245

La pandémie de la COVID-19 a bouleversé l’année 2020. Une période qui restera marquée par le confinement, mais surtout par une nouvelle façon de vivre. Quelles sont les nouvelles adaptations et dispositions pour les personnes en situation de handicap ? Talentéo fait le point.

De nouvelles règles en perspective

Aujourd’hui, normes sanitaires obligent, le port du masque devient obligatoire en entreprise. Une dérogation est possible si celle-ci est appuyée par un certificat médical. En effet, comme l’explique le site du gouvernement : « Depuis le 1er septembre 2020, l’obligation de porter le masque dans les lieux publics clos s’étend aux bureaux non individuels. Si vous êtes handicapé, vous pouvez être autorisé à ne pas porter le masque pour des motifs médicaux. Le non-respect de l’obligation de porter le masque est puni d’une amende de 135 €. »

Ainsi, si le port du masque vous est impossible, il est impératif d’en discuter avec votre médecin. Attention, cette dérogation n’exclut pas les gestes barrières. Les règles restent identiques : limiter au maximum les contacts et maintenir une distanciation sociale  !

Par ailleurs, vous pouvez retrouver l’ensemble des informations liées au protocole sanitaire sur le site du service public.

Les aides à l’emploi pour les personnes en situation de handicap

La pandémie liée à la COVID-19 n’affecte pas uniquement notre santé ou notre moral. L’économie de tout notre territoire est touchée et déséquilibrée. Face à ce constat, le gouvernement et d’autres organismes tel que l’Agefiph se mobilisent pour permettre la bonne reprise des activités. Ainsi, dix mesures ont été créées ou adaptées à la suite de la crise sanitaire.

Par ailleurs, Jean Castex, Premier Ministre, et Sophie Cluzel, secrétaire d’État auprès du Premier Ministre en charge des Personnes handicapées, ont annoncé en clôture des premières universités d’été du CNCPH (Conseil National Consultatif des Personnes Handicapées) la création d’une aide exceptionnelle pour favoriser le recrutement des personnes en situation de handicap par les entreprises privées. Cette mesure s’inscrit dans le plan global de relance. Elle vise à limiter l’impact que la crise sanitaire pourrait avoir sur les recrutements et le maintien des postes. Ainsi, le gouvernement a décidé de dynamiser l’emploi des personnes en situation de handicap, et ce sans limite d’âge, à travers une aide exceptionnelle de 100 millions d’euros.

L’apparition de masques transparents, dits « masques inclusifs »

En tissu ou chirurgical, le masque protège, mais peut devenir un obstacle à la compréhension de certaines personnes. En effet, pour les personnes sourdes ou malentendantes il est plus difficile d’interpréter le sens d’une phrase sans la lecture labiale. Par ailleurs, le son est amoindri par le port du masque.

Face à cette réalité, l’entreprise lyonnaise Odiora a récemment travaillé sur la création d’un masque transparent. Durant le confinement, l’équipe d’Odiora, spécialisée dans la création de bijoux pour appareils auditifs et implants cochléaires, s’est rapidement mobilisée pour proposer de nouvelles solutions pour l’inclusion. L’entreprise lyonnaise a travaillé sur une version française des « masques visières », pour pouvoir lire sur les lèvres. Cela a donné naissance au Masque Sourire. Déjà deux modèles ont été approuvés par la Direction générale de l’Armement. Un bel exemple de démarche responsable et inclusive made in France ! Les masques sont fabriqués à Lyon en partenariat avec des entreprises adaptées.

À noter qu’Elisabeth Borne, Ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, et Sophie Cluzel, ont annoncé la mise en place de dispositifs de prise en charge du financement des masques inclusifs par le FIPHFP (secteur public) et par l’Agefiph (secteur privé). Dans la dynamique du Plan de Relance, ces dispositifs participent à limiter l’impact de la crise sanitaire en matière de recrutement et de conditions de travail des personnes en situation de handicap.

« Une rentrée pour tous » : le nouveau projet du gouvernement

Cette année, malgré les nouvelles contraintes sanitaires, les élèves entrant à l’école se voient inclus dans le projet « Une rentrée pour tous ». L’objectif ? Rendre l’école la plus inclusive possible pour les élèves en situation de handicap.

 

Préparée dans un contexte de crise sanitaire inédit, la rentrée scolaire pour tous 2020 s’inscrit dans la dynamique de la Conférence Nationale du Handicap du 11 février dernier. Elle réaffirme ainsi les enjeux du handicap comme priorité du quinquennat.

 

Dans ce contexte particulier, toute notre équipe reste mobilisée ! Retrouvez chaque jour une programmation au plus proche de l’actualité en lien avec la crise sanitaire.

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux !

 

Partenariat

Partenariat

Partenariat

Partenariat

Partenariat

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00
En live !

Accéder au live