Partenariat
Témoignages
204

En partenariat avec

En 2020, le groupe BPCE a renouvelé ses accords handicap de branches pour ses entreprises Banques Populaires et Caisses d’Epargne. En parallèle, la nouvelle loi sur l’emploi des personnes en situation de handicap a pris effet au 1er janvier. Quel impact cette dernière a-t-elle eu sur la réalisation de ces accords ?

Quel impact du nouveau cadre législatif ?

Au 1er janvier 2020, la nouvelle loi sur l’Obligation d’Emploi des Travailleurs Handicapés (OETH) a été mise en application. Cette législation, votée en 2018, se fixe comme objectifs de :

  • Responsabiliser les entreprises.
  • Faire du dialogue social un levier pour l’embauche des personnes en situation de handicap.
  • Développer une politique d’emploi inclusive.
  • Simplifier la déclaration d’OETH.

Pour le Groupe BPCE, cette nouvelle loi a été à la fois une opportunité, mais aussi une contrainte. En effet, lorsque cette réforme a été rendue publique, l’entreprise était aux prémices de ses réflexions pour le renouvellement de ses accords. Ainsi, la Mission Handicap a travaillé dès le démarrage avec pour feuille de route ce nouveau cadre législatif.

« Nous avons mis entièrement à plat toute la politique handicap que nous avons bâtie depuis plus de 10 ans. »  indique Maureen Dalido, Responsable Mission Handicap du Groupe BPCE.

Certains aspects de la loi touchaient aux fondations des accords des Banques Populaires et Caisses d’Epargne. Parmi les sujets impactés : les modalités de recours au STPA (Secteur du Travail Adapté et Protégé), l’évolution des dépenses éligibles ou encore la disparition à terme des accords agréés.

« Le principal challenge était de composer avec une législation en mouvement. Cela rendait difficile la projection au travers de différents scénarios possibles. Finalement, malgré toutes les contraintes, cette réforme nous a permis de questionner en profondeur notre politique handicap. Nous en sommes sortis plus ambitieux dans la construction de ces accords. Nous voulons rester en phase avec la maturité acquise au fil des années par l’entreprise, mais également par notre culture, sur le sujet. » ajoute Maureen Dalido.

Des mesures concrètes pour recruter…

Pour construire ses nouveaux accords de branches, le Groupe BPCE s’est une nouvelle fois inspiré de ses belles réussites, tout en cherchant à les dépasser !

« Nous sommes particulièrement fiers de la progression du taux de personnes en situation de handicap de nos entreprises. En 3 ans, il a atteint 4,72 % pour la branche Banque Populaire et est resté à 5,23 % pour la branche Caisse d’Epargne. Nous y sommes parvenus en dépassant nos objectifs de recrutement. Nous avons ainsi recruté plus de 360 personnes en CDI ou en CDD de longue durée (ndlr : plus de 6 mois ou alternance). 

Les référents handicap des 2 branches ont fait un travail remarquable pour le maintien en emploi de nombreux collaborateurs en situation de handicap. Cela passe, notamment, par des aménagements de postes et des aides individuelles. De plus ce sont plus de 900 collaborateurs qui ont été accompagnés dans leur Reconnaissance en Qualité de Travailleur Handicapé » résume Alain Fournier, Directeur expérience collaborateur et politiques d’emploi du Groupe BPCE.

Si les grandes lignes restent dans une certaine continuité, le groupe met un point d’honneur sur le recrutement direct. En effet, il vise un taux d’emploi direct de 6 % pour les Caisses d’Epargne et de 4,9 % pour les Banques Populaires. Un objectif atteignable, mais dont le chemin sera empreint de plusieurs difficultés. La première ? Les départs en retraite de nombreux collaborateurs concernés.

Pour pallier cela et augmenter son taux d’emploi, le Groupe BPCE a décidé d’accroître le nombre minimum de recrutements de travailleurs en situation de handicap visé. Celui-ci sera donc de 180 pour les Caisses d’Epargne et 200 pour les Banques Populaires. Vous l’aurez compris, les entreprises n’attendent que vos talents !

« Nous allons augmenter le recrutement externe de personnes en situation de handicap. J’attache une très grande importance au recours à l’alternance qui reste encore en deçà de nos capacités d’accueil ! En effet, le Groupe peut très largement augmenter le nombre d’alternants concernés. Nous allons donc renforcer notre sourcing de candidats et mettre en œuvre des événements de recrutement différenciants. Nous préparons d’ailleurs à Paris une déclinaison du concept Sport2Job avec L’agence T. Restez connectés sur Talentéo pour en savoir très prochainement plus !

Le Groupe BPCE offre une très large palette de métiers, cependant plus de 70 % des recrutements s’effectuent sur les métiers de la vente à nos différentes clientèles (Particuliers, Professionnels, Entreprises). Pour les 30 % restant le Groupe recrute sur des métiers de gestion du risque, de back-office voire de marketing. » informe Alain Fournier.

…Mais aussi pour favoriser le maintien dans l’emploi !

Ces engagements ne s’arrêtent pas aux portes de l’entreprise, bien au contraire ! En plus de tout mettre en œuvre pour intégrer ses nouveaux collaborateurs, le Groupe BPCE a souhaité amplifier l’accompagnement de ses salariés proches de la retraite.

« Nous avons repris et amélioré les conditions d’accompagnement des collaborateurs seniors prévues dans notre accord de GPEC (ndlr : Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences).  Les collaborateurs qui souhaitent anticiper leur départ à la retraite pourront bénéficier de mesures facilitantes. Cela passe notamment par la majoration du salaire de 9 % lors de la prise d’un temps partiel de fin de carrière. » complète Alain Fournier.

Si le recrutement direct est le fer de lance de ces nouveaux accords, les autres engagements ne sont pas pour autant en reste. Le Groupe BPCE souhaite amplifier ses achats auprès du STPA. Un engagement très fort puisque cette sollicitation ne peut plus entrer dans les obligations d’emploi. Malgré tout, l’objectif est fixé : faire progresser de 10 % le chiffre d’affaire confié à ce secteur par les Caisses d’Epargne et Banques Populaires !

« Nous souhaitons continuer notre partenariat avec la Direction des Achats qui est très investie dans une politique d’achats responsables. Toutes les prestations peuvent être concernées. Cela comprend d’ailleurs le recours aux travailleurs indépendants en situation de handicap. » conclut Alain Fournier.

En résumé, le Groupe BPCE persiste et signe dans ces nouveaux accords ! Les Caisses d’Epargne, comme les Banques Populaires, mettent tout en œuvre pour conserver et accueillir de nouveaux talents. Parmi eux, peut-être vous ? Découvrez-le sans tarder en vous rendant sur le site recrutement de l’entreprise :

Rejoignez le Groupe BPCE !

 

 

 

Partenariat

Partenariat

Partenariat

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00
En live !

Accéder au live