62

Eugène Ionesco a dit : «  L’oeuvre d’art n’est pas le reflet, l’image du monde ; mais elle est à l’image du monde ». Prise de parole, de position ou encore expression des sentiments, les définitions sont multiples. L’art regroupe d’innombrables talents et savoir-faire qui gravitent autour de l’âme. Moyen de libération, chez Talentéo, nous aimons beaucoup présenter des talents en situation de handicap qui partagent leur vision artistique. Ainsi, nous vous proposons dans cet article, une liste non exhaustive à connaître !

Robaba Mohammadi : une peintre hors du commun

En Afghanistan, la peintre Robaba Mohammadi est une source d’inspiration. Avec l’ensemble de ses membres paralysés, elle exerce son talent à l’aide de sa bouche. Dans un pays où le handicap est encore exclu, elle apporte une respiration pour toutes les personnes concernées. À seulement 20 ans, elle possède déjà de nombreuses années d’expériences en peinture et partage son amour pour l’art autour d’elle. Avec près de 200 œuvres à son actif, sa réputation hors frontière n’est plus à faire. Ainsi, l’artiste s’intéresse à son pays en luttant contre les inégalités : « Je peins surtout des tableaux au sujet des femmes afghanes, du pouvoir des femmes, de la beauté des femmes  ». Un exemple de dépassement de soi et d’engagement, à découvrir !

handicap et peinture

Rakan Abdulaziz Kurdi : le peintre sans limites

Saoudien de naissance, Rakan Abdulaziz Kurdi a suivi son rêve de devenir peintre. Atteint d’atrophie partielle, l’artiste est aujourd’hui peintre numérique et graphiste. Spécialisé dans la réalisation de portrait et avec plus de 1000 ventes à son actif, cet homme accompli brise les stéréotypes liés au handicap. Il explique : «  Je ne crois pas au désespoir et le succès n’est pas un rêve impossible. Il faut avoir confiance en soi  ». Inspirantes, ses œuvres transpirent le réalisme et le travail du détail. Rakan ancre son talent dans les nombreuses facettes de la vie. Il dessine son pays, sa culture et sa vision du monde, un profil à découvrir directement sur Instagram !

Staff Benda Bilili : des musiciens pas comme les autres

Originaire du Kinshasa, le groupe Staff Benda Bilili possède une notoriété dans le monde entier. Atteint de poliomyélite, les membres du groupe sont tous en situation de handicap et issu de la rue. Des parcours difficiles qui se reflètent dans leur musique à travers une sincérité et une simplicité touchante. Inspirée de leurs cultures, le groupe propose des rythmes et des mélodies de la musique cubaine, de la rumba congolaise, de reggae mais aussi de funk. Le destin fait bien les choses. En effet, l’association a sorti la chanson « Allons voter », qui sera utilisée par l’ONU lors de la première élection démocratique du Congo en 2006. En outre, le groupe va porter au tribunal cet usage libre de la musique et voir sa popularité prendre son envol. Une histoire hors du commun pour un groupe rempli de talent.

Richard Guino : des mains de magicien

Richard Guino est un sculpteur hors pair qui a pour particularité de souffrir de rhumatismes déformants. Né en 1890, le handicap n’est ni représenté ni expliqué. Néanmoins, cela n’empêche pas l’artiste d’exceller dans son travail tant avec ses dessins que ses œuvres sculptées. Il collabore notamment avec Renoir pendant plusieurs années et dévoile ses créations au musée Galliera à Paris. Talentueux, il performe aussi avec de la céramique et du métal. En outre, il travaille avec la Maison d’Édition Colin pendant plusieurs années et sera tout au long de sa vie d’artiste, en relation avec le musée des Arts Décoratifs de Paris. Un parcours passionnant qui place le handicap au cœur de l’histoire de l’art.

Priscille Déborah : la peinture comme exutoire

Retour au 21e siècle pour rencontrer Priscille Déborah. En 2007, Priscille Déborah découvre un nouveau corps sans ses jambes et son bras droit suite à un accident train. Au départ, sa rééducation est compliquée. Néanmoins en rencontrant d’autres personnes en situation de handicap moteur, elle voit naître en elle une force inattendue. Très vite, elle retrouve possession de son corps et se met à la peinture. Talentueuse, elle se laisse dévorer par sa passion et tombe en même temps amoureuse de la vie. Elle le partage : « Ça a été mon objectif. À partir de ce moment-là, j’ai marché en trois mois. Ça ne m’a jamais lâchée  ». Un changement puissant qui se traduit dans son art, envoûtant et charismatique. Un parcours incroyable !

Vous aimez ce genre de top ? N’hésitez pas à nous partager vos artistes préférés. N’hésitez pas à jeter un œil à nos précédents articles. Rendez-vous dans nos pages ou sur nos plateformes sociales.

Crédit Photo : Robaba Mouhammadi – AFP – Noorullah Shirzada 

Partenariat

Partenariat

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00
Actuellement en live
En live !

Accéder au live