Le plus consulté
Conseils Emploi
399

Reed Expositions France s’associe à Talentéo et vous propose quelques conseils pour réussir votre demande de RQTH dans les meilleures dispositions. Quelle est son utilité ? Qui peut en bénéficier ? Comment mener les démarches ? Réponses.

Quoi ?

La Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH) permet des droits spécifiques aux salariés en situation de handicap tels des aménagements de poste et d’horaires, l’accompagnement d’un tuteur, etc.

Cette reconnaissance est toujours délivrée sur un temps donné de un à cinq ans, généralement équivalent à la durée de traitement du handicap. Elle peut être évidemment reconduite à échéance.

Le conseil de Reed Expositions France: La demande de RQTH étant une démarche strictement personnelle, vous pouvez vous renseigner plus amplement sur vos avantages futurs en vous adressant à la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH) hébergée au sein de votre Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH). C’est l’organisme le plus compétent pour apprécier votre situation.

Qui ?

Toutes les personnes de plus de 16 ans dont le handicap a des répercussions sur leur façon de travailler peuvent demander une RQTH. Handicap visible ou invisible, celui-ci peut entraîner des douleurs, de la fatigue et des absences qui peuvent affecter la vie professionnelle.

Ainsi que le collaborateur soit en fauteuil roulant ou atteint d’une maladie chronique invalidante telle une lombalgie ou un diabète, il peut bénéficier de ce dispositif.

Le conseil de Reed Expositions France : Pour savoir si votre problème de santé peut être considéré comme un handicap référez vous à la loi du 11 février 2005 : « Constitue un handicap, au sens de la présente loi, toute limitation d’activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d’une altération substantielle, durable ou définitive d’une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, d’un polyhandicap ou d’un trouble de santé invalidant. »

Quand ?

Si vous estimez être en situation de handicap et pensez prétendre à une RQTH, il est indispensable d’en parler aux personnes concernées, c’est-à-dire le responsable de la mission handicap et éventuellement votre manager. Et cela le plus rapidement possible, pour devancer d’éventuels quiproquos.

Le conseil de Reed Expositions France : Pour les travailleurs disposant déjà de la RQTH, il est recommandé de la mentionner sur le CV ou durant l’entretien d’embauche. Ainsi, les recruteurs en quête de candidats en situation de handicap verront leurs recherches facilitées et pourront vous proposer directement des postes adaptés.

Comment ?

Après un premier contact avec la mission handicap ou le responsable des Ressources Humaines de l’entreprise, vous pouvez commencer les démarches en retirant le formulaire auprès de la MDPH de votre département ou auprès de votre médecin du travail.

Après restitution du document complété, vous devrez rencontrer le médecin de la MDPH qui donnera un avis complémentaire à celui de la commission en charge de votre dossier.

Le conseil de Reed Expositions France : Pour faire votre demande, anticipez et soyez patient! Le délai de traitement des dossiers de RQTH est souvent long. Comptez au minimum 6 mois avant d’obtenir un retour.

Le témoignage de Camille, salariée chez Reed Expositions France

Comment s’est déroulée votre demande de RQTH ? Avez-vous rencontré des difficultés ? 

Dans un premier temps, c’est Sandrine Thirion, la responsable de la Mission Handicap de Reed Expositions, qui m’en a parlé en pensant que cela pourrait m’aider à avoir quelques avantages ou, en tout cas, à pouvoir rendre légitimes mes arrêts maladie. Ensuite, j’ai pris contact avec le médecin du travail qui m’a expliqué la démarche à suivre. Ce fut très long car beaucoup de documents administratifs étaient demandés.

Quel rôle a joué Reed Expositions France dans cette demande ? 

Le rôle de Reed Expositions a été de m’informer de ce dispositif notamment en me mentionnant les aménagements qui pourraient être faits.

Quel conseil donneriez-vous à nos lecteurs hésitant à effectuer cette demande ? 

Faire une demande de RQTH ne coûte pas grand chose quand on a vraiment une maladie qui devient une contrainte pour le travail. En revanche, en ce qui me concerne, j’ai bien demandé que cela soit gardé confidentiel au sein de l’entreprise.

Vous avez des questions ? Vous souhaitez témoigner ? La parole est à vous sur nos plateformes sociales !

Partenariat

Partenariat

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00