Partenariat
Témoignages
8

En partenariat avec

Talentéo est parti à la rencontre d’Aziza Benhami, championne de France de tir-à-l’arc handisport et collaboratrice de BPCE-IT. Elle nous parle de son quotidien, de ses entrainements, de ses prochaines échéances sportives mais aussi de son inclusion au sein de BPCE-IT. Découvrez le portrait d’Aziza Banhami.

Pouvez-vous vous présenter et présenter votre parcours au sein de BPCE-IT ?

Je suis Aziza Benhami. J’ai commencé à travailler chez BPCE-IT en octobre 2015 en tant que prestataire et j’ai été embauchée en avril 2019. Je travaille à la cellule habilitation.

A la base, j’ai fait des études de comptabilité puis, finalement, j’ai bifurqué dans l’informatique.

Votre handicap a-t-il été un frein dans l’exercice de votre métier ?

Pas du tout ! C’est même l’inverse ! J’ai pu choisir mon métier en fonction de mon handicap. C’est plus simple et moins frustrant. J’ai fait mes études en fonction de ce que je pouvais faire et de ce que je pourrais faire.

En effet, je suis en situation de handicap depuis l’âge de 1 an, j’ai grandi avec. Cela m’a permis d’intégrer le fait que je ne pourrai pas exercer certains métiers. Bien entendu, l’informatique me plaît, mais il était clair pour moi que je ne pourrai pas faire certains métiers.

Vous êtes également championne de tir à l’arc handisport, comment cela se passe au quotidien ?

Dans mon quotidien, c’est plutôt sympa car, chez BPCE-IT, je commence tôt et je finis tôt. Ainsi, quand je finis ma journée de travail, je peux aller m’entraîner. Je suis à un quart d’heure de l’endroit où je vais m’entraîner.

Pour l’instant, je n’ai pas de contraintes par rapport à mes horaires de travail. BPCE-IT me permet de concilier les deux et je n’ai encore jamais été obligée de ne pas aller m’entraîner à cause de mon travail.

Comment conciliez vous vie professionnelle et sportive ?

Je commence à 7h et finis à 16h30. J’ai donc tout le reste de l’après-midi pour m’entraîner ou faire de la musculation. En plus, maintenant, avec l’été c’est encore mieux puisque les jours se rallongent !

Quelles sont vos prochaines grandes échéances sportives ?

Ma prochaine échéance ? Les sélections, en juin, pour les championnats d’Europe handisport. Ils auront lieu en août. Avant ça, j’avais essayé de passer les sélections pour les championnats du monde qui ont eu lieu en février à Dubaï. Malheureusement, je n’ai pas été sélectionnée, mais ce n’est pas grave, ça a été une bonne expérience et je n’en retire que du positif.

En fait, il s’agissait de ma première grosse sélection qui me permettrait de rentrer en équipe de France. Je me suis donc mis un peu de pression. De plus, c’était une compétition qui arrivait après quasiment 2 ans de Covid-19. J’avais donc aussi perdu l’habitude des compétitions.

Comment vous sentez-vous à l’approche des championnats d’Europe ?

Je ne sais pas. C’est encore un peu abstrait. Par contre, j’ai déjà un plan d’entrainement pour arriver à cette échéance.

Il s’agit d’une super expérience pour moi ! En effet, lorsque j’ai commencé, le handisport n’était pas très connu. J’ai souvent entendu que je ne ferai pas de sport. C’est donc comme une petite revanche sur la vie ! En plus, BPCE-IT me permet vraiment de concilier les deux.

Quel message souhaitez vous faire passer à un lecteur en situation de handicap hésitant à rejoindre BPCE-IT ?

Ne vous arrêtez pas au handicap ! Il est dans les yeux des autres ! En tout cas, pour moi, le handicap je le vois surtout dans les yeux des autres, des personnes qui ne me connaissent pas. Pour les autres, ma famille, mes amis, mes collègues, je suis simplement moi. Il ne faut pas se laisser freiner par cela, même si c’est dur et compliqué. Bien entendu, il y a des jours où ce n’est pas facile mais il faut arriver à passer outre. C’est aussi ce qui forge le caractère.

Enfin, n’hésitez surtout pas à rejoindre BPCE-IT  ! Je suis vraiment bien intégrée dans mon équipe. J’ai pu participer à des événements. Par exemple, In2Job organisé par L’agenceT by Talentéo. J’avais fait une démonstration de tir à l’arc. D’ailleurs, j’avais trouvé l’initiative vraiment géniale. Cela permettait de mélanger handi et valides et par le biais du sport c’était encore mieux ! J’ai trouvé ce format vraiment original.

Découvrez d’autres articles sur les salariés de BPCE-IT. Ce témoignage vous a donné envie de rejoindre BPCE-IT ? Découvrez toutes les opportunités professionnelles proposées par l’entreprise :

Rejoindre BPCE-IT

Partenariat

Partenariat

Partenariat

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00
Actuellement en live
En live !

Accéder au live