En savoir plus sur Talentéo
07JAN 19

2019: Les chiffres clés de l'emploi et du handicap!

A nouvelle année … nouveau bilan! La loi régissant l’embauche de travailleurs en situation de handicap évolue, et de nouvelles mesures sont mises en place pour faciliter le recrutement et le maintien dans l’emploi.
Talenteo fait le point!

2019: Les chiffres clés de l'emploi et du handicap!

Pas tous égaux face à l’emploi.

Il convient de faire le distinguo entre les personnes en situation de handicap qui ont un travail et celles qui en cherchent un.

Celles qui ont un emploi:

Elles sont 938 000 … sur 2,7 millions de personnes reconnues handicapées.

Elles ont 50 ans et plus (contre 32% pour l’ensemble de la population), et à 54% ce sont des femmes (contre 49% pour la population active dans sa globalité).

Le niveau d’éducation est révélateur: seulement 24% ont une qualification niveau Bac ou plus (alors que 49% de la population a un niveau d’étude supérieur).

Si elles sont majoritairement dans le privé (70%), 119 051 personnes travaillent dans un ESAT et 34 229 dans une Entreprise Adaptée. Seulement 8% travaillent en indépendant.

Les demandeurs d’emploi :

Le taux de chômeurs handicapés augmente: + 4,7% par rapport à 2016, et donc 513 505 personnes sont sans travail (à fin 2017). 49% de ces demandeurs d’emploi ont 50 ans et plus (contre 25% pour la population globale).

L’inégalité se fait également ressentir quant à la durée du chômage: 57% sont sans emploi depuis 1 an (45% pour la globalité des demandeurs), et ils restent plus longtemps au chômage: 804 jours contre 602 pour les valides.

Et les 6% obligatoires ?

Que ce soit dans le secteur public ou privé, des améliorations sont palpables.

Secteur public:

En 2016, il comptait 240 691 travailleurs handicapés, et l’augmentation est partout:

  • + 4,52% pour la fonction publique territoriale (43% des emplois),
  • + 5,55% pour l’Etat (35%),
  • + 6,62% dans la fonction publique hospitalière (22%).

Secteur privé:

Là encore une belle croissance avec 7,4% de travailleurs handicapés supplémentaires entre 2014 et 2015.

79% des entreprises de + de 20 salariés emploient au moins une personne en situation de handicap, mais seulement 30% remplissent leurs obligations face à la loi.

Le profil type du salarié:

  • + de 50 ans (51% contre 27% pour l’ensemble des salariés),
  • Plutôt féminin (44%),
  • A 42% ouvrier (contre 22% pour le reste des salariés).

Les contrats aidés n’ont plus la cote!

Au regard des chiffres, le désamour des contrats aidés par les personnes en situation de handicap (ou les entreprises?) est acté: – 17% de CUI-CAE signés par rapport à 2016 et – 53% pour les CUI-CIE.

L’Agefiph et la FIPHFP restent des alliés de poids dans l’aide à l’insertion, les aménagements nécessaires pour le maintien dans l’emploi.

Pour preuve, en 2017, 71 millions d’Euros ont été engagés par la FIPHFP pour la signature d’une nouvelle convention avec le service public.

L’Agefiph offre, depuis 2018, plus de services aux entreprises, simplifie ses aides financières et les rend plus compréhensibles tant par les entreprises que les personnes handicapées.

Cap Emploi se démarque.

Les Missions Locales, Pôle Emploi et Cap Emploi jouent un rôle important dans le recrutement.

En 2018, Cap Emploi a élargi son champ d’action au maintien dans l’emploi et l’impact est probant:

  • En 2017, + 3,5% d’embauches accompagnées par Cap Emploi, soit un total de 84 155 personnes.
  • Majoritairement dans le privé (79%) et dans le tertiaire (87%).
  • Les entreprises de moins de 20 salariés n’hésitent pas à recruter (48% des emplois).

Le type de contrat: les CDD de – 3 mois dominent (28%) et les CDI ne représentent que 19% des embauches (15 718).

Même si la création d’entreprise reste faible, l’Agefiph a tout de même soutenu 3 165 porteurs de projets en 2017.

Plus d’emplois conservés

Depuis 2018, les Sameth ont fusionné avec Cap Emploi pour faciliter le maintien dans l’emploi d’une personne lorsque son état de santé le nécessitait.

En 2017,  grâce aux Sameth, 22 168 personnes ont conservé leur emploi suite à des changements appropriés. Cette progression de 5,3% en 1 an, a permis à 82% de ces travailleurs handicapés de toujours être en poste 6 mois après les modifications de leur travail.

Cette étude révèle que les femmes réussissent le mieux à conserver leur travail (52%, + 2 points sur une année), et qu’à 47% le niveau d’études est le Bac au minimum (avec une augmentation de 3 points en 1 an).

Le boom de l’alternance!

Sans parler de solution miracle, il est évident qu’avec 21% de contrats de professionnalisation et 26% de contrat d’apprentissage supplémentaires depuis 2012, l’alternance offre de véritables débouchés professionnels.

D’autant qu’après ces contrats, 53% des personnes en situation de handicap en contrat de professionnalisation ont trouvé un emploi (bien que seulement 8% soit en CDI), et que 60% de celles qui étaient en contrat d’apprentissage ont elles aussi un travail, dont 30% en CDI.

Là encore, l’appui de l’Agefiph est conséquent puisque depuis 2013, ce sont 24% de contrats supplémentaires qui ont été signés.

On l’aura bien compris, l’inclusion de personnes en situation de handicap dans le monde du travail est en progression. Et même s’il reste encore beaucoup à faire, de plus en plus de solutions sont proposées. La première chose? Partager au maximum ces informations sur les réseaux sociaux pour sensibiliser le plus grand nombre!

 

© 2019 Talentéo. Toute reproduction interdite sans l’autorisation de l’auteur.

 

Sources: Agefiph.

A lire également:

Mots clés: ,

Poster un commentaire

*

Commentaires (1)

avatar

chagnon huguette

5 février 2019 - 18 h 11 min

je rech un emploi pour ma petite fille qui est epilepsique elle aimerait un emploi pres des animaux elle se fatigue tres vite elle a un brevet donnez moi svp de idées

Retour en haut de page

Les incontournables