2

Parce que ce qui nous fait vibrer chez Talentéo, c’est de mettre en avant les travailleurs en situation de handicap. Au sein des ESAT, établissements d’aide par le travail, ils exercent différents métiers. Pour mieux vous en parler, nous sommes partis à la rencontre de Chloé. Cette jeune femme active, travaille au reconditionnement des colis de la Poste, au sein de l’ESAT Jacques Chavent, depuis plus de 5 ans. Son parcours et sa joie de vivre devraient en inspirer plus d’un.

Quels sont les métiers exercés en ESAT ?

Les établissements ou services d’aide par le travail (ESAT), anciennement Centres d’Aide par le Travail (CAT) sont des établissements médico-sociaux. Ils offrent aux personnes handicapées des activités diverses à caractère professionnel. Ils proposent également un soutien médico-social et éducatif pour favoriser l’épanouissement personnel et social des membres de l’ESAT.

A Lyon, l’ESAT Jacques Chavent accompagne par le travail 153 travailleurs en situation de handicap mental. Plusieurs activités sont exercés dans 4 cœurs de métier au sein de l’ESAT :

  • La restauration ouverte au public
  • Le conditionnement alimentaire
  • Le nettoyage en entreprise
  • L’étiquetage et emballages secondaires

La grande majorité des prestations est réalisée au sein des ateliers du site de l’ESAT.

Favoriser l’inclusion en créant le lien entre milieu protégé et entreprise ordinaire

L’ESAT Jacques Chavent propose également aux entreprises du territoire de détacher ses équipes directement dans les locaux de l’entreprise. Il s’agit d’ateliers délocalisés. Ils favorisent l’inclusion des travailleurs en situation de handicap, en milieu ordinaire. Un de ses ateliers délocalisés a été mis en place au sein du groupe “La Poste”.

 » C’est un excellent moyen de tisser des liens poreux entre le secteur protégé et adapté et l’entreprise ordinaire. L’inclusion des personnes handicapées consiste à penser un système, une organisation ou une société qui prennent en compte la fragilité de chacun« . Source : Site de l’ESAT Jacques Chavent

Un métier de l’ESAT : le reconditionnement de colis

Chloé a 25 ans. Active et volontaire, elle travaille depuis l’âge de 20 ans au sein de l’ESAT Jacques Chavent à Lyon.

“ Avant je travaillais au conditionnement alimentaire. Maintenant je travaille à l’atelier reconditionnement des colis à la Poste”.

Les colis acheminés par La Poste connaissent parfois des parcours chaotiques. Ils sont déchirés, malmenés, éventrés. Chloé et ses collègues se chargent de les reconditionner proprement. Ces colis, reconditionnés, sont réintroduits dans le circuit de distribution de la Poste et retrouvent enfin leur heureux destinataire. Des colis qui réservent parfois des surprises à Chloé et ses collègues.

“ J’aime beaucoup ce travail, décharger les colis du chariot et découvrir ce qu’il y a dedans. Une fois, il y avait des poissons à l’intérieur d’un colis. Il y a aussi de la décoration, des vêtements, des trottinettes, … “

Travaillant du lundi au vendredi de 8h30 à 16h30, la pause du midi étant prise entre collègues autour d’un repas fourni par l’ESAT, Chloé prévient celles et ceux qui aimeraient faire la même activité, assez physique.

“ Il faut aimer bouger et être en forme. On doit rester longtemps debout et porter des charges lourdes. Moi j’aime quand il y a beaucoup de travail. Je m’ennuie sinon. Il faut aussi ne pas être timide et oser demander de l’aide quand les colis sont tr p lourds à porter. Sinon on risque de se blesser.”

Lionel, encadrant de l’équipe de l’atelier délocalisé à la Poste

Lionel est l’un des responsables de l’encadrement des équipes de l’ESAT Jacques Chavent. Il témoigne de l’évolution de Chloé.

“ Chloé est arrivée à l’atelier délocalisé de reconditionnement de la Poste, il y a deux mois. C’était à sa demande. Elle souhaitait travailler à l’extérieur de l’ESAT. Nous lui avons proposé de faire un stage de découverte d’un mois. Elle s’est très bien intégrée à l’équipe et fait son travail parfaitement. C’est un travail assez physique, nous avions un peu de crainte mais elle relève tout à fait le défi.”

Un changement de métier qui entraîne une évolution positive

“Dans son précédent emploi, au conditionnement alimentaire, pendant la pause déjeuner, elle préférait prendre un livre et s’isoler. Depuis qu’elle a changé de métier, elle s’est ouverte, elle est avenante, elle échange avec les autres. Elle s’adapte bien au collectif. C’est une très belle évolution”.

Un conseil à ceux qui souhaitent exercer le même métier au sein de l’ESAT ?

“ Je dirais qu’il faut ne pas avoir peur, prendre confiance en soi et oser aller vers le milieu ordinaire. Il est possible de tester une nouvelle activité professionnelle pendant quelques semaines, sans perdre sa place au sein de l’ESAT. Alors, foncez ! “

Vous souhaitez présenter votre métier au sein d’un ESAT ? Rendez-vous sur nos plateformes sociales pour échanger !

Partenariat

Partenariat

Partenariat

Partenariat

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00
Actuellement en live
En live !

Accéder au live