160

Le 1er octobre, nous vous avons fait découvrir la nouvelle apparence de notre mascotte, Téo. Nous recevons aujourd’hui le studio Black Sheep qui a su lui donner vie et mettre un visage et des couleurs sur cette silhouette.

Pouvez-vous vous présenter ainsi que votre structure?

Je m’appelle Jean-Philippe Pemeant, et je suis président et fondateur de Black Sheep Studio. Nous formons depuis deux années déjà une équipe qui travaille dans la production de supports de communication audiovisuelle à destination des entreprises et des institutions avec des partenaires comme la Ville de Grenoble, le CROUS, EDF ou encore l’Université Joseph Fourier.

Vous avez récemment conçu la vidéo donnant vie à Téo, comment s’est déroulée l’initiation du projet?

En octobre 2013, nous participions pour la Ville de Grenoble à la réalisation d’un documentaire sur le mois de l’accessibilité. C’est durant l’un de ses évènements, le jobdating dans le noir, que nous avons eu le plaisir de rencontrer M. Rivière et toute l’équipe de Talentéo.

Nous avons eu l’occasion d’échanger sur leurs nombreux projets, dont celui de donner vie par l’image au personnage de Téo. C’est ainsi que nous nous sommes revus quelques semaines après pour en discuter plus sérieusement afin de poser les premières bases de ce projet enthousiasmant.

Téo n’existait alors qu’en silhouette, quelles ont été les différentes étapes pour lui donner vie?

Pour donner vie au personnage de Téo, plusieurs étapes techniques caractéristiques ont été nécessaires, à savoir:

  • La modélisation des différentes parties du personnage de Téo
  • L’animation de ce modèle dans l’espace pour la mise en situation écrite au préalable
  • La colorisation et le texturage du personnage

Ce travail long et complexe a été réalisé par Sébastien Mollard, infographiste grenoblois qui aujourd’hui officie en Chine pour des projets de grande envergure.

Une fois Téo modélisé et animé, une deuxième phase a consisté à l’intégrer au sein d’une animation plus globale afin de développer et présenter le réseau Talentéo. Pour cela, Nathanaël Gros, notre motion-designer a réalisé l’animation de l’ensemble des éléments graphiques préalablement créés afin de raconter l’histoire de ce réseau et retranscrire le plus fidèlement possible l’esprit Talentéo.

Enfin, pour que tous ces fragments puissent définitivement prendre corps, la sonorisation de l’ensemble des éléments de l’animation a été nécessaire. Elle fut permise grâce au travail, à la fois d’Evan Gauter, et de Sabrina Duval sur les bruitages et sur la composition musicale originale de l’ensemble du support.

Quelles anecdotes de tournage pouvez-vous nous raconter? Quelles ont été les difficultés que vous avez pu rencontrer?

Les principales difficultés sont venues de l’harmonisation de deux univers graphiques différents, à savoir le personnage de Téo en 3D, et l’univers graphique 2D issus de la charte graphique de Talentéo.

Téo jusqu’à présent n’existait qu’au travers d’une silhouette figée. Ainsi, il nous a fallu imaginer et harmoniser son apparence vis-à-vis des codes graphiques déjà établis par l’identité forte de Talentéo.

Quels sont vos projets à venir?

Actuellement, nous venons de terminer un projet de communication complet – 10 supports – pour une clinique appelée Prebyview qui traite par chirurgie laser les défauts de la vision.
Pour la suite, nous continuons de nous mettre au service des entreprises et des institutions pour offrir des solutions pertinentes à leurs besoins de promotion, de valorisation et d’information via la production de supports vidéo.

Nous préparons également un projet de sensibilisation avec le SAMU social grenoblois « Vinci Codex » porté par M. Gemmani, qui prendra la forme de trois clips distincts. Nous espérons par cela susciter l’intérêt des grenoblois à la fois sur ces questions, mais aussi sur le travail mis en oeuvre depuis 25 ans par cette association au service de ceux qui n’ont plus rien.

Nous continuerons de vous parler de cette vidéo très prochainement avec une interview de Téo en personne! En attendant, nous vous invitons à la (re)découvrir:

Vous avez aimé cette interview? Faites-le nous savoir !

Partenariat

Partenariat

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00