425

En partenariat avec

Talentéo continue de mettre en avant des beaux parcours de travailleurs en situation de handicap. Rencontrez aujourd’hui Lydie Ginieys, hôtesse de caisse pour BUT !

Pouvez-vous présenter ainsi que votre parcours ?

Je m’appelle Lydie, j’ai 42 ans et je travaille chez BUT en tant qu’hôtesse de caisse depuis maintenant plus de 10 ans. J’ai intégré l’entreprise suite à 2 licenciements économiques.

Après avoir exercé longtemps dans la vente je suis arrivée sur un poste plus axé administratif. Malgré tout j’ai conservé le contact avec la clientèle qui est essentiel pour moi.

Concernant mon handicap, je pense que je l’avais déjà mais qu’il n’était pas encore visible lors de mon intégration dans l’entreprise. Celui-ci est arrivé progressivement car il s’agit d’une maladie génétique évolutive.

J’ai été recrutée par un magasin qui à l’époque était franchisé et n’appartenait pas à BUT international. Mon intégration s’est très bien déroulée tant du côté de mes collègues que de mes managers.

Votre handicap a-t-il été un frein à votre maintien dans votre emploi ?

S’il a posé quelques contraintes il n’a certainement pas été un frein. Il est vrai que lorsque ma maladie a été diagnostiquée j’ai eu la crainte de devoir quitter mon emploi mais c’était sans compter sur l’entreprise.

A cette époque, la Mission Handicap avait déjà été mise en place depuis quelques années et la Directrice du magasin où je travaille m’a immédiatement proposé de la contacter. J’ai vraiment été impressionnée par la réactivité de BUT qui a très rapidement cherché des solutions pour que je conserve mon poste.

J’ai donc eu un diagnostic médical au cours duquel on m’a conseillée de faire une demande de RQTH. A la suite de cela Sandrine Lenoble, responsable de la Mission Handicap de BUT, m’a beaucoup aidée dans mes démarches notamment pour monter le dossier.

A partir de là tout s’est enchaîné très rapidement et mon poste a été aménagé. De mon côté j’avais un peu peur que l’on me demande de me justifier mais après avoir échangé avec mes collègues ceux-ci ont été très compréhensifs.

Quel aménagement a été mis en place ?

J’ai des problèmes de vision dans l’obscurité et un champ visuel qui se rétrécit. Cela me pose des problèmes dans mon quotidien car je peux ne pas voir une personne se trouvant à côté de moi. Pour pallier à tout cela l’entreprise a installé un capteur relié à un voyant lumineux positionné sur mon écran.
Lorsqu’une personne se trouve à ma caisse le voyant s’allume pour me le signaler. Ce dispositif invisible pour les clients me permet d’exercer mon métier en toute autonomie. Cela a été mis en place très rapidement suite à mes démarches. Aujourd’hui encore il me permet de continuer à travailler sur un poste que j’apprécie.

Quel message souhaitez-vous passer à nos lecteurs ?

Tout d’abord je souhaite recommander BUT à tous vos lecteurs en situation de handicap qui recherchent un emploi. Comme je vous l’ai dit ma crainte de perdre mon emploi à cause de mon handicap a vite été balayée par le soutien et les actions de l’entreprise.

Mais quel que soit le poste que vous intégrez mon conseil est d’échanger avec vos collaborateurs. Je peux paraître maladroite si on ne connait pas ma maladie mais le fait d’avoir pu tout dire m’a permis d’être plus sereine. Mes collègues veulent m’aider mais restent discrets sur mon handicap. Ma crainte était que l’entreprise souhaite se débarrasser de moi alors que c’est le contraire qui s’est produit.

Vous souhaitez rejoindre l’entreprise ? Rendez-vous sur son site carrière !
Bouton cliquable : Rejoignez l'entreprise en alternance

Partenariat

Partenariat

Partenariat

Partenariat

Partenariat

Partenariat

Partenariat

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00
Actuellement en live
En live !

Accéder au live