8

Près de 217 millions de personnes sont aveugles ou malvoyantes dans le monde. Aujourd’hui, de nombreux outils existent pour faciliter le quotidien des personnes concernées. C’est le cas de Be My Eyes. Ce service d’assistance repose sur une application de mise en contact entre personnes malvoyantes et voyantes. Talentéo vous en dit plus sur cette innovation !

Be My Eyes, un concept tourné vers l’humain

L’application Be My Eyes poursuit un seul but : faciliter la vie des personnes malvoyantes ou aveugles. Fondée sur les dernières technologies, la plateforme connecte ces personnes avec des bénévoles voyants pour leur venir en aide et répondre rapidement à une question. Le plus souvent, il s’agit de questions liées au quotidien. Quelle est la date de péremption de tel produit ? Où est cet objet ? De quelle couleur est ce vêtement ? Toutes ces questions peuvent être prises en charge par les bénévoles grâce à l’assistance visuelle que propose Be My Eyes.

Ainsi, la personne malvoyante partage son écran avec la caméra arrière de son smartphone et le bénévole peut répondre grâce à la notification envoyée. Un véritable Facetime entre inconnu, et pourtant bien utile !

La solidarité, clé de voûte de cette application

Hans Jørgen Wiberg, le créateur de Be My Eyes, est lui-même malvoyant. Il a d’abord travaillé pendant des années avec l’association danoise pour personnes aveugles. Cette expérience l’a mené directement à une observation : comment « mettre à disposition les yeux des autres » pour aider les personnes aveugles ou ayant une vision basse ? 

Ainsi, l’application est fondée sur la base du volontariat et propose près de 180 langues. En effet, à partir de 50 aidants parlant la même langue, l’application ajoute directement cette dernière à ses compétences. De cette manière, elle se règle sur le pays et le fuseau horaire des personnes pour pouvoir délivrer des notifications efficaces et maximiser le taux de réponse. Elles sont envoyées uniquement entre 8h et 21h. Pas de panique si vous ne pouvez pas répondre, un autre bénévole s’en chargera. L’engagement envers cette application ne devient jamais une contrainte pour les participants. 

Be my eyes

Des bénévoles aux quatre coins du monde

Cette application rencontre un véritable succès ! Disponible sur les plateformes iOS et Android, son accessibilité est importante. Ce lancement a créé des liens dans le monde entier. Hans Jørgen Wiberg raconte avoir déjà reçu un message de la part d’un électricien devenu aveugle et utilisant régulièrement Be My Eyes pour faire des travaux chez lui.

Une belle histoire qui fait résonner les valeurs de ce projet ainsi que ses engagements. La plateforme propose aussi l’option “Specialized Help » qui contacte directement un agent de l’entreprise. Cette fonction permet d’aider les utilisateurs rencontrant des problèmes avec l’application ou souhaitant poser des questions plus spécifiques.

Be my Eyes, un outil centré utilisateur

Aujourd’hui, les nouvelles technologies sont reconnues pour leurs agilités et leurs capacités à s’adapter aux besoins de leurs utilisateurs. Dans ce cas, c’est la mise en relation de différents acteurs qui a fait naître l’application.

Hans Jørgen Wiberg, le créateur de Be My Eyes, a su être à l’écoute des personnes concernées, et les résultats sont plus que positifs. Fondée sur l’analyse des comportements des personnes malvoyantes ou non-voyantes, elle tire ses enseignements du terrain. En partant de questions simples, les personnes sont aidées et peuvent poursuivre leurs activités de façon indépendante.

Be My Eyes regroupe déjà près de 4 millions de personnes. Un chiffre impressionnant qui ne cesse d’augmenter !

Talentéo parle régulièrement des dernières innovations, n’hésitez pas à y jeter un coup d’œil. Vous souhaitez témoigner ou partager votre histoire ? Rendez-vous dans nos pages ou sur nos réseaux sociaux !

Partenariat

Partenariat

Partenariat

Partenariat

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00
Actuellement en live
En live !

Accéder au live