141

Chaque année, au mois de mai est organisée la journée mondiale de l’asthme. Une journée consacrée à la sensibilisation, la prévention, la détection, aux traitements et aux avancées. A cette occasion, la rédaction de Talentéo vous en dit plus sur la maladie et vous présente les dernières innovations sur le sujet.

L’asthme en quelques mots

C’est dans l’Iliade, d’Homère, qu’est employé pour la première fois le terme « asthme ». Celui-ci signifie « courte respiration » et qualifie une « suffocation atroce » dont aurait souffert le personnage Hector.

Vous l’aurez compris, cette maladie concerne la respiration et plus précisément les bronches. Elle survient généralement par crises. Lors de celles-ci, la personne y étant soumise éprouve des difficultés à respirer. Cela s’explique par une sur-réaction des bronches à un environnement. Lors d’une crise, ces dernières voient leur diamètre réduit à cause d’une inflammation.

Les difficultés liées aux manifestations de cette maladie sont :

  • la fatigue suite à un manque d’oxygène,
  • les difficultés à effectuer des efforts sur le long terme,
  • l’inconfort d’un environnement pollué.

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), près de 300 millions de personnes souffrent d’asthme dans le monde. En France, nous comptons plus de 4 millions d’asthmatiques dont un quart sont des enfants et des adolescents. Par ailleurs, le pays comptabilise 15 000 hospitalisations par an et 1 000 décès.

Une journée pour sensibiliser et prévenir

La journée mondiale de l’asthme est organisée à l’initiative de la « Global Initiative for Asthma » (GINA) au niveau mondial et, de l’association Asthme et Allergies pour la France. Médecins, professionnels de santé, asthmatiques, parents d’enfants asthmatiques se rejoignent pour s’informer et échanger autour de cette maladie.

Idées reçues sur l’asthme

Le thème de la journée mondiale de l’asthme de cette année est « Découvrir les idées fausses sur l’asthme ». Le thème propose un appel à l’action pour aborder les mythes et les idées fausses largement répandus concernant l’asthme qui empêchent les personnes asthmatiques de profiter au maximum des avancées majeures dans la prise en charge de cette maladie.

Les idées fausses courantes entourant l’asthme sont :

  • L’asthme est une maladie infantile  ; les individus en sortiront en vieillissant.
  • L’asthme est contagieux.
  • Les personnes asthmatiques ne doivent pas faire d’exercice.
  • L’asthme n’est contrôlable qu’avec des stéroïdes à forte dose.

En réalité :

  • L’asthme peut survenir à tout âge (chez les enfants, les adolescents, les adultes et les personnes âgées).
  • L’asthme n’est pas contagieux. Cependant, les infections respiratoires virales (comme le rhume et la grippe) peuvent provoquer des crises d’asthme. Chez l’enfant, l’asthme est fréquemment associé à une allergie, mais l’asthme qui commence à l’âge adulte est moins souvent allergique.
  • Lorsque la maladie est bien contrôlée, les personnes asthmatiques sont capables de faire de l’exercice et même de pratiquer des sports de haut niveau.
  • L’asthme est le plus souvent contrôlable avec des stéroïdes inhalés à faible dose.

Les innovations pour améliorer le quotidien des personnes concernées

Meyko : le bonhomme qui aide à prendre son traitement

©Meyko

La première innovation que nous vous présentons est un objet connecté. Cet appareil qui répond au nom de Meyko, aide les enfants concernés par l’asthme ou d’autres maladies chroniques à prendre leur traitement. Conçu et commercialisé par une start-up nantaise, Meyko fait la tête lorsqu’il est l’heure pour l’enfant de prendre son traitement. Dès que le traitement est pris, Meyko sourit à nouveau. A l’origine créé pour les asthmatiques, ce drôle de bonhomme accompagne de plus en plus d’enfants atteints de diabète, d’épilepsie ou de mucoviscidose.

« Meyko sert à dédramatiser ce rituel, que ce soit une injection, un sirop, ou un inhalateur. Les parents nous disent qu’il adoucit les choses, que la motivation revient. C’est très important car un traitement irrégulier peut mener à des complications, des crises et des hospitalisations. » – Sandrine Bender, fondatrice de la start-up, et elle-même asthmatique.

Par ailleurs, Meyko est connecté à une application. Ainsi, les familles peuvent noter les horaires des crises et rapporter certains symptômes ou éléments au médecin. Cela affine le diagnostic et donc le dosage du traitement.

HET :  un bracelet intelligent qui détecte les crises d’asthme

©NC State University.

Des scientifiques américains de l’université de Caroline du Sud ont mis un point un bracelet intelligent capable de prévenir l’arrivée de crises d’asthme. Ce bracelet connecté nommé HET – pour Health and Environmental Tracker – analyse les données physiologiques et l’environnement autour du patient. Il « connaît » les facteurs de crises d’asthme, sait les détecter. Ainsi, il alerte le patient lorsqu’une crise survient.

Composé d’un bracelet à mettre au poignet et d’un patch à mettre sur la poitrine, c’est un objet connecté complet. En effet, grâce à ses capteurs, HET enregistre plusieurs données clés : l’humidité ambiante, la température, les composés organiques dans l’air. De plus, l’appareil HET tient compte des paramètres physiologiques du patient. Par exemple les mouvements corporels, le rythme cardiaque, le niveau d’oxygène dans le sang, la fréquence respiratoire.

Ces données sont ensuite transmises à un logiciel. Si les données sont propices au déclenchement d’une crise d’asthme, le bracelet envoie directement une alerte à l’utilisateur. Cela permet au patient de prendre des précautions pour anticiper la crise, comme cesser ce qu’il est en train de faire ou changer de lieu.

Propeller : un inhalateur connecté qui réduit la fréquence des crises d’asthme

Cette dernière innovation est un inhalateur intelligent nommé Propeller. Développé par l’entreprise américaine Propeller Health, Propeller est un inhalateur connecté qui accompagne les asthmatiques. Il les aide à mieux appréhender leur maladie. Un essai clinique de 495 patients atteints d’asthme chronique a permis de valider l’efficacité de cette innovation.

6 personnes sur 10 souffrent d’un asthme insuffisamment contrôlé. Si certains dispositifs comme Propeller aide les patients en analysant des données en temps réel, les patients pourront plus facilement suivre leur traitement et diminuer leurs crises.

De plus, les données sont mises à la disposition du médecin et des membres de la famille. Ainsi, ces derniers peuvent savoir où la personne asthmatique se trouve durant une crise.

Vous menez une initiative pour sensibiliser sur l’asthme ? Vous avez un proche concerné ? Rendez-vous sur nos plateformes sociales et mentionnez @talenteo pour rendre vos projets visibles !

Partenariat

Partenariat

Partenariat

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00
Actuellement en live
En live !

Accéder au live