182

Etre porteur de handicap est loin d’être incompatible avec l’envie d’entreprendre. Talentéo vous dira même plus : c’est vivement encouragé par les organismes gouvernementaux. Aide à la création, accompagnement et soutien au développement, les Travailleurs Indépendants Handicapés peuvent bénéficier d’un certain nombre de dispositifs pour déployer leur activité. Talentéo fait le point avec en prime de précieux conseils d’une T.I.H. installée depuis 2016 ( Spoiler : il s’agit de la rédactrice de cet article).

Le Travailleur Indépendant Handicapé ( T.I.H.)

Nous ne sommes plus à un acronyme près dans le monde du handicap. Celui-ci est très simple : T.I.H. pour Travailleur Indépendant Handicapé. Un statut qui a vu le jour dans le cadre de la loi Macron de 2016, qui ouvre l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés aux indépendants.

I pour Indépendant

Plusieurs statuts permettent de prétendre au titre de travailleur indépendant : auto-entrepreneur, entrepreneur individuel, SASU, dirigeant d’une personne morale, commerçant, artisan … A la création de son statut, le travailleur indépendant obtient un numéro SIRET.

H pour Handicapé

Tout T.I.H. doit disposer de la Reconnaissance de la Qualité du Travailleur Handicapé, la fameuse R.Q.T.H.. Un des fondamentaux du parcours des personnes en situation de handicap. Rapprochez-vous de la Maison Départementale des Personnes Handicapées de votre département pour l’obtenir.

En 2018. 8 % des travailleurs handicapés sont travailleurs indépendants

Dans son rapport sur l’emploi en 2018 des personnes handicapées paru en 2019, l’Agefiph évoque les travailleurs indépendants handicapés. En 2018, 988 000 personnes handicapées sont en emploi. Sur ce total, 8 % sont des travailleurs indépendants. Une catégorie de travailleurs que l’Agefiph accompagne particulièrement.

L’aide à la création d’entreprise de l’Agefiph pour les Travailleurs Indépendants Handicapés

L’Agefiph propose une aide à la création d’entreprise pour les travailleurs indépendants handicapés qui souhaitent créer ou reprendre une activité. Le montant de cette subvention est de 5 000 € versé directement au porteur de projet après envoi du dossier. Toutefois, l’accompagnement ne se résume pas à l’aspect financier.

En effet, le porteur de projet doit étudier la faisabilité de son projet avec l’appui d’un professionnel spécialiste de l’accompagnement à la création ou reprise d’entreprise, comme les B.G.E. ou les Chambres de Commerce et d’Industrie. Une fois le projet validé, le T.I.H. peut également souscrire à une trousse de première assurance (pendant deux ans) pour sécuriser son activité et le protéger.

C’est auprès de votre conseiller Pôle Emploi ou Cap Emploi, si vous êtes déjà reconnu Travailleur Handicapé, que vous pourrez obtenir toutes les informations pour démarrer un accompagnement à la création d’entreprise.

Développer son activité en tant qu’un Travailleur Indépendant Handicapé

Comme tout entrepreneur, le plus gros challenge est maintenant de faire perdurer l’entreprise. Là aussi, les T.I.H. peuvent s’appuyer sur un dispositif mis en place par la loi Macron de 2016.

Déclarer des unités bénéficiaires en faisant travailler un TIH

Depuis 1987, les entreprises sont tenues de respecter un quota de 6 % de travailleurs handicapés dans leur effectif, sans quoi elles doivent verser une contrepartie financière. Pour respecter ce quota, les entreprises peuvent faire appel à la sous-traitance auprès des Établissements et services d’aide par le travail (ESAT), les Etablissements Adaptés (EA) et les Centres de distribution de Travail à domicile (CDTD) dans une limite de 50 % des 6 %.

En 2016, la loi Macron ouvre la sous-traitance aux travailleurs indépendants handicapés. Autrement dit, il est possible pour les T.I.H. de faire valoir des Unités Bénéficiaires auprès des entreprises intéressées par leurs services et qui souhaitent remplir leur obligation d’emploi. Un dispositif qui peine encore à faire son entrée dans les habitudes, mais que la réforme de l’OETH en 2020 tend à simplifier.

S’appuyer sur la mise en relation des Travailleur Indépendant Handicapé aux entreprises

Avec l’essor du statut des Travailleurs Indépendants Handicapés, de nombreuses initiatives ont vu le jour. Parmi elles, Linklusion – anciennement TIH-Business – développe 3 solutions business dédiées aux TIH :

  • TIH Booster : un accompagnement administratif, social, professionnel et commercial pour créer et développer son activité entrepreneuriale
  • TIH Learning : une solution de e-learning proposant des modules de formation en ligne dédiés aux problématiques des entrepreneurs TIH
  • Partenariat avec Malt, la plate-forme de freelancing, avec des missions dédiées aux TIH

Les tips d’une TIH

Installée en tant que T.I.H. depuis 2016, Angélique, rédactrice web, rédactrice de cet article, vous donne ses conseils issus de son expérience de free-lance en situation de handicap.

 

  • Boostez la visibilité de votre handicap sur le web

A l’heure du numérique, il est indispensable pour tout travailleur indépendant d’être présent sur le web : site internet, réseaux sociaux professionnels, plates-formes de freelancing, … Comment faire la différence ? En mettant en avant ce qui fait la vôtre : votre handicap.

Vous connaissez les conséquences de votre handicap sur le quotidien, mais aussi les forces qu’il vous procure. Mettez en avant votre handicap, sur votre profil LinkedIn par exemple. Il suscitera l’intérêt des personnes sensibles et vous pourrez engager la conversation en levant les freins que peuvent avoir les entreprises. Et on se souviendra de vous ! La meilleure manière de démarrer une collaboration.

 

  • Étoffez votre réseau dans le secteur du handicap

Pour développer son activité, que l’on soit T.I.H. ou pas, il faut pouvoir compter sur un réseau professionnel. A l’heure des réseaux sociaux, il est plus aisé de rentrer en contact avec les entreprises. Si vous ne disposez pas de réseau au démarrage, tapez le mot clé “handicap” dans la barre de recherche Linkedin. Vous allez voir apparaître bon nombre de profils qui ont déclaré un intérêt pour ce sujet. Vous commencerez à tisser votre toile et créerez de belles opportunités de rencontres qui vous mèneront à vos premiers clients.

Commencez tout de suite en vous abonnant aux réseaux sociaux de Talentéo ! Vous êtes T.I.H. ? Partagez vos bonnes pratiques pour déployer son activité de freelance !

Partenariat

Partenariat

Partenariat

Partenariat

Partenariat

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00
Actuellement en live
En live !

Accéder au live