126

Nous sommes mercredi, jour de sortie des nouveaux films au cinéma ! Nous vous proposons une sélection de 5 films surprenants, brisant les préjugés sur des situations de handicap. Ces films français et internationaux apportent un regard différent, empreint de positif et d’optimisme.

Apprendre à t’aimer

film : apprendre à t'aimer

Apprendre à t’aimer, raconte la vie de Cécile (Julie de Bona) et Franck (Ary Abittan) qui se retrouvent bousculés par la naissance d’une petite fille porteuse de trisomie 21. Très amoureux, Franck comprend tout de suite qu’il y a un problème alors que Cécile est dans une forme de déni.

«  Mon personnage ne sait pas gérer l’arrivée de cet enfant. Cette petite fille va le ramener à l’essentiel de la vie et lui remplir le cœur. » – Ary Abittan.

« Je ne côtoyais pas la différence. Je connaissais les préjugés sur la trisomie, mais ma vision de la vie a changé. Ça remet tout à zéro. » – Julie de Bona.

D’un sujet difficile et peu abordé à la télévision, la réalisatrice Stéphanie Pillonca livre un film lumineux, au ton juste et sans pathos, sur l’acceptation de la différence. Elle s’empare de son sujet avec beaucoup de justesse, de tendresse et d’humour.

« Un truc très français c’est de montrer le handicap dans la performance avec des champions paralympiques. Moi j’avais envie de voir juste une famille normale. » – Stéphanie Pillonca.

La réalisatrice a rencontré une trentaine de familles concernées par la trisomie pour écrire un scénario très réaliste. Déjà primé au Festival de télévision de Luchon, la diffusion est prévue prochainement sur M6.

Coup de chaud

 

Un été caniculaire, un village tranquille, mais seulement en apparence. Le quotidien des habitants semble perturbé par un jeune homme. Josef Bousou, le fils du ferrailleur, atteint de troubles mentaux, est désigné par les villageois comme la source principale de tous leurs maux. Il est retrouvé sans vie dans la cour de la maison familiale. Alors que Josef était le bouc émissaire à cause de son handicap mental, le voilà hors d’atteinte.

Ce film porte bien son nom ! Inspiré de faits réels, il nous plonge en pleine canicule. Cette chaleur attise l’exaspération et fait parfois perdre le contrôle. C’est une œuvre très lucide qui nous montre à quel point certaines attitudes, dans lesquelles nous pouvons tomber facilement, peuvent être trompeuses.

Avec une telle ambition et un récit mené avec intelligence, Coup de chaud n’est pas un drame. Cette tragédie témoigne de la solitude au milieu de tous, de l’égarement collectif et de l’effet terrible de foule.

Le lion

 

« Le Lion » est une comédie d’espionnage à la française réalisée par Ludovic Colbeau-Justin.

Romain Tardi (Philippe Katerine) est psychiatre. A l’hôpital, il s’occupe de Léo Milan, un patient persuadé d’être un agent secret. Lorsque la femme de Romain, Louise, est enlevée, Léo Milan dit « le Lion » (Dany Boon) veut la retrouver à tout prix. Pour bénéficier de son aide, Romain n’a pas d’autre choix que de l’aider à sortir. Cependant, face à Léo qui se dit agent secret, il n’est pas du tout certain d’avoir fait le bon choix. Cependant, Romain va finir par se demander si son patient n’est pas vraiment un agent en fin de compte.

Le mélange fonctionne plutôt bien et nous passons un bon moment. La fin apporte une profondeur intéressante au personnage joué par Dany Boon.

Vivre deux fois

 

Vivre deux fois raconte l’histoire d’Emilio. Lorsque ce dernier apprend qu’il est atteint de la maladie d’Alzheimer, il décide de partir avec sa famille à la recherche de son amour de jeunesse. Parviendra-t-il à renouer avec cet amour perdu avant que sa mémoire ne le trahisse ? Le film Vivre deux fois est une comédie dramatique espagnole pleine de charme sur le thème complexe de la maladie d’Alzheimer.

Faire du délicat sujet de cette maladie une comédie n’est pas chose aisée, et c’est pourtant ce qu’a parfaitement réussi la réalisatrice Maria Ripoll pour une production Netflix.

Il y a beaucoup d’humour, de nostalgie et de tendresse. Le scénario est très astucieux, avec plusieurs retournements de situation. Tous les acteurs sont excellents. Le dénouement final est original et inattendu. Un délice.

L’adieu

 

Le film L’adieu ou The Farewell dans sa version internationale, raconte l’histoire de Billi, une jeune sino-américaine vivant à New York. Lorsqu’elle apprend la maladie incurable de sa grand-mère restée à Changchun en Chine, elle décide de réunir la famille.

Alors qu’il ne reste à sa grand-mère que trois mois à vivre, selon les médecins, et afin de justifier la réunion massive de toute la famille pour lui dire adieu, Billi va organiser un faux mariage. Cachant à sa grand-mère, dans cette histoire loufoque, que cette maladie incurable va bientôt l’emporter, Billi aura bien du mal à garder le secret jusqu’au bout.

 

La parole est à vous ! Quels sont les films autour du handicap qui vous ont le plus marqué ? N’hésitez pas à nous donner la liste de vos films préférés sur nos plateformes sociales !

Partenariat

Partenariat

Partenariat

Partenariat

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00
En live !

Accéder au live