265

Le Défi H, c’est en ce moment! En partenariat éditorial avec L’ADAPT, nous découvrons aujourd’hui l’équipe Give Me a Hand et son outil d’aide à la mobilité pour une meilleure accessibilité.

Connaissez-vous le Défi H, à l’initiative de Sogeti et du Monde Informatique? Suite à une présélection, 7 équipes composées de 3 à 5 étudiants sont en compétition pour des projets contribuant à l’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap. Chaque équipe travaille main dans la main avec une association qui lutte contre un handicap, et est accompagnée par un coach Sogeti. Pour les résultats, rendez-vous en mai 2014!

Les équipes sont aussi évaluées sur leur communication: parler de leur démarche sur les réseaux sociaux permet d’obtenir un bonus. Talentéo et L’ADAPT soutiennent ce projet et ont voulu contribuer à rendre visible les équipes de cette année. Après les équipes WorldMute et Handi’Light, c’est au tour de l’équipe Give Me a Hand, épaulée par nos amis de Jaccede, de mettre en avant leur projet.

Vous participez au projet Give Me a Hand, un outil d’aide à la mobilité disponible via un réseau social et une appli. Pouvez-vous nous parler de ce projet?

GMH est un projet qui se divise en 2 parties: un site web qui s’articulera comme un réseau social, et une application mobile qui facilitera les déplacements des personnes en situation de handicap. La partie web permettra de mettre en contact les membres du réseau, au travers de discussions et d’échanges d’informations et de documentations sur le thème du handicap. La partie mobile préviendra de l’arrivée en gare RATP et facilitera la prise en charge des personnes en situation de handicap. On réduit ainsi le temps perdu. Le réseau est ouvert à tout le monde, que ce soit les personnes en situation de handicap, ou bien les personnes désireuses d’aider. Ce projet permet d’apporter un soutien aux personnes atteintes d’un handicap, au travers de l’entraide. Concrètement, il s’agira de mettre en ligne des documents, de faire part de son expérience, de donner quelques bons conseils aux personnes handicapées. Le citoyen lambda sera là pour proposer son aide aux autres, par exemple pour les courses. Concernant la prise en charge à la gare, la personne en situation de handicap remplit le formulaire disponible sur le site. Ce formulaire est ensuite transmis à la RATP qui connaît ainsi l’heure d’arrivée de cette personne. La RATP anticipe alors toutes les procédures, notamment l’installation de la rampe.

Si vous étiez gagnant, comment souhaiteriez-vous voir évoluer le projet?

Nous voulons voir évoluer notre projet dans tous les cas, qu’il soit le grand gagnant de la compétition, ou non! Notre but est de faciliter l’insertion professionnelle et sociale des personnes en situation de handicap, et c’est pour cela que nous souhaitons faire connaitre le projet final au grand public. Nous pensons également à rajouter quelques fonctionnalités au fur et à mesure, que ce soit sur la partie web ou sur la partie mobile. Nous pensons notamment à intégrer un module de discussion instantanée, en plus de la messagerie. Les personnes en situation de handicap verront leur insertion professionnelle favorisée, car la barrière des transports sera considérablement diminuée.

Vous travaillez en partenariat avec les associations Jaccede.com et l’Association des Paralysés de France (APF). Comment votre projet pourrait être utile pour les associations et vice versa?

L’association Jaccede.com est une association qui, entre autre, répertorie tous les lieux handi-accessibles. Elle nous a fait part de son envie d’ajouter une fonctionnalité d’échange entre les utilisateurs. Cette envie correspond à notre réseau social. Les associations, quant à elles, nous apportent leur témoignages, et nous font part de leur besoin. Nous pouvons ainsi adapter notre projet à leurs envies. Jaccede.com nous a également assurer vouloir réutiliser cet outil, car l’association prévoit un échange entre ses différents membres. Quant à l’APF, elle prévoit de réutiliser le site afin de transmettre la valeur d’entraide, ainsi que tenir informer les utilisateurs de leurs différents événements.

Talentéo est un acteur du recrutement innovant et vous développez vous-même un réseau social. Pensez-vous que les réseaux sociaux peuvent contribuer à l’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap?

Les réseaux sociaux permettent de créer des échanges, et se faire des contacts. Ces contacts peuvent être professionnels. Ainsi, les personnes en situation de handicap ne sont pas dans l’obligation de se déplacer.

L’insertion professionnelle se fait donc plus facilement. Dans la société actuelle, les personnes en situation de handicap rencontrent des problèmes dans leur insertion professionnelle, mais aussi sociale, liés à l’accessibilité. En effet, tout le monde sait que les transports constituent une barrière considérable dans l’accessibilité aux lieux de travail. Les réseaux sociaux mettent en relation des personnes qui ont un besoin commun, ici l’entraide. Cette chaîne solidaire favorise l’insertion professionnelle, car ce n’est pas parce que l’on est en situation de handicap que l’on ne peut pas partager toutes ses compétences!

Merci à Vikram Sanath, Sofiane Gaaloul, Hame Mohamed, Sophie Nguyen, Yann Assah, Pascal Poulle, Abdou Ghansum et Christophe Neto Paradela.

Photo de l'équipe Give Me a Hand du Défi H
Retrouvez l’équipe Give Me a Hand sur Facebook et Twitter.

Vous avez des questions à poser à l’équipe Give Me a Hand? 

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00