootings, nous faisons appel à des personnes en situations de handicap mais également à des personnes valides.

Sandrine Ciron

Notre message est de dire que même avec un handicap on peut être fashion, sexy et professionnelle dans le milieu de la mode! Malheureusement, aujourd’hui en France c’est encore compliqué de mélanger mode et handicap. A mon avis dans quelques années ça sera mieux installé.

Quelles sont les difficultés rencontrées?

La principale difficulté reste l’aspect financier.

A côté de cela on trouve toujours des mannequins, des stylistes, des photographes, des partenaires. La presse aussi est très intéressée par la mode et le handicap. Cela demande énormément de travail mais ça vaut le coup de faire évoluer les mentalités françaises.

Avec quel type de marques travaillez-vous?

Nous travaillons avec des marques qui adaptent le vêtement pour la personne en situation de handicap. On peut aussi très bien travailler avec des stylistes qui n’ont jamais exercé avec des personnes porteuses d’un handicap mais qui sont intéressés par le concept «Fashion Handi».

Finalement, on se rend compte qu’ils adorent collaborer avec nous parce qu’on prend beaucoup de plaisir. On travaille très dur mais c’est toujours dans une très bonne ambiance.

Quel regard les marques portent-elles sur le handicap?

Pour les marques plutôt connues, malheureusement on n’arrive pas encore à aller vers elles. En France, nous n’avons pas encore la mentalité de dire: «ah oui c’est bien, je vais travailler avec eux». Ils ont plutôt tendance à dire: «c’est bien mais on n’est pas encore prêts».

Dans d’autres pays, que ce soit l’Angleterre, l’Allemagne, l’Italie, le Canada, c’est rentré dans les mœurs mais pas encore chez nous!

Un exemple typique: en France on verra une personne en situation de handicap seulement sur les sites spécialisés en matériel médical, mais pas sur les sites de vêtements.

Vous avez participé à l’élection de Miss Monde en fauteuil, pouvez-vous nous raconter cette expérience?

Oui! En octobre 2017, je suis partie une semaine en Pologne où j’ai participé à ce concours. C’était vraiment une expérience géniale. Je me suis beaucoup éclatée, j’ai fait des connaissances et j’ai pu parler de FashionHandi. Cela a été une expérience enrichissante sur tous les plans.

Mode : sandrine ciron concours miss monde

Quelles sont vos prochaines actualités/projets à venir?

Pour l’instant nous allons nous concentrer sur l’organisation de plusieurs shootings. Nous sommes également en train de remanier FashionHandi pour lui redonner un coup de jeunesse et vraiment mettre l’accent sur l’objectif de l’association.

Celle-ci doit permettre d’intégrer des personnes en situation de handicap dans le milieu professionnel. Il y a pleins de choses que nous avons en tête mais je peux pas encore en parler! (rires)

Quel message souhaitez-vous passer à nos lecteurs?

Même avec un handicap on peut y arriver! Si on a un rêve dans la vie, il faut tout faire pour essayer de le réaliser.

On vous invite à découvrir le travail de Sandrine sur son blog et également sur son Instagram!

 

© 2018 Talentéo. Toute reproduction interdite sans l’autorisation de l’auteur.

A lire également:

Mots clés: , ,

Poster un commentaire

*

Retour en haut de page

Les incontournables