293

Talentéo fluidifie la rencontre entre entreprises et potentiels en situation de handicap. Comment une entreprise peut-elle aider ces talents différents à travailler dans des conditions optimales? C’est ce que nous voyons aujourd’hui en nous penchant sur Cegid, que nous connaissons très bien.

En 2010 selon l’Agefiph, plus de 300.000 travailleurs handicapés étaient présents dans les établissements du secteur privé. A l’heure où 85% des handicaps arrivent au cours de la vie, et seulement 15% avant 16 ans, le maintien dans l’emploi est un défi important pour les entreprises.

En effet, les entreprises ayant mis en place un accord handicap, pour mieux utiliser leur budget dédié à cette problématique, ont plusieurs axes de travail. Le maintien dans l’emploi est un axe primordial, tout comme le recrutement et la sensibilisation interne.

Le maintien dans l’emploi chez Cegid: l’aménagement du poste

Maintenir dans son emploi un salarié en situation de handicap, ou dont la situation de santé nécessite une attention particulière, est tout aussi important, voire plus, que de recruter:

« Nous souhaitons surtout que les personnes recrutées ne se retrouvent pas en difficulté. Notre but est de leur apporter les conditions optimales pour une prise en main du poste efficiente », précise Ilhem Gouffi Radi, Chargée de Mission Handicap. « Tous nos postes sont ouverts aux personnes en situation de handicap, nous refusons de faire des différences. »

Les mesures le plus souvent mises en place pour aménager un poste de travail chez Cegid? « Nous travaillons de concert avec la médecine du travail », insiste Ilhem Gouffi Radi. « Nous avons systématiquement des visites médicales de pré-embauche, pour savoir si le poste est en adéquation avec la pathologie de la personne, puis nous déterminons les aménagements à faire avant leur arrivée. La mise en place de sièges ergonomiques, des logiciels spécifiques comme les zooms text pour les malvoyants sont des aménagements qui reviennent souvent, tout comme les aménagements d’horaires, de télétravail partiel… Nous avons aussi mis en place des systèmes de transports réservés pour les personnes ayant de véritables problématiques à un instant T, qui ne peuvent pas prendre les transports en commun ni conduire. »

L’évolution professionnelle malgré un handicap, tout à fait possible

Pour redéfinir leurs projets professionnels, les salariés de Cegid en situation de handicap peuvent demander un bilan professionnel. Pour Ilhem Gouffi Radi, « le bilan professionnel permet de voir s’il est possible d’accompagner le collaborateur vers une montée en compétences, de déterminer ce qu’il est possible de faire en mobilité interne. Valide ou non valide, il s’agit de préciser comment il imagine son poste ». L’idée? Que chacun puisse évoluer dans l’entreprise, handicap ou pas:

Un plan de formation spécifique peut être prévu avec le collaborateur. « Chez Cegid, nous avons souvent des formations pour des remises à niveau », souligne Ilhem Gouffi Radi. « Une collaboratrice ne pouvait pas faire son e-learning en un seul bloc: nous avons fractionné son parcours de formation pour qu’elle puisse le faire en plusieurs fois. Nous lui avons permis de s’isoler, car sa pathologie ne lui permettait pas de la suivre en open space. Nous lui avons prêté du matériel. »

Finalement, un plan de reclassement interne peut aussi aider le collaborateur à trouver un autre poste dans la même entreprise. « Le reclassement vient d’une préconisation de la médecine du travail, qui nous dit que la personne n’est plus apte à exercer son poste. Nous essayons de voir en interne sur quel poste il est possible de la reclasser, et si nous lui trouvons un poste adéquat, nous l’accompagnons au besoin sur une formation complémentaire », précise Ilhem.

La prévention autour du handicap

Cegid témoigne une attention particulière non seulement à ses collaborateurs ayant une RQTH, mais aussi à tout état de santé nécessitant une discussion avec l’entreprise. Ilhem Gouffi Radi conclue: « Nous sommes en veille avec l’infirmière du travail sur des absences à répétition par exemple. Si besoin, nous provoquons une rencontre pour un accompagnement. Si nous réalisons que la personne souffre d’une maladie très invalidante, nous préconisons une demande de RQTH, ce qui lui permet de bénéficier de l’ensemble des mesures qui figurent dans notre accord. »

Nous en avions parlé, entre autres aides complémentaires, Cegid appuie aussi ses collaborateurs dans leur demande de Reconnaissance en Qualité de Travailleur Handicapé, la fameuse RQTH.

Nous vous rappelons que Cegid fait partie des entreprises les plus inclusives quant aux problèmes de santé de ses salariés. Postulez chez Cegid, ou découvrez tout simplement comment une entreprise peut intégrer concrètement le handicap.

Qu’aurait besoin de faire votre entreprise pour aménager votre poste? Avez-vous eu besoin de réévaluer votre projet professionnel pour poursuivre votre carrière après une RQTH? Dites-nous en quoi votre entreprise vous a appuyé.

photo credit: thinkpanama via photopin cc

Partenariat

Partenariat

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00