354

Le mercredi 1er octobre, la Talentéo Team organisait pour la 2nde année consécutive un Job dating dans le noir à Grenoble. Une nouvelle réussite pour l’équipe! Retour sur cet évènement, unique en son genre.

14 candidats, 5 recruteurs, 4 séries d’entretiens et 1 « boite à meuh ». Nous pourrions résumer cet évènement de cette façon mais c’est la qualité des échanges qui a fait une fois de plus le succès de cette expérience. Nous laissons donc la parole aux participants de cette sensibilisation originale.

18h45: les recruteurs rabaissent leur bandeau. Un à un, les 5 premiers candidats se font guider les yeux bandés jusqu’à la table où les attend un recruteur. Un tour de « boite à meuh » plus tard et les participants débutent les 10 minutes d’entretien sans voir leur interlocuteur. Puis, chacun se découvre en retirant leur masque pour débuter 10 minutes de débriefing avec le recruteur. 

Pour les candidats: une expérience ludique et formatrice

Mariana Marin, membre du CJD38:

« Cette expérience inédite m’a permis appréhender l’entretien d’embauche d’une perspective complètement différente. Lorsqu’on se retrouve dans l’obscurité, conscient d’être assis devant un recruteur, notre sens auditif joue un rôle majeur. Notre concentration tourne exclusivement autour de l’expression verbale. On s’engage vraiment dans un processus de communication continue et non pas dans une communication simulée, comme c’est souvent le cas pour les entretiens d’embauche, où les questions et les réponses sont faites à l’avance. Dans cette situation particulière, on prête de l’attention à l’autre, mais aussi à soi-même. On est à la fois acteur et observateur de l’échange, ce qui nous permet de négocier notre positionnement: on construit son discours, on s’écoute parler, on s’adapte aux silences ou aux interventions de l’autre et on est conscient de ce qui reste à améliorer. Merci encore de m’avoir donné l’occasion de vivre cette expérience! »

Rebecca Jourdan, étudiante:

« En tant qu’étudiante en gestion et ayant un attrait particulier pour le domaine des Ressources Humaines, j’ai particulièrement apprécié le fait de participer à cet évènement. En effet, cette expérience m’a permis de découvrir un autre aspect du recrutement et a été très intéressante autant au niveau du recrutement en lui-même que des rencontres faites au cours de cette soirée. Je pense que le but de sensibiliser au handicap et à la différence a été accompli et je me réjouis d’y avoir participé. En espérant avoir l’honneur d’être invitée aux prochains événements de Talentéo, j’encourage chaque recruteur et entreprise à adhérer à leur éthique de recrutement. »

Pour les recruteurs: des entretiens sous un nouvel angle

Marie Muller, Responsable Ressources Humaines au CEA:

« En tant que recruteur, j’avoue que j’émettais des réserves pour cette expérience car pour moi dans le regard, dans la posture, je mesure des attentions, des comportements. Le langage du corps a pour moi son importance dans l’échange. Dès le premier entretien, j’ai senti un candidat très concentré et très structuré sur le déroulé de son expérience et ses attentes. Je lui en ai fait part après avoir enlevé le bandeau et il en a été surpris car habituellement ses entretiens sont brouillons, il part dans plusieurs directions. Cette concentration, j’ai pu la vérifier dans tous les entretiens. Je pense que lors des entretiens le candidat est en recherche d’approbation. Il utilise lui aussi le langage du corps du recruteur et peut être déstabilisé ou du moins déconcentré car il ajuste ses paroles en continu. Cette phase-là, je ne l’imaginais pas avec un tel poids dans l’échange. Merci pour cette expérience. »

Retour sur le Job dating dans le noir de Talentéo

Pour la Talentéo Team: un évènement à renouveler

Stéphane Rivière, Directeur et Fondateur de Talentéo:

« Après la première édition de ce Job dating dans le noir ou à l’aveugle, comme vous préférez, nous n’avions qu’une envie: renouveler l’expérience! Les retours des candidats et des recruteurs sont vraiment très intéressants notamment sur l’écoute qui est plus importante et la disparition de la première impression visuelle qui est si « polluante » parfois. Cette expérience sera renouvelée très prochainement pendant la prochaine Semaine Pour l’Emploi des Personnes Handicapées, suivez bien notre actualité. »

Arnaud Etitia, participant de l’édition 2013 et ambassadeur de l’édition 2014:

« Je trouve l’initiative très intéressante. J’avais participé l’année dernière en tant que candidat et l’exercice change d’une simulation d’entretien classique. Ça change deux choses: premièrement, on est beaucoup plus porté sur l’écoute. D’autre part, ni le candidat, ni le recruteur ne peuvent se fier à l’apparence. En tout cas, il y avait vraiment une très bonne ambiance lors des deux éditions. »

Que pensez-vous de cet évènement? N’hésitez pas à partager cet article sur Facebook, Twitter, Viadéo, LinkedIn et le réseau Talentéo!

Partenariat

Partenariat

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00