273

En partenariat avec

Talentéo continue son exploration des entreprises qui s’engagent concrètement pour l’inclusion des personnes en situation de handicap en mettant le cap pour Aviva. Sylvie Chartier-Gueudet, Directrice Inclusion et Bien Être et Alessandro Micheli, Chargé de développement de la Marque Employeur et des Relations Ecoles, nous emmènent dans les coulisses !

Pouvez-vous présenter la Mission Handicap d’Aviva ?

Sylvie Chartier-Gueudet,Directrice Inclusion et Bien Être.

Sylvie Chartier-Gueudet : Au sein d’Aviva France, nous ne traitons pas le handicap comme un sujet à part, mais comme un élément clé d’une démarche globale pour l’inclusion de tous les talents.

Ainsi, nous avons créé en début d’année une Direction Inclusion et Bien-Être au Travail, dont j’ai pris la responsabilité. Ma mission est principalement consacrée à l’accompagnement des 3 communautés mises en place depuis le 27 mars 2018 autour des thématiques du handicap, de l’égalité professionnelle et des LGBT+ (Lesbiennes, Gays, Bisexuels et Transgenres) pour bâtir une stratégie d’inclusion consistante et inter-sectionnelle. La Mission Handicap s’inscrit dans cette volonté d’inclusion. Elle comprend des Collaborateurs d’Aviva France notamment des ressources humaines, de la communication, et des services de santé au travail. Elle travaille en transverse avec les managers, et toutes les directions. Elle est soutenue par un sponsor, Arthur Chabrol Directeur Général Délégué d’Aviva France et Directeur Général d’Aviva Vie : Le sujet est donc au cœur des préoccupations de l’ensemble de l’entreprise et porté par le plus haut niveau de notre organisation!

Pour nous, la diversité est une richesse cruciale qui permet de développer la créativité comme l’innovation au sein de l’entreprise. C’est un élément essentiel pour impulser la transformation culturelle inhérente à notre environnement économique et social. Nous encourageons donc nos collaborateurs à ne pas cacher leur différence. Occulter et affronter seuls les obstacles qui se dressent devant soi demande beaucoup d’énergie au détriment de son bien –être au travail.

Depuis 2009, date de signature de notre premier accord, nous avons eu à cœur d’informer et de communiquer sur le sujet du handicap et notamment des stéréotypes qui y sont associés. Il faut briser les préjugés réduisant le sujet à un handicap visible, à l’exemple d’un fauteuil roulant.

Quelles sont vos actions concrètes dans le cadre de ces engagements ?

S.C.G : Elles sont nombreuses ! L’objectif d’Aviva est de tout mettre en œuvre pour que seules les compétences de nos collaborateurs s’expriment. Cela inclut donc des actions de maintien dans l’emploi, de recrutement, de sensibilisation et de communication.

Par exemple, nous accompagnons les salariés qui le souhaitent dans la démarche de Reconnaissance de Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH) Notre accord offre la possibilité de bénéficier d’une journée d’absence rémunérée, pouvant être prise par ½ journées, pour une primo demande ou un renouvellement.

Les aménagements du poste de travail proposent du matériel adapté selon les besoins et pathologie avec matériels spécifiques (écrans, claviers, souris, pupitre) des bureaux réglables électriques et fauteuils sur mesure, des protocoles d’accessibilité, des appareillages auditifs, des études de poste de travail par un ergonome…

Alessandro Micheli : En parallèle, nous mettons en place des actions pour recruter de nouveaux talents. Au-delà d’une présence sur des plateformes spécialisées ainsi que lors de forums, Aviva souhaite renforcer sa marque employeur et communiquer davantage sur ses opportunités de carrières. Cela passe par une meilleure présence sur les réseaux sociaux, mais aussi par des rencontres directes avec les étudiants qui intégreront demain l’entreprise. Nous avons notamment initié un partenariat avec une école formant aux métiers de l’assurance et au nom de l’IFPASS. Grâce à cela, nous repérons de nouveaux talents que nous pouvons suivre de leur parcours étudiant à leur arrivée dans l’entreprise.

S.C.G : Aujourd’hui, nous entendons parler du handicap presque uniquement durant la SEEPH (Semaine Européenne pour l’Emploi des Personnes Handicapées). C’est un bon début, mais ce n’est certainement pas suffisant ! Nous devons aborder le sujet au quotidien, la situation des personnes concernées ne se manifeste pas qu’en novembre. C’est pour cela que nous jalonnons l’année d’actions de communication, de sensibilisation et de recrutement. Nous allons par exemple participer au DuoDay le 16 mai prochain, ce sera l’occasion de venir nous rencontrer et découvrir les métiers d’Aviva!

Ces actions ont permis une augmentation de notre taux d’emploi. En effet, celui-ci est passé de 1,97% en 2009 à 5,59% aujourd’hui.

Comment sensibilisez-vous vos collaborateurs au handicap ?

S.C.G : Aviva a des partenariats avec des organisations spécialisées comme le MHA (Réseau des Mission Handicap des Assurances). Cette structure accompagne les entreprises du secteur, notamment sur le recrutement de candidats en reconversion sur nos métiers.

Nous formons également nos managers par le biais de modules dédiés en présentiel ou en e-learning. Pour varier les supports, nous favorisons également les échanges et les rencontres. Par exemple, nous avons proposé le 26 mars dernier un rendez-vous de l’inclusion portant sur le handicap invisible.

Aviva construit également des démarches de préventions. Nous allons, pour exemple, communiquer sur les Infections Sexuellement Transmissibles (IST) dont le SIDA qui fait partie des maladies chroniques ou invalidantes. Nous aborderons également le sujet du diabète et d’autres maladies endocriniennes.

L’aménagement de poste est-il un frein à l’intégration d’un collaborateur en situation de handicap ?

S.C.G : Non, nous n’avons pas, à ce stade, rencontré de difficultés particulières. Il ne faut pas oublier que la majorité des handicaps surviennent au cours de la vie. Si nous recrutons des personnes en situation de handicap, certains de nos collaborateurs ont eu une reconnaissance alors qu’ils étaient déjà dans l’entreprise. Nous devons donc tout faire pour qu’ils continuent à exercer une activité professionnelle.

Les aménagements peuvent s’illustrer par l’aide au financement de prothèses auditives ou encore la mise en place d’études ergonomiques. Chaque pathologie est différente, l’adaptation l’est également !

D’ailleurs, ces aménagements, s’ils sont à l’origine prévus pour les personnes en situation de handicap, sont souvent utiles à tous. Le télétravail en est un bon exemple ! Ce dispositif est désormais proposé à l’ensemble des collaborateurs d’Aviva.

Quels sont vos métiers phares ?

A.M. : Ceux où nous avons des besoins, à savoir les métiers de l’assurance au sens large tant au niveau de l’Assurance Vie, que de l’Assurance de biens en Dommage. Nous cherchons des compétences dans la gestion des contrats, la conception produits, les activités de prospections clients ou encore la validation tarifaire. Compte tenu de l’importance du Digital pour les entreprises nous proposons de multiples opportunités dans les métiers de l’IT, en développement, en cybersécurité, en big data ou encore dans la conduite de projets.

Nos postes ont peu de contraintes physiques. Aussi, Aviva est une entreprise idéale pour entreprendre une reconversion dans un cadre optimal.

 

 

Quel message souhaitez-vous passer à nos lecteurs ?

S.C.G : L’inclusion est une démarche citoyenne indispensable. Nous sommes tous concernés. Il faut pouvoir en parler librement dès le recrutement avec la médecine de du travail, à son manager, selon les besoins, afin de pouvoir travailler dans les meilleures conditions. Aviva l’Assurance d’Etre soi-même.

Vous souhaitez rejoindre Aviva ? Découvrez vite les opportunités de l’entreprise :

Rejoignez Aviva !

Photo à la une : de gauche à droite, Sylvie CHARTIER-GUEUDET, Directrice de la Direction Inclusion et Bien-être au Travail, Arthur Chabrol, Directeur Général Adjoint d’Aviva France et Phalla Gervais, directrice financière.

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00