198

Nous sommes mercredi, jour de sortie des nouveaux films au cinéma ! Nous vous proposons aujourd’hui une nouvelle sélection de 5 films qui brisent les préjugés sur le handicap et/ou une maladie. Bon visionnage !

Brooklyn Affairs

Brooklyn Affairs est un film policier d’Edward Norton. L’histoire se situe dans le New York des années 1950. Lionel Essrog est un détective privé atteint du syndrome de Gilles de la Tourette. Il enquête sur le meurtre de son mentor et unique ami : Franck Minna. Il découvre alors des secrets dont les révélations pourraient avoir des conséquences sur la ville de New York. Lionel ponctue ses phrases de propos incompréhensibles qu’il ne peut maîtriser. Néanmoins, sa situation de handicap va se révéler être un atout dans son enquête.

Un scénario atypique et prenant.

 

 

Le meilleur reste à venir

Le meilleur reste à venir est une comédie dramatique de Matthieu Delaporte et Alexandre De La Patellière. Suite à un énorme malentendu, deux amis d’enfance sont persuadés que l’autre n’a plus que quelques mois à vivre. Ils décident alors de tout plaquer pour rattraper le temps perdu ! Le duo Arthur/César – interprétés respectivement par Luchini et Bruel – est particulièrement réussi. Autant Arthur est sérieux et blessé par son divorce, autant César est un joyeux luron volage.

Une comédie qui s’annonce trépidante, à la fois légère et qui soulignent aussi la fragilité de nos existences. L’idée géniale du film est de confier la responsabilité de rééchanter sa vie au mort en sursis, le solaire et énergique César. Un film que nous vous recommandons particulièrement d’aller voir !

 

 

Un homme pressé

Un homme pressé est inspiré de l’histoire vraie de Christian Streiff, ancien patron d’Airbus et de PSA. Porté à l’écran par le réalisateur Hervé Mimran, son histoire est jouée par le talentueux Fabrice Luchini.

Christian – Alain dans le film – est un homme d’affaires respecté et un orateur brillant. Il court après le temps. C’est ce que l’on nomme un homme pressé. Dans sa vie, il n’y a plus de place pour les loisirs, sa famille…jusqu’au jour où il est victime d’un AVC. Cela le stoppe dans son élan et entraîne chez lui des troubles de la parole et de la mémoire. Jeanne, une jeune orthophoniste le prend en charge. A force de travail et de patience, Alain et Jeanne apprennent à se connaître et s’apportent mutuellement. Chacun à sa manière se reconstruit et prend davantage le temps de vivre.

Fabrice Luchini « bafouille » dans ce film populaire qui interpelle sur les dangers du stress au travail. Un film à voir pour son histoire, son sujet,  mais aussi pour le talent des acteurs !

 


 

Marche ou crève

Elisa est une adolescente passionnée qui vit dans le Vercors. Elle veut profiter de l’été de ses 17 ans pour faire de l’escalade. Mais sa mère quitte la maison et la laisse seule avec son père et sa sœur en situation de handicap. Elle s’occupe de cette dernière avec beaucoup d’amour, mais pour une jeune femme en quête de liberté, le quotidien devient souvent lourd à supporter. Tout commence par une scène d’escalade très révélatrice : c’est difficile, mais la jeune fille s’accroche. Le scénario développe alors en parallèle les thématiques de l’adolescence et du handicap, se centrant sur le regard d’Élisa, en tant qu’aidante malgré elle.

Ce film montre avec justesse et habileté, le quotidien de cette famille qui doit apprendre à vivre avec le handicap de l’un de ses membres. Rien ne prépare à cela. Encore moins une grande sœur qui est complice, mais délaissée par sa mère.

Le premier oublié

Depuis longtemps, Axel a coupé les ponts avec sa famille à cause d’un drame dont on lui fait porter la responsabilité. Quand le cargo sur lequel il est cuisinier fait escale dans sa ville natale, il décide quand même d’aller voir sa mère, Françoise. Mais là c’est le choc : elle ne le reconnaît plus. Atteinte de la maladie d’Alzheimer, Françoise oublie désormais des périodes entières de sa vie. Axel est le premier de la fratrie à avoir disparu de sa mémoire. Pourquoi lui ? Que se cache t’il derrière cet oubli ? Finalement, alors que son frère et sa sœur ont décidé de la faire admettre dans un centre, Axel s’y oppose. Il décide de retarder son départ pour s’occuper d’elle, malgré les tensions. On assiste alors à un face-à-face entre mère et fils.

Un très beau film porté parfaitement par Muriel Robin et Matt Pokora pour son premier rôle réussi… A suivre !

 


 

 

La parole est à vous ! Quels sont les films récents autour du handicap qui vous ont le plus marqués ? Venez nous en parler sur nos réseaux sociaux !

Partenariat

Partenariat

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00