99

A l’occasion du mois de l’Egalité, Talentéo s’intéresse à l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes. 8 chiffres-clés issus du rapport 2020 du Ministère chargé de l’égalité entre les femmes et les hommes viennent illustrer  l’évolution de la place des femmes dans le milieu professionnel. En parlant de place, quelle est celle occupée par les femmes en situation de handicap dans le milieu professionnel ? Quelques – rares – chiffres issus du rapport du Défenseur des Droits, publié en 2016, viennent illustrer leur réalité.

L’égalité hommes / femmes : quels sont les principes ?

L’égalité Hommes / Femmes est le principe selon lequel les femmes et les hommes doivent recevoir un traitement égal, sans subir de discriminations liées à leur appartenance à l’un ou l’autre genre. Elle est inscrite dans la Déclaration Universelle des Droits Humains.

La parité, l’indicateur qui vise à réduire les disparités

La notion de parité repose sur la représentation à égalité de chaque sexe dans les institutions. C’est en vertu de ce principe de parité, que sont édictées les lois visant à réduire les disparités dans l’emploi, l’égalité salariale, l’éducation, la représentation des femmes dans les institutions de pouvoir publique et économique.

L’égalité professionnelle hommes / femmes, en quelques dates

C’est à partir de 1850 que l’on voit apparaître les premières lois sur l’égalité entre les femmes et les hommes. Au fil des années, les femmes voient leurs droits progresser :

  • 1907 : Les femmes peuvent disposer librement de leur salaire
  • 1944 : Les femmes obtiennent le droit de vote et d’éligibilité
  • 1946 : Le préambule de la Constitution pose le principe de l’égalité des droits entre hommes et femmes
  • 1972 : Le principe de l’égalité de rémunération entre les femmes et les hommes pour les travaux de valeur égale est retenu.

Les années 2000 verront évoluer la parité dans les mandats électoraux et les fonctions électives.

L’égalité professionnelle hommes femmes en 8 chiffres-clés

Le taux d’activités des femmes progresse et affiche des disparités selon le niveau de diplôme

  • 76 % des femmes en activité en 2018

En 2018, 76 % des femmes étaient en activité pour 84 % des hommes. Un écart qui s’est fortement réduit ces dernières décennies. Lorsqu’il était de 28 points en 1983, il atteint 8 points en 2018.

D’après le rapport du Défenseur des Droits établi en 2016, seulement 43 % des femmes en situation de handicap sont en activité pour 47 % des hommes.

 

  • De 59 % à 76 % : c’est la progression du taux d’activité des femmes entre 1983 et 2018

Les femmes sont plus nombreuses à travailler en 2018 (76 %), qu’elles ne l’étaient en 1983 (59 %).

 

  • 69 % de femmes actives chez les moins diplômées

On retrouve toutefois des disparités selon le niveau de diplômes. 87 % des femmes diplômées du supérieur sont en activité, pour 69 % chez les moins diplômées.

 

  • 8,4 à 8,5 % : le taux de chômage entre femmes et hommes est équivalent

Femmes et hommes sont quasiment à égalité pour un indicateur : le taux de chômage. En 2019, le taux de chômage enregistré chez les 15-64 ans est quasiment équivalent entre les femmes (8,4 %) et les hommes (8,5 %).

Concernant le public porteur de handicap, les femmes connaissent un taux de chômage moins élevé ( 17 %) que les hommes ( 19 %) qui s’explique par un fort taux d’inactivité professionnelle chez les femmes. Une inactivité plus subie que choisie. L’accès à la formation et l’emploi sont plus difficiles encore pour les femmes en situation de handicap, tout comme la gestion de la vie de famille, la vie professionnelle et les soins, la rééducation que leur handicap nécessite.

Temps partiel et sous-emploi, les femmes davantage représentées

  • Plus d’un quart des femmes actives sont en temps partiel

Le travail à temps partiel est nettement plus fréquent chez les femmes que les hommes. Qu’il soit choisi ou subi, il concerne 28,4 % des femmes actives et 8,3 % des hommes actifs.

 

  • 2 fois plus de femmes que d’hommes en sous-emploi en 2019

Le sous-emploi concerne les personnes actives travaillant à temps partiel et qui souhaitent travailler davantage. Et celles travaillant à temps complet ou partiel, qui ont, pour des raisons de chômage partiel, moins travaillé que d’habitude. 7,8 % des femmes sont sous-employées, pour 3,1 % des hommes.

Egalité des salaires : 19 % d’écart entre les salaires des hommes et des femmes

  • 20,6 % : c’est l’écart de salaire entre homme et femme cadres en entreprise en 2016

Déclarée comme l’Objectif n°5 de développement durable de l’O.N.U. qui prévoit notamment un salaire égal pour un travail égal, l’égalité hommes / femmes a encore du chemin à faire. L’écart des salaires entre femmes et hommes est de 19 % en moyenne en 2016 sur l’ensemble des professions. Des différences qui s’accentuent en fonction de la catégorie socio-professionnelle.

Cadres : – 20,6 %
Professions intermédiaires : – 14,2 %
Employés : – 7,9 %
Ouvriers : – 16,8 %
Montants mensuels nets – Différences de salaire (F-H)/H en %

 

  • A partir de 3 enfants, les femmes perçoivent 47,5 % de moins que les hommes

Le nombre d’enfants a également une répercussion importante sur l’écart salarial. En 2017, les femmes salariées du secteur privé perçoivent en moyenne 47,5 % de revenu salarial de moins que les hommes quand elles ont 3 enfants, 32,3 % avec deux enfants et 24,1 % avec un enfant.

L’entreprenariat, encore de la place à prendre

  • 27,2 % des dirigeants d’entreprises sont des femmes

Le secteur de l’entreprenariat n’est pas exempt des inégalités femmes/hommes. En 2017, 27,2 % des dirigeants d’entreprise sont des femmes. Le statut de la micro-entreprise semble davantage motiver et séduire les femmes puisqu’elles représentent 41,9 % des micro-entreprises en 2017.

 

Et vous ? Comment vivez-vous l’égalité professionnelle au quotidien ? Rendez-vous sur nos plateformes sociales pour échanger !

Partenariat

Partenariat

Partenariat

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00
Actuellement en live
En live !

Accéder au live