En savoir plus sur Talentéo
20AOU 18

Portrait: du street-art pour égayer l'image du handicap!

Nous sommes toujours en veille sur les réseaux sociaux pour repérer les talents de demain. C’est dans ce cadre que nous avons rencontré Marie-Caroline, alias MC Solaire. Son activité? Détourner des panneaux représentant le handicap par le biais du street-art. Interview d’une artiste prometteuse!

Cet été, nous vous proposons de revenir sur vos contenus phares du blog talenteo.fr! Article original publié le 15 mars 2018.

Portrait: du street-art pour égayer l'image du handicap!

Pouvez-vous présenter votre parcours?

Niveau professionnel, j’ai suivi les cours de l’école d’infirmière de Châlon-sur-Saône, j’ai du interrompre la formation durant la troisième année. Ensuite, j’ai été aide-soignante, puis assistante d’éducation dans un lycée où je faisais du soutien pour des élèves.

Je n’ai donc pas de formation artistique mais j’ai toujours eu le goût pour l’art et la création.

Pourquoi vous êtes-vous lancée dans le street-art? Que vous permet ce mode d’expression?

Ce qui m’a interpellée se passait dans la rue, c’est donc tout naturellement qu’elle est devenue mon terrain de jeu.

Le collage et son côté éphémère me plaît beaucoup. Les matériaux que j’utilise me permettent de tout enlever lorsque la météo a elle aussi fait son oeuvre.

Je voulais absolument que cela ne soit pas durable et que ça ne dégrade pas pour garder la légitimité du message.

 

Votre projet consiste à égayer les panneaux dédiés aux personnes en situation de handicap avec du street-art. Comment vous y prenez-vous? D’où vient l’inspiration?

La technique a un peu évoluée depuis le début du projet. Au départ, je partais avec mon matériel et créais sur le panneau, mais cela s’est avéré très vite inconfortable. J’ai donc reproduit le pictogramme à l’échelle et m’en sers de calque que je pose sur le modèle pour dessiner ce que je veux lui rajouter.

Pour l’inspiration, je me base beaucoup sur mon quotidien, le baluchon à été collé à l’occasion d’une virée, la coiffeuse pour un changement de tête, la Wonder Woman pour le départ en rééducation.

J’aime aussi beaucoup travailler autour des créatures fantastiques et des dessins animés. Cela me permet de réveiller notre âme d’enfant et de rappeler que quoi qu’il arrive, nous sommes des licornes.(rires)

Quelles réactions recevez-vous sur les réseaux sociaux, mais aussi en privé ?

Depuis la médiatisation du projet j’ai reçu énormément de retours, que ce soit en commentaires sur la page Facebook ou par message.

Encouragements, félicitations mêlés à des histoires de vie, tout cela est vraiment touchant et c’est un vrai moteur pour continuer.

Quels sont vos futurs projets?

Continuer ma collection de collage. On approche de la vingtaine, mais il me reste une multitude de choses à faire à ce pictogramme.

Pour le reste, tout est encore en projet et en discussions.

Quel message souhaitez-vous passer à nos lecteurs en situation de handicap?

Qu’il faut faire entendre nos voix pour continuer à faire changer le regard et améliorer l’accessibilité. Nous sommes des créatures fantastiques!

Que pensez-vous de ces œuvres? Donnez-nous vos impressions dans les commentaires. 

N’hésitez-pas à suivre MC Solaire sur sa page Facebook!

 

© 2018 Talentéo. Toute reproduction interdite sans l’autorisation de l’auteur.

A lire également:

Mots clés: ,

Poster un commentaire

*

Retour en haut de page

Les incontournables