En savoir plus sur Talentéo
14DEC 17

Le Blind Dating dans les yeux (masqués) d'un candidat

Le 20 novembre se déroulait le Blind Dating, dernière rencontre Sport2Job de l’année 2017, au Stade des Alpes de Grenoble. Dans une atmosphère bienveillante, les personnes en situation de handicap et les recruteurs du bassin grenoblois ont pu échanger en toute simplicité. Retour sur cet événement avec le témoignage de Guillaume Payre, candidat!

Pouvez-vous vous présenter ainsi que votre parcours?

J’ai 34 ans et j’ai un handicap invisible. Mon parcours est assez riche. Durant mes études à Sciences Po Paris, j’ai fait un Erasmus à Londres où j’ai travaillé chez Schlumberger. Pendant et après mon diplôme à Paris j’ai travaillé dans un centre de recherche financé par le Ministère de la Défense.

Quand je suis revenu à Grenoble, j’ai refait des études à l’Institut de la Communication et des Médias d’Echirolles. J’ai travaillé 6 mois dans une start-up à Lyon et 4 ans et demi à l’APAJH38, une association importante dans le domaine du handicap. J’ai aussi été auto-entrepreneur pendant 3 ans.

Je recherche actuellement un poste de Webmaster, de Community Manager ou de support informatique à Grenoble.

Le Blind Dating était-il votre première expérience Sport2job?

Ce n’est pas la première fois que je participe à un événement Sport2job. J’ai déjà joué au tennis de table en fauteuil lors du défi multisports en 2016, au Stade Lesdiguières, avec des personnes valides adorables de l’équipe Rossignol. On avait d’ailleurs fini 3ème de la journée!

Malgré les craintes de certains proches qui pensaient que le Blind Dating rajouterait un sur-handicap, j’ai particulièrement aimé cette formule: les recruteurs et les candidats se retrouvaient à égalité! J’ai aussi apprécié l’ambiance générale: on parle avec les autres candidats, on s’ajoute sur Facebook et LinkedIn… C’est convivial et intéressant.

Que tirez-vous de cette expérience?

Contrairement à ce que m’a conseillé mon médecin et grâce aux recommandations d’autres candidats, il est important de ne pas avoir peur de parler, dès le début, des aménagements de poste. Cela polarise les interlocuteurs et permet d’éviter d’apprendre à la fin du processus de recrutement que les entreprises refusent le télétravail partiel ou la réduction du temps de travail.

Quel message souhaitez-vous passer à nos lecteurs qui hésiteraient à se lancer dans la grande aventure Blind Dating Sport2Job?

Le Blind Dating est avant tout un moyen de passer des entretiens d’embauche dans lesquels les recruteurs se concentrent sur le parcours et la personnalité du candidat et non son apparence.

Un conseil: fermez les yeux lors du Blind Dating même si vous porterez un masque. Pour jouer le jeu d’abord, et cela vous permettra aussi de vous concentrer encore plus sur la parole de votre interlocuteur.

N’hésitez pas aussi à parler naturellement pendant le Blind Dating. L’obscurité incite à faire court et à attendre une question de votre interlocuteur; cependant une recruteuse m’a habilement encouragé à développer un peu plus longuement mes réponses.

Vous souhaitez poser des questions à Guillaume? Vous aimeriez témoigner de votre expérience Sport2Job? Rendez-vous dans les commentaires!

© 2017 Talentéo. Toute reproduction interdite sans l’autorisation de l’auteur.

A lire également:

Mots clés: , , , ,

Poster un commentaire

*

Retour en haut de page

Les incontournables