Partenariat
Initiatives
226

En partenariat avec

Qui a dit que le domaine bancaire n’était pas propice à l’intégration des personnes en situation de handicap ? Nous portons une nouvelle fois un coup de projecteur sur le Groupe BPCE qui partage avec nous ses actions concrètes… en infographie !

3 questions aux référents handicap du Groupe BPCE !

Nous avons souhaité en savoir plus sur les actions concrètes menées par les référents handicap des entreprises du Groupe BPCE. Ce sont eux qui agissent au quotidien pour favoriser l’insertion professionnelle et le maintien dans l’emploi des collaborateurs. Rencontre avec Marine Falip, référente de la Banque Populaire Auvergne Rhône Alpes (BPAURA), Catherine Debard, référente de la Caisse d’Epargne Rhône Alpes (CERA), Basilia Leclercq, référente de BPCE-IT, et Emmanuelle Gozlan, Directrice du développement des Ressources Humaines de la CERA.

Comment est pris en compte le handicap au sein de votre entreprise ?

Catherine Debard, CERA : Il est pris en compte de façon assez global. D’abord dans le cadre du maintien dans l’emploi des collaborateurs concernés. Pour ces salariés, nous mettons en place un accompagnement des équipes RH (ndlr : Ressources Humaines), notamment pour les sensibiliser et les informer sur la reconnaissance de la situation de handicap (ndlr : RQTH). Il y a aussi des actions en faveur du recrutement, telles que le Blind Dating organisé par L’agence T. Nous renforçons également chaque année le lien avec le Secteur du Travail Protégé et Adapté (STPA). Nous essayons d’avoir un certain nombre de contrats avec ces structures. Cela nous permet de favoriser l’emploi des personnes en situation de handicap qui ne pourraient pas intégrer directement la Caisse d’Epargne.

Marine Falip, BPAURA : De la même manière, nous travaillons sur l’ensemble des axes de notre accord de branche, avec notamment du recrutement en CDD, CDI, de l’alternance, des stages, ou encore de l’ intérim. Nous souhaitons accompagner de la meilleure manière possible ces nouveaux collaborateurs. La Banque Populaire travaille également en interne pour accompagner des salariés qui voudraient faire une demande de RQTH (Reconnaissance de Qualité de Travailleur Handicapé), ou bien des personnes qui ont besoin d’adaptations de poste.

Du côté du STPA, nous sollicitons fréquemment des Entreprises Adaptées (EA) et des Etablissements et Services d’Aide par le Travail (ESAT). Enfin, toujours en interne, nous mettons en place des actions de sensibilisation des collaborateurs, des managers, des collègues, pour changer les mentalités et les a priori. Tout cela est renforcé par la formation des équipes RH. Nous avons, certes, un référent handicap, mais chaque recruteur doit être en capacité de faire vivre notre politique et d’appliquer nos engagements.

Quel bilan tirez-vous de votre accord en matière de handicap?

Emmanuelle Gozlan, CERA : Je pense que cela montre d’abord la force du Groupe BPCE ! Les chiffres témoignent d’une certaine capacité à mutualiser des énergies, de la volonté, des actions et surtout des moyens pour leur mise en place. Grâce à cette organisation, toutes les entreprises ont tissé des liens étroits sur le sujet et s’entraident. Suite à ce bilan très positif, la branche Caisse d’Epargne va renouveler son accord handicap sur 3 ans. Une initiative qui sera une nouvelle fois pleine de choses positives sur lesquelles nous allons nous appuyer en local.

Basilia Leclercq, BPCE-IT : Ce lien tissé entre l’ensemble des référents handicap du Groupe permet vraiment une belle synergie entre nous. Nous nous rencontrons tous deux fois par an et nous échangeons régulièrement. Cela nous permet de faire le point sur les solutions pour mener à bien nos engagements. Notre entité est très jeune, aussi nous avons signé cette année notre premier accord d’entreprise. Nous avons souhaité impliquer l’ensemble des acteurs de BPCE-IT en proposant une démarche de co-construction(lien article Défi réussi). La Mission Handicap nationale nous a accompagné et conseillé tout au long de cette démarche innovante !

Marine Falip, BPAURA : Ces trois ans écoulés nous ont également permis d’identifier nos forces et nos faiblesses, ce qui sera essentiel pour construire un plan d’action en lien avec le nouvel accord de la branche Banque Populaire. La Mission Handicap Nationale a donc un vrai rôle d’accompagnement et de repère dans notre quotidien.

Sur quels axes souhaitez-vous particulièrement appuyer pour les 3 prochaines années ?

Emmanuelle Gozlan, CERA : D’abord le recrutement. La Caisse d’Epargne Rhône Alpes a de très bons résultats sur l’accompagnement des collaborateurs et leur maintien dans l’emploi. Cependant, nous souhaitons intégrer davantage de nouveaux talents. Nous avons également pour volonté d’appuyer à nouveau la sensibilisation des salariés. Il s’agit d’un sujet que nous devons entretenir, car de nouvelles personnes nous rejoignent régulièrement. Cela nous permettra de faire le lien sur d’autres actions que nous menons, notamment autour de l’intégration de la maladie et des aidants familiaux.

Marine Falip, BPAURA :Nous avons les mêmes enjeux en termes de recrutement. Nous continuerons donc à axer nos actions sur le recrutement en externe, en lien avec nos partenaires locaux,  tout en accompagnant nos collaborateurs en interne afin de leur proposer les meilleures conditions de travail possibles. Nous nous fixons également pour objectif de poursuivre et de développer le recours au STPA.

Basilia Leclercq, BPCE-IT : Nous nous retrouvons dans ces actions avec également un objectif principal autour du recrutement. Nous mettons actuellement en place une dynamique en nous appuyant sur les acteurs du recrutement (Missions Handicap de nos écoles cibles, Cap Emploi, événements de l’agence T, forums spécialisés…).

BPCE-IT croit beaucoup à l’alternance. Nous employons ce formidable tremplin pour recruter de nouveaux talents comme pour accompagner des personnes en reconversion.

Nous avons par ailleurs revu notre processus d’intégration des personnes en situation de handicap. Désormais la Mission Handicap rencontre le collaborateur avant son arrivée dans l’entreprise ! Cela permet d’anticiper les éventuels besoins. Si des aménagements sont nécessaires, nous les mettons en place avant-même l’arrivée de la personne à son poste. L’objectif est que seules les compétences s’expriment !

Vous souhaitez rejoindre le Groupe BPCE ? Postulez sans attendre !

Rejoindre le Groupe BPCE !

 

Partenariat

Partenariat

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00