Coup de coeur
Initiatives
208

Souvenez-vous, c’était le 11 mars dernier : la cérémonie des Trophées des femmes en EA & en ESAT sur BFM Business ! 63 nominées, 9 500 votes, des milliers de partages sur les réseaux sociaux. Qui se cache derrière cette organisation riche en découvertes ? Comment cet événement obtient toujours autant de succès après sa 7ème édition ? Rencontre avec Dominique du Paty, fondatrice de Handiréseau.

Comment Handiréseau oeuvre-t-il au quotidien ?

À la fois entreprise à mission et cabinet conseil, Réseau H s’inspire de l’éthologie humaine (l’étude holistique des comportements) pour proposer une approche qui mixe expériences terrain et apport fondamental des neurosciences. Réseau H porte une vision singulière, innovante et performante de l’entreprise. Nous travaillons à renforcer la productivité des équipes en harmonisant les relations humaines dans un climat d’épanouissement et de bien-être pour tous.

Être accompagné et faire confiance à Réseau H, c’est permettre d’éveiller les consciences de ses salariés sur leurs compétences, leurs positionnements et leurs capacités, de manière durable et responsable.

Pourquoi avoir créé cet événement symbolique autour de la femme ?

Les Trophées femmes en EA & en ESAT sont nés d’une rencontre. En sourçant une entreprise adaptée dans la Somme, j’y ai rencontré une femme qui m’a confié : « c’est dommage, il n’existe rien pour les femmes qui travaillent dans les EA, ni réseau ni moment de partage … ». En rentrant au bureau, je suis allée regarder la situation des femmes dans le secteur du travail adapté. La situation semblait compliquée et méritait une attention particulière.

L’originalité de ces trophées est d’aborder tous nos sujets de manière transverse et complémentaire :

  • Soutenir les achats responsables et mettre en relation acheteurs et secteur du handicap
  • Travailler à développer l’égalité professionnelle dans le secteur du handicap
  • Favoriser la professionnalisation, la formation et le développement des compétences dans le secteur du handicap et soutenir les passerelles entre ESAT/EA et les entreprises ordinaires.

Quels messages avez-vous souhaité transmettre avec ces Trophées ?

Notre société a tendance à valoriser les stars et les célébrités. Pendant ce temps, les travailleurs de l’ombre sont de véritables bâtisseurs de notre économie. Les Trophées femmes en EA & en ESAT ont pour vocation de mettre en lumière, partout en France, ces professionnelles aux parcours souvent peu classiques devenant de véritables modèles pour tous les professionnels que nous sommes.

Des lauréates exceptionnelles !

  • Trophée #HeforShe : Ralph BUCHTER de L’EA Séquences Clés Productions


    Première Entreprise Adaptée de l’audiovisuel en France, Séquences-clés est une agence de l’Économie Sociale et Solidaire qui fait le choix, depuis 2010, de placer l’humain et l’impact social au cœur de ses missions.

 

  • Trophée de la région Ile-de-France : Anne Commont pour l’EA Tech’air

    Pendant la crise sanitaire de la Covid-19, Anne a travaillé sans compter. Elle est la seule au sein de l’entreprise capable de souder un fil plus fin qu’un cheveu sur des capteurs. Cette pièce, qui mesure le souffle d’air du patient, est un élément essentiel pour les respirateurs de la société Air Liquide. Anne a réussi à produire 600 pièces / Jour. Son action, a contribué à « sauver des vies ».

 

  • Trophée Sécurité Sociale : Melissa De Oliveira pour l’EA Recyclea

    Elle a su démontrer sa motivation et qu’une collaboration était évidente lors de l’entretien, mais aussi dans son parcours d’intégration. Or, la volonté est une force au-delà de tous les handicaps. Mélissa a d’une part intégré Recyclea, mais à d’autre part appris un métier de référent technique dans une activité d’Assistance informatique utilisateur pour former d’autres collaborateurs en 1 an !

 

  • Trophée Schneider Electric : Malo Lopez pour Alged/ESAT Hélène Rivet

    Malo fait du théâtre un outil innovant de sensibilisation au handicap pour les entreprises. L’action s’invite dans le quotidien des publics, les pièces sont drôles et percutantes. Interprétées par des acteurs de talent, ils dépassent leur handicap et se mettent à nu : les préjugés tombent. La sensibilisation opère dans les deux sens lors des échanges artistes/public après les représentations.

 

  • Trophée CGI France : Annabelle Humbert pour ESAT Joan Cayrol

    Durant la première période de confinement du mois de mars 2020, Mme HUMBERT s’est portée volontaire ! Aussi, grâce à sa motivation, elle a confectionné, avec ses moniteurs, plus de 15 000 masques qualifiés AFNOR pour des structures de santé. Elle a aussi bénévolement fabriqué et distribué des masques dans les commerces de son village.

 

  • Trophée Assystem : Floriane Dazeur pour l’ESAT Hors les murs LADAPT

    Loin de se décourager face aux problèmes liés à son handicap, Floriane a sollicité l’ESAT Hors les murs LADAPT pour ré-envisager son projet. C’est pourquoi elle s’est donnée les moyens de le développer en construisant sa confiance et en révélant de grandes facultés d’apprentissage et d’autonomie. Grâce à son implication, sa rigueur et un excellent relationnel, elle a su développer ses compétences. Son parcours lui permet d’amener un autre regard sur les travailleurs ESAT et leur intégration en milieu ordinaire. « A l’Ofsep mon rythme a été respecté« .

 

  • Trophée OnePoint : Nadia El Mchachti pour l’ESAT Truffaut

    Nadia apporte aux travailleurs un savoir-faire unique en cuisine et un savoir-être par sa détermination. Son goût du monde lui a permis de remporter le concours culinaire Gourm’Hand lui ouvrant les portes de l’Elysée ! Elle est source de motivation et de valorisation.

 

  • Trophée ADP : Maria Gallo pour l’ESAT du Breuil

    L’inclusion d’une personne sortante d’ESAT dans le milieu ordinaire est toujours autant une réussite pour la personne concernée que pour les équipes qui l’accompagnent. L’exemple de Mme GALLO, permet de montrer aux travailleurs d’ESAT que l’inclusion en milieu de travail ordinaire est possible.

 

  • Trophée du public : Victoria Brabant pour l’ESAT Les Ateliers des Hauts de l’Escaut

    Par ses capacités, Victoria est capable d’assurer un accueil physique de façon autonome à l’ESAT. C’est une fonction indispensable. Elle sait rediriger les clients vers le bon interlocuteur interne parmi la centaine de collaborateurs présents à l’ESAT. Victoria est un véritable atout par sa capacité à s’adapter. Elle est un soutien indispensable pour le service administratif.

 

  • Trophée coup de coeur : Emilie Filiol pour ESAT ADAPEI 43

    Bien intégrée dans les équipes, Emilie a été performante dans toutes ses missions. Elle a su s’adapter à toutes les situations de travail pour accéder au milieu ordinaire. Par ailleurs, elle a gagné en compétences sociales et en autonomie. Elle a finalement obtenu le permis B et emménagé à proximité de son lieu de travail.

 

Un mot pour nos lectrices qui souhaiteraient participer à la prochaine édition ?

En 7 ans, Les trophées femmes en EA & en ESAT sont devenus un véritable projet managérial dans le secteur et un évènement attendu par des milliers de professionnels, sensibles à la mise en lumière des femmes exceptionnelles soutenues par leurs clients et leurs établissements. Vous travaillez en ESAT ou en EA, ou êtes passée en milieu ordinaire récemment ? Osez être présentées aux Trophées femmes en EA & en ESAT et rendez visible votre établissement, et les compétences qui y sont développées !

Merci à Dominique du Paty pour cet échange. Nous vous donnons rendez-vous l’année prochaine pour mettre en lumière la prochaine édition des Trophées des femmes en EA & en ESAT ! 

Partenariat

Partenariat

Partenariat

Partenariat

Partenariat

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00
Actuellement en live
En live !

Accéder au live