46

Nous vous le prouvons chaque jour, la situation de handicap n’empêche pas le talent ! Cela se confirme encore aujourd’hui avec cette sélection de livres autour du cancer. Cinq auteurs brisent les préjugés autour de cette maladie avec la profondeur de leurs mots ! Bonne lecture !

 Oscar et la dame rose

Couverture du livre d'Eric Emmanuel Schmit Oscar et la dame rose. Une dame en rose tient un ballon rose debout dans la neige.

Oscar a dix ans et il vit à l’hôpital. Il est en phase terminale d’un cancer. Même si personne n’ose le lui dire, il sait qu’il va mourir. La dame rose, l’infirmière qui s’occupe de lui et qui est très croyante, lui propose, pour qu’il se sente moins seul, d’écrire à Dieu. Une lettre chaque jour. Douze jours de la vie d’Oscar, douze jours joyeux et poétiques.

Les gens craignent de mourir parce qu’ils redoutent l’inconnu. Mais justement, qu’est-ce que l’inconnu ? Je te propose Oscar, de ne pas avoir peur mais d’avoir confiance.

C’est un roman merveilleux. Loin d’une atmosphère dure ou triste, Oscar nous donne une belle leçon de vie. Avec sa « Mamie Rose » qui lui donne tout plein d’énergie pour ces jours, il apprend beaucoup de choses et répond simplement aux questions sur la vie et la mort. Nous le recommandons pour son humanité, sa simplicité, sa vérité et son humour.

D’autres vies que la mienne

Couverture du livre d'Emmanuel Carrère : D'autres vies que la mienne. Une petite fille tient un baton dos à la mer.

L’auteur est témoin de deux événements tragiques en peu de temps : la mort d’une fillette dans un tsunami et la mort de sa belle-sœur Juliette , suite à un cancer. Il rencontre alors un ami et ancien collègue de Juliette, Etienne. Il est juge et son métier lui a fait perdre une jambe (comme Juliette). Emmanuel Carrère décide alors d’écrire une histoire qui parle de l’amitié de deux juges boiteux, rescapés d’un cancer, et qui s’occupent d’affaires au tribunal d’instance de Vienne. Le livre aborde la vie, la mort, la maladie, la pauvreté, la justice et l’amour. A partir de faits bien réels.

On est toujours content quand les gens qui nous aiment relèvent nos travers comme des raisons supplémentaires de nous aimer.

Le titre de l’œuvre est très évocateur…Carrère parle d’autres vies, de personnes qui ont laissé leurs empreintes. Les vies des parents de la petite emportée par le tsunami également appelée Juliette, comme sa belle-sœur… L’écrivain fait preuve de tact et de sensibilité pour évoquer ces moments. Il nous apprend à se mettre à la place de l’autre, nous rappelle, avec justesse, que chacun a son lot de difficultés.

Ça ira mieux demain

Couverture du livre ça ira mieux demain ! Un cochon d'inde est sur un lit d'hôpital avec un thermomètre dans la bouche.

La pétillante Camille se retrouve touchée en plein « corps » par la récidive d’un cancer. Elle rebascule du côté des séances de chimiothérapie, des scanners, des IRM… Cette femme qui tient tant à sa vie, son couple, ses amis et son travail d’écrivain. Camille est épuisée et Mathieu son mari commence à prendre de la distance. A travers le personnage de Camille, l’auteur explique, raconte ce combat d’une manière qui rend admiratif. Elle fait observer le cancer d’un autre œil. Oui les moments difficiles sont là. Mais c’est sans compter sur le tempérament de feu de Camille. Elle se rapproche des siens et gagne au moins une bataille contre elle-même.

La révélation de ma maladie a provoqué un séisme. Nous passons l’un et l’autre, chacun à notre tour, par des moments dépressifs, puis l’espoir et la volonté de se battre reviennent.
Cependant, il est vraiment bizarre, depuis quelques temps.
Est-ce qu’il m’en veut de mes états d’âme ? Depuis l’annonce du diagnostic, mon moral joue au yoyo et, bien sûr, il est en première ligne devant mes accès de colère. Je n’ai de cesse de m’excuser à chaque fois. Mais cela ne suffit peut-être pas. En a-t-il marre de tout se prendre en pleine tronche ? Se sent-il impuissant ? Déstabilisé ? Lui aussi ressent-il le sentiment d’injustice ?

Un roman touchant sur le cancer et en partie autobiographique. Kathy Dorl nous fait du bien, malgré son combat acharné contre la maladie ! Elle donne un message d’espoir, anti-morosité. Elle aborde le cancer avec force, humour et tendresse.

La mélodie des jours

Couverture du livre La Mélodie des jours. Un dessin d'une maman et sa fille qui se promènent dans la ville ensoleillée.

Lucie a un cancer du sein. Aujourd’hui, on guérit du cancer du sein, s’il est pris à temps. C’est ce qu’on dit à Lucie, et c’est vrai. Mais comment gérer la maladie lorsque l’on est maman célibataire et que l’on vient d’emménager dans une nouvelle ville où l’on ne connaît personne ? Grâce à un site de voisins, Lucie va découvrir, au fil de son traitement, de vraies amitiés qui, virtuelles au départ, vont devenir bien réelles !

Il se passe quelque chose, la musique est plus forte que ma peine, elle m’entraîne, elle me roule, elle m’anéantit puis me sauve, elle me transporte dans une autre dimension où il n’y a plus ni cancer, ni angoisse, ni mort. Cette nuit, Mozart a écrit pour moi.

La mélodie des jours est une histoire positive sur le cancer du sein. On vit toutes les étapes de Lucie, de la découverte du cancer, aux nombreux traitements. Et surtout tous ces nouveaux voisins si sympathiques et solidaires. Un roman à partager !

Maligne

Couverture du livre Maligne de Noémie Caillault. Un dessin de seins.

L’auteur apprend qu’elle a une boule de six centimètres dans le sein gauche, à 27 ans. Elle a peur puis décide de se bagarrer avec humour. Elle transforme ce récit de cancéreuse en celui d’une étrange cohabitation : d’une mort qui se cache sous une vie exaltante et joyeuse ! Noémie Caillaut raconte son parcours avec ses mots, son authenticité, sa sincérité, sa vulnérabilité et surtout ses éclats de rire.

J’ai une idée. Je vais fêter l’anniversaire de mon cancer ! Il a un an ! Un an qu’on se connaît. Le matin, il est là… Le soir, il est là, on s’accompagne, on décide de ce qu’on fait ensemble (certes il décide plus souvent que moi), on se dispute parfois.

Ce livre est plein d’émotions et surtout d’humour. Et il fait beaucoup de bien ! Sans passer par quatre chemins, l’auteur nous livre ses peurs, ses angoisses, ses moments de joie, ses espoirs sans jamais baisser les bras, en étant toujours pleine de bonne humeur quant à son cancer du sein. Elle a su trouver les mots pour parler d’une épreuve dans sa vie – et celle de nombreuses femmes – qui lui a fait voir le monde autrement.

Et vous, quelles sont vos lectures du vendredi autour du cancer? Dites-le nous sur Twitter avec le hashtag #VendrediLecture et en mentionnant @Talenteo. Nous nous ferons une joie d’en parler dans un prochain article !

Partenariat

Partenariat

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00