206

Talentéo continue de briser les préjugés sur le handicap au travail. Focus aujourd’hui sur 3 maladies invalidantes qui peuvent nécessiter une RQTH (Reconnaissance de Qualité de Travailleur Handicapé). Comme pour les précédents numéros, il s’agit d’une liste non-exhaustive et non-hiérarchisée, n’hésitez pas à apporter votre témoignage sur les réseaux sociaux ! 

L’arthrose

Qualifiée à tort de la « maladie des vieux »,  l’arthrose touche environ 10 millions de Français.

L’arthrose est une maladie articulaire qui se caractérise par une destruction du cartilage des articulations. Selon l’âge, le sexe, l’articulation touchée et la zone géographique, la fréquence dans la population générale est très variable. 

L’arthrose peut toucher toutes les articulations. Ses localisations les plus fréquentes sont la colonne vertébrale, le genou, les mains et la hanche. Elle constitue le premier motif de consultation médicale après les maladies cardio-vasculaires. Par ailleurs, c’est la maladie articulaire la plus fréquente. Elle touche deux fois plus de femmes que d’hommes.

La prise en charge de l’arthrose comporte la prévention et le traitement de la douleur par des médicaments antalgiques ou la prise d’anti-inflammatoires non stéroïdiens. On peut également proposer des attelles de repos pour immobiliser l’articulation pendant la période douloureuse.

Pourquoi une RQTH ?

L’arthrose peut représenter un handicap fonctionnel dans la vie professionnelle. Outre la gêne physique, les douleurs de l’arthrose altèrent la concentration et les performances. La médecine du travail et la reconnaissance du statut de travailleur handicapé (RQTH) peuvent permettre d’obtenir une adaptation du poste de travail. Pour certaines personnes, une reconversion professionnelle doit être envisagée.

Après étude de votre dossier par la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) dont vous dépendez, l’acquisition du statut de travailleur handicapé vous permettra de bénéficier :

  • d’aides pour trouver un emploi adapté voire bénéficier d’une reconversion professionnelle,
  • d’aides pour l’aménagement de votre poste de travail.

Talentéo brise 4 préjugés sur l'arthrose !

« C’est une maladie pour les vieux ! »Bien que ce soit une maladie populairement connue, les préjugés autour de l'arthrose sont tenaces ! Talentéo déconstruit 4 idées reçues en vidéo !

Publiée par Talentéo sur Jeudi 17 septembre 2020

La maladie de Crohn

La maladie de Crohn est une maladie inflammatoire chronique intestinale. Il s’agit donc d’une maladie invalidante qui touche plus souvent les adolescents et les jeunes adultes. La majorité des cas sont diagnostiqués entre 15 et 40 ans.

Les symptômes de la maladie de Crohn ne sont pas des plus confortables. Ils se manifestent lors des « poussées », qui alternent avec des phases de rémission. Les principaux symptômes sont des douleurs abdominales, qui s’accentuent après les repas et des diarrhées chroniques. On observe souvent une perte de poids. Il n’est pas rare que les poussées soient accompagnées d’un peu de fièvre. Par ailleurs, la fatigue est un symptôme persistant.

On utilise un indice d’activité pour savoir si la maladie est en poussée ou non. C’est l’indice de BEST, évalué par un questionnaire, qui permet d’obtenir un score qui désigne le stade de la maladie. Cet indice permet de classer la maladie suivant 4 stades : maladie de Crohn inactive, poussées minimes à modérées, poussées plus sévères et poussées très sévères.

Pourquoi une RQTH ?

La maladie de Crohn fait partie des 30 maladies reconnues invalidantes. La RQTH vous permettra ici d’adapter votre activité professionnelle en fonction de certains signaux, comme la sévérité de la maladie, l’efficacité des traitements ou le type d’activité professionnelle.

D’autres aménagements peuvent s’effectuer également au niveau du rythme de travail. Cela peut se concrétiser par exemple par la mise en place du télétravail de temps en temps ou des horaires plus souples.

Les troubles cardiaques

Les maladies cardiaques désignent un groupe de problèmes de santé qui affecte la structure et le fonctionnement du cœur, ainsi les causes en sont multiples :

  • Insuffisance cardiaque : elle apparaît à la suite de problèmes de santé telle que la crise cardiaque. Comme pour la cardiomyopathie le cœur ne peut plus pomper le sang correctement et il ne se détend pas suffisamment bien pour faire revenir le faire revenir des poumons au cœur.
  • La crise cardiaque : la circulation sanguine vers le cœur est ralentie ou interrompue. L’organe continue de battre pendant la crise.
  • L’angine de poitrine : à cause d’artères obstruées, le cœur ne reçoit pas suffisamment de sang et d’oxygène pour combler ses besoins. Elle provoque de fortes douleurs.

Cette liste n’est pas exhaustive, les troubles cardiaques comprennent de très nombreuses maladies. Vous pouvez en trouver une liste plus complète sur la fondation des maladies du cœur et de l’AVC.

L’une des idées reçues la plus répandue est que les hommes sont les plus touchés par les maladies cardiaques que les femmes. Or c’est l’âge de risque qui diffère entre hommes et femmes. Le risque est plus élevé pour la gente masculine entre 45 et 50 ans, alors qu’il se situe entre 55 et 60 ans pour leurs homologues féminins.

Pourquoi une RQTH ?

Il est conseillé aux personnes ayant  des troubles cardiaques de maintenir une activité professionnelle. Selon la gravité des cas il est recommandé de reprendre dans un premier temps un travail à temps partiel puis d’augmenter le nombre d’heures progressivement.

Le médecin de travail peut proposer des mesures comme la mutation ou la transformation de poste. Ces aménagements peuvent s’appliquer au niveau des horaires et du rythme de travail, ou de l’ambiance thermique et sonore.

 

Et vous, avez-vous d’autres handicaps à mettre en lumière dans ce cadre ? N’hésitez pas à partager cet article sur les réseaux sociaux pour sensibiliser largement !

Partenariat

Partenariat

Partenariat

Partenariat

Partenariat

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00
En live !

Accéder au live