266

Vous les avez découverts sur nos plateformes sociales ou lors des évènements Events2Job, aujourd’hui, Talentéo est allé à la rencontre de l’Équipe Française de Football pour Personnes Amputées (E.F.F.A). Objectifs, philosophie du groupe, Jérôme Venzo, président de l’association, nous en dit plus !

Pouvez-vous vous présenter et nous parler de l’E.F.F.A ?

Je suis Jérôme Venzo, président et entraîneur adjoint de l’E.F.F.A depuis 2019. J’ai connu cette association en 2011. À la suite d’un accident, un de mes proches s’est fait amputer. Durant sa rééducation, il m’a fait découvrir cette pratique sportive. Très vite, j’ai aimé la discipline et suivi les matchs de près. J’ai commencé à faire partie du staff en 2013, jusqu’à devenir entraîneur et me voilà aujourd’hui !

Officiellement, le football pour personnes amputées est apparu en 1980 à Seattle grâce à Sir Don Bennett, l’E.F.F.A a pris forme en France en 2007. En effet, c’est la passion du footballeur amputé Nabil LABHILIL ainsi que sa découverte de la discipline à Manchester qui ont permis l’installation de ce sport sur notre territoire. L’objectif ? Apporter aux personnes amputées la possibilité de pratiquer un sport qui prône l’entraide, la mixité et les rassemblements sociaux.

Comment est composée votre équipe ?

Notre équipe est composée de 13 joueurs. À chaque match, c’est 7 joueurs sur le terrain et 6 en remplacement. Il faut savoir que les joueurs doivent être amputés ou mal formés au niveau d’un membre inférieur. Cependant, les gardiens sont toujours amputés ou mal formés d’un membre supérieur. Autrement, les risques de blessures sont trop élevés.
E.F.F.A
Notre équipe n’est pas reconnue au niveau professionnel par la Fédération française de football (FFF), ce qui implique plus de difficultés pour recruter. Néanmoins, nous sommes fiers de notre groupe et essayons de nous voir le plus fréquemment possible. L’important dans cette discipline, c’est le fait de pouvoir repartir de zéro, jouer avec son corps autrement et parfois redécouvrir le foot. Les gens engagés dans notre association sont motivés et souhaitent progresser au maximum. De fait, les rencontres sont vitales pour nous !

Jusqu’à présent, comment s’est déroulée votre saison 2020 ?

L’année 2020 n’est pas de tout repos. J’organise un stage d’entraînement intensif par mois. Il s’agit de moments clés pour nous puisque c’est là que l’équipe progresse le plus. Malheureusement, avec la crise de la COVID-19, le premier confinement a débuté pile avant notre stage !

Ensuite, nous nous sommes retrouvés complètement bloqués. En effet, sans la validation professionnelle de notre équipe, il est impossible pour les joueurs de se déplacer librement et d’assister aux entraînements. De plus, l’organisation de ces stages comprend l’hébergement, les déplacements ainsi que l’alimentation. Finalement, l’association a perdu des fonds avec cette crise sanitaire.

Comment se place le handicap au sein de votre discipline ?

Le handicap fait partie de la discipline, on l’accepte et surtout on le positionne comme une force et non l’inverse. L’association met régulièrement en avant nos joueurs sur les réseaux sociaux. Globalement, notre but est aussi de sensibiliser les gens à notre discipline et briser les stéréotypes liés aux handicaps.

Sur le terrain, notre équipe joue avec des béquilles anglaises, certains ont parfois recours à des tours de bras pour être sûrs de ne pas les perdre. Effectivement, cette pratique est très intense, les chutes peuvent être brutales. Ainsi, les béquilles sont pensées pour s’adapter aux poignets des joueurs et non l’inverse. De cette façon, le maintien est meilleur et bénéficie à la qualité du match !

Quels sont vos objectifs pour l’EURO 2021 qui se déroulera en Pologne ?

Suite à la crise mondiale, la coupe d’Europe a été repoussée à 2021. Aussi, on souhaite réussir à s’entraîner un maximum pour affronter le plus d’équipes possible. Ce type d’événement fait énormément progresser notre groupe. Lors de notre dernière rencontre mondiale au Mexique en 2018, nous sommes repartis fiers de ces rencontres et de cet apprentissage.

Malgré tout, le virus de la COVID-19 nous pousse à des entraînements individuels, c’est beaucoup moins valorisant qu’au niveau collectif. Plusieurs nations sont bloquées et dans la même situation que nous, c’est frustrant et à la fois nécessaire. Néanmoins, l’EURO 2021 va être une véritable bouffée d’air frais pour l’E.F.F.A.

E.F.F.A Euro

Un dernier mot ?

Pour finir, je tiens à remercier tous nos partenaires, leurs soutiens sont très importants pour nous ! Enfin, je vous partage notre cri de guerre : « Tous sur un pied d’égalité ».

La rédaction de Talentéo est fière d’être partenaire média de l’EFFA et de partager régulièrement dans nos pages ses belles performances. Restez connectés pour en découvrir plus !

Partenariat

Partenariat

Partenariat

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00
Actuellement en live
En live !

Accéder au live