En savoir plus sur Talentéo
19FEV 19

Halte aux préjugés: voici 3 maladies invalidantes nécessitant une RQTH! #4

Talentéo continue de briser les préjugés sur le handicap au travail. Focus aujourd’hui sur 3 maladies invalidantes qui peuvent nécessiter une RQTH (Reconnaissance de Qualité de Travailleur Handicapé). Comme pour les 3 précédents numéros, il s’agit d’une liste non-exhaustive, n’hésitez-pas à apporter votre témoignage sur les réseaux sociaux! 

Halte aux préjugés: 4 situations de handicap nécessitant une RQTH!

La fibromyalgie

La fibromyalgie est un ensemble de symptômes tels que les rhumatismes qui peuvent provoquer une grande douleur ainsi qu’une forte fatigue ou des troubles du sommeil. La douleur qui est l’un des principaux troubles de cette maladie peut toucher différentes zones du corps comme la région de la colonne vertébrale, des pressions au niveau des articulations principales aux épaules, coudes ou aux genoux.

Cette maladie touche 2% de la population française dont majoritairement les femmes âgées de 40 à 60 ans. Elle peut cependant, se déclarer pendant l’adolescence.

La fibromyalgie n’a pas forcément d’événement déclencheur physique. Elle peut être déclenchée par une chute, un coup du lapin mais aussi par un choc affectif ou un fort stress. Attention, elle ne s’apparente pas pour autant à la dépression! En effet, les personnes malades n’ont pas de troubles de l’humeur. Aujourd’hui, les causes de la fibromyalgie ne sont pas encore toutes connues mais on reconnait quand même la responsabilité des perturbations du sommeil.

Cette maladie peut évoluer sur plusieurs années mais de manière différente en fonction des personnes atteintes.

Pourquoi une RQTH?

La fibromyalgie est un handicap invisible encore trop peu connu. Les personnes y étant sujettes ne sont généralement pas prises au sérieux. La RQTH permet ici d’obtenir des horaires aménagées et une attention sur l’ergonomie du poste de travail.La meilleure adaptation reste, comme pour tout collaborateur, la communication.

Le Syndrome de SAPHO

Le Syndrome SAPHO (réunion d’initiales ou acronyme pour Synovite-Acné-Pustulose-Hyperostose-Ostéite) est une maladie auto-inflammatoire à composante génétique, qui touche les os, les articulations et la peau. Cette maladie peut être très douloureuse et invalidante.

Avec une prévalence nationale estimée approximativement à 1/10.000, le Syndrome SAPHO est une affection rare, répertoriée comme maladie orpheline. Le fréquent retard au diagnostic positif, habituellement lié à la méconnaissance du Syndrome et à la crainte d’un processus tumoral osseux, est une source majeure de déséquilibre physique, mais aussi moral, des personnes atteintes.

Ces dernières rapportent très souvent un parcours particulièrement pénible et angoissant, avant que le diagnostic exact ne soit porté, jusqu’à 15 ans après les premiers symptômes.

Différents arguments permettent de classer le Syndrome SAPHO dans le même groupe (« spondylarthropathies inflammatoires « ) que celui qui englobe la spondylarthrite ankylosante, même si ces deux affections diffèrent nettement sur un certain nombre de plans (génétique, en particulier).

Pourquoi une RQTH?

Le syndrome attaque les articulations et les os principalement. En effet, le fait d’être diagnostiqué n’inclut pas le fait de présenter tous les tableaux de l’acronyme SAPHO.

Par ailleurs, un malade n’a pas forcément de douleurs suffisamment aiguës pour boiter ou avoir besoin de se déplacer en béquilles, ou encore en fauteuil (cela arrive très rarement mais cela existe).

Le Syndrome Elher Danlos

Communément appelé SED, il tient son nom des deux scientifiques qui l’ont découvert. C’est une maladie rare, génétique, héréditaire et orpheline. Elle se situe dans la catégorie des handicaps invisibles intermittents.

Il existe 3 grandes familles:

  • La forme dite « classique »: caractérisée par l’intensité des manifestations cutanées.
  • La forme « hyper-mobile »: caractérisée par l’importance des manifestations articulaires.
  • La forme « vasculaire »: caractérisée par l’importance des manifestations artérielles, intestinales et utérines.

Le SED engendre donc une hyper-élasticité qui peut avoir des conséquences plus ou moins graves selon le type. Cela peut aller d’entorses répétitives aux problèmes cardiaques en passant par des déchirures spontanées de la peau.

On estime que le nombre de personnes atteintes de ce syndrome est compris dans la fourchette de 1/5000 et 1/10000. 80% des personnes atteintes de cette maladie sont des femmes.

C’est une maladie rare, peu connue et incomprise des médecins car elle ne se révèle pas lors d’examens classiques tels que scanner, l’IRM ou la prise de sang. Elle est souvent confondue avec la fibromyalgie. Il existe donc des personnes atteintes du SED qui l’ignorent. Elle peut se diagnostiquer plus facilement chez l’adulte car l’enfant a une souplesse supérieure à celle de l’adulte.

Pourquoi une RQTH?

Les emplois physiques sont extrêmement compliqués pour les personnes concernées. Les risques de blessures et de TMS sont beaucoup plus élevés.

Même lors d’un emploi de bureau, certains aménagements peuvent être nécessaires selon le ressenti de la personne ainsi que ses douleurs. Lors des crises, il est primordial de réduire la charge de travail ou d’adapter les horaires en fonction de la maladie.

C’est tout pour cette nouvelle liste, non-exhaustive, de 3 maladies chroniques invalidantes pouvant prétendre à une RQTH. Vous souhaitez que nous en évoquions d’autres dans le cadre d’un prochain contenu? N’hésitez-pas à nous en parler sur nos plateformes sociales!

N’oubliez-pas de partager cet article au plus grand nombre pour sensibiliser à ces handicaps encore trop méconnus!

 

© 2019 Talentéo. Toute reproduction interdite sans l’autorisation de l’auteur.

A lire également:

Mots clés: ,

Poster un commentaire

*

Retour en haut de page

Les incontournables