218

Le jeudi 24 novembre dernier se tenait la deuxième édition de Sport2Job Marseille à l’Orange Vélodrome en partenariat avec l’Olympique de Marseille, Pôle Emploi, Cap Emploi 13 et l’Agefiph. Sous le Haut Patronage du Ministère chargé des personnes handicapées, c’était aussi l’occasion pour L’agenceT by Talentéo de faire découvrir de nouveaux sportifs et parasportifs de haut-niveau comme Mathilde DOUDOUX, championne de BMX Race. Pour l’occasion, elle revient pour nous sur Sport2Job Marseille.

Peux-tu te présenter rapidement et présenter ton parcours ?

Je m’appelle Mathilde DOUDOUX, j’ai 26 ans et je suis originaire d’Alsace. Aujourd’hui, je suis athlète professionnelle de BMX Race et je fais partie du club de BMX de Sarrians, dans le Sud de la France. En parallèle, je suis policière adjointe à Nîmes.

Quel est ton palmarès ?

J’ai eu plusieurs titres de championne de France, mais aussi 2 titres de vice-championne d’Europe junior en individuel.

L’année dernière, j’ai fini 3ème au championnat de France en individuel et au tour chrono. Je suis aussi championne d’Europe par équipe en tour chrono. Au niveau mondial, j’ai fini dans le top 16 l’an dernier.

Tu as suivi une formation de police, qu’est-ce qui t’as poussé dans cette voie ?

En 2020, j’ai décroché un contrat d’image avec le Crédit Agricole et la police. Je savais qu’il y avait des contrats pour les sportifs de haut niveau avec la police nationale. Cependant, je ne pensais pas tenter l’expérience. En effet, j’avais quelques a priori sur ce qui était possible non seulement en termes d’organisation, mais aussi de formation et de temps.

C’est pourquoi en 2020, durant l’année COVID, lorsque la Fédération Française de Cyclisme nous a relancés, je me suis dit « pourquoi pas ». De plus, j’ai été attirée par les valeurs que partagent le sport et la police. J’ai donc passé toutes les épreuves, comme un candidat lambda.

Ainsi, depuis novembre 2021, je suis policière adjointe.

Aujourd’hui, tu cherches une alternance, peux-tu nous en dire plus à ce sujet ?

En réalité, je ne sais pas encore si je ferai carrière dans la police. Pour l’instant, tout est nouveau et je découvre encore beaucoup de choses. De plus, j’ai un contrat particulier et n’y suis pas tout le temps, je ne vois donc pas la totalité du métier de policier et ce que cela peut m’apporter.

Néanmoins, je songe à trouver une alternance ou un stage dans la communication ou l’événementiel. Pourquoi ? Parce que je me rends compte que j’aime parler en public. Quand j’interviens dans certains événements, notamment avec le Crédit Agricole, j’ai de bons retours et cela me plaît énormément.

Cette année, tu as été marraine de Sport2Job Marseille, qu’as-tu pensé de cette aventure ? Pourquoi as-tu voulu y participer ?

C’est Stadiup, partenaire de Sport2Job Marseille, qui m’a renvoyé vers Talentéo. Il s’agit de l’agence qui trouve des sponsors ou négocie certains contrats pour moi. Ainsi, quand ils m’ont proposé de participer à Sport2Job, un événement inclusif qui mêle sport et handicap, j’ai tout de suite sauté sur l’occasion.

Pour moi, c’était expérience incroyable. Tout le monde était mélangé, impossible de savoir qui était en situation de handicap ou non, qui était recruteur ou qui était collaborateur d’entreprise. Tout le monde était sur un pied d’égalité ce qui a permis, à mon sens, d’avoir une très bonne ambiance et que tout le monde soit solidaire.

Maintenant que tu as participé à Sport2Job, est-ce que tu penses que le sport est un bon moyen de sensibiliser au handicap ?

Carrément ! Pour moi, le sport est déjà très fédérateur. D’une manière générale, il apporte déjà beaucoup de choses. Ainsi, l’allier au handicap c’est intéressant. Cela permet aux valides de se rendre compte de la réalité des choses, de voir que les personnes en situation de handicap ont pu développer une certaine résilience et ont une véritable capacité d’adaptation.

Quelles sont tes prochaines actualités ?

Le calendrier est sorti il y a peu ! Ainsi, ma saison commencera fin mars jusqu’à octobre. Cette année, je vais participer à plusieurs Coupes du Monde. Je me rendrai donc en Turquie, aux Pays-Bas et en Argentine.

Il y aura aussi une Coupe du Monde en France en septembre, dans mon club à Sarrians. Je suis très fière de pouvoir en faire une à la maison.

As-tu un dernier message à faire passer à nos lecteurs ?

Je vous encourage à découvrir le handisport, à rentrer en contact avec ce monde-là, c’est une expérience enrichissante.

Enfin, je vous conseille de venir nombreux à la Coupe du Monde BMX Race à Sarrians en septembre pour nous soutenir et nous voir nous dépasser.

En 2022, Sport2Job était encore l’occasion de découvrir de nouveaux talents qui s’engagent en faveur de l’inclusion. Restez avec nous tout au long du mois de janvier pour découvrir d’autres portraits de parrains et marraines de Sport2Job 2022. Vous avez envie d’en savoir plus sur Mathilde DOUDOUX ? Posez-nous vos questions sur nos réseaux !

Partenariat

Partenariat

Partenariat

Partenariat

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00
Actuellement en live
En live !

Accéder au live