239

En partenariat avec

Dans le cadre de la SEEPH (Semaine Européenne pour l’Emploi des Personnes Handicapées), Talentéo donne la parole à des acteurs s’investissant dans l’inclusion professionnelle. Accenture France est une entreprise occupant une place de leader dans les domaines du conseil et de la technologie. Nous nous sommes entretenus avec deux collaborateurs : Céline Gangneux, manager développeuse en situation de handicap, et avec Jérémie Sanouvong, manager très engagé sur le sujet de l’inclusion, à propos des accompagnements proposés par l’entreprise.

Pouvez-vous présenter votre parcours et votre métier au sein d’Accenture ?

Céline Gangneux : Mon arrivée chez Accenture en 2013 a fait suite à une reconversion professionnelle complète en relation avec mon handicap. En effet, je me suis réorientée pour devenir développeuse Java et évoluer ensuite sur le métier de Team lead SAP. Je suis ainsi manager d’une équipe dédiée au déploiement du progiciel SAP. Un ERP puissant (ndlr : logiciel professionnel de gestion) dont la maîtrise est complexe.

Jérémie Sanouvong : Je suis arrivé dans l’entreprise en octobre 2013, à ma sortie d’école. Pour commencer, j’ai exercé le métier de Manager SAP. J’ai par la suite évolué sur un poste de Delivery Lead. Concrètement, je suis responsable de la partie achats d’un projet que nous menons pour un grand groupe de cosmétique.

Il est souvent dit que le handicap ne devrait jamais être un frein pour faire carrière. En quoi ce message est-il important pour vous ?

J.S. : Je pense que c’est vrai, le handicap ne devrait pas être un frein pour faire carrière. Chaque personne doit avoir la possibilité d’évoluer et de s’épanouir dans son quotidien professionnel.

Il est donc important que l’entreprise, comme les équipes de travail, s’adaptent pour laisser à chacun sa chance. C’est en créant des conditions favorables que nous favoriserons les succès.

C.G. : Pour moi ce message est essentiel !

En effet, mon handicap avait été incompris par mon précédent employeur. Heureusement, ma reconversion professionnelle et mon arrivée chez Accenture m’ont permis de sortir de cette situation. J’ai ainsi pu constater que ces problématiques ne sont pas des généralités. Je suis donc la preuve que le handicap ne devrait pas et n’est pas quelque chose qui empêche de faire carrière.

Quelle est, selon-vous, la meilleure manière d’aborder le sujet au sein d’un collectif de travail ? Quelles sont les informations incontournables à communiquer ?

J.S. : Je travaille avec des personnes en situation de handicap et je connais leurs besoins. Cependant, ce n’est pas le cas de tout monde. Lorsque les collaboratrices et collaborateurs concernés ne souhaitent pas l’évoquer, nous rencontrons parfois des incompréhensions de l’équipe.

De mon expérience, l’intégration au sein de l’équipe a toujours été plus fluide lorsque l’entourage professionnel connaissait, non-pas la nature du handicap, mais les besoins spécifiques. A chaque fois des solutions d’adaptations matérielles ou organisationnelles ont été trouvées.

C.G. : J’ai l’avantage et l’inconvénient d’avoir un handicap invisible. Il me parait donc nécessaire de communiquer là-dessus à tous les niveaux hiérarchiques.

Ce sujet, je l’aborde également avec mes équipes en tant que manager. J’explique toujours de manière factuelle mon handicap. Ce positionnement me permet de briser les préjugés et d’instaurer un cadre de confiance pour que chacun puisse également évoquer ses contraintes. C’est en parlant clairement de nos besoins que nous pouvons éviter les réactions inappropriées.

Vers qui se tourner lorsqu’on est en situation de handicap au sein d’Accenture ? Quels dispositifs sont déjà en place ?

C.G. : Pour ma part, je m’étais tournée vers la mission handicap d’Accenture. Par ce biais, j’ai pu bénéficier d’accompagnements personnalisés pour ma situation.

J’ai eu un aménagement avec un ergonome qui est venu vérifier que mon poste de travail était adapté et optimisé. Je bénéficie également d’une enveloppe de temps, hors congés, pour mes rendez-vous médicaux.

En parallèle, mon interlocutrice au sein de la Mission Handicap m’appelle chaque année pour faire le bilan. Nous abordons les éventuelles évolutions de mes besoins liés à mon handicap ou à la sensibilisation de mon équipe de travail sur le sujet. En cas de problème sur ce dernier point, un médiateur peut venir pour débloquer la situation. Je n’ai jamais eu ce besoin de mon côté, mais j’apprécie qu’Accenture mette en place ce type de dispositif.

J.S. : Parmi les personnes à contacter, je dirais les ressources humaines, bien entendu, mais aussi le tuteur qui est proposé à chaque nouvel employé. Les équipes inclusion et diversité de l’entreprise apportent également beaucoup d’aide et d’accompagnement sur ce sujet.

J’ai, par exemple, été maître d’apprentissage d’une personne en situation de handicap. Le manager de cette personne rencontrait des difficultés à lui affecter des tâches dans lesquelles il pouvait s’épanouir. Nous avons contacté les équipes inclusion et diversité qui ont été un soutien précieux pour accompagner au mieux cette personne.

En parallèle, j’ai pu être personnellement outillé par le biais de formations et sensibilisations proposées par Accenture à l’ensemble de ses collaborateurs. Sans elles, mon expérience de maître d’apprentissage aurait été bien plus complexe.

Vous avez choisi de vous engager ou de prendre la parole sur ce sujet. Comment et pourquoi ?

J.S. : Cela fait trois ans que je suis impliqué sur les questions liées au handicap et au recrutement. Si les compétences sont là, je pense qu’il faut tout faire pour intégrer les personnes désireuses de nous rejoindre. Un positionnement que je suis fier de partager avec Accenture qui nous accompagne et nous outille pour parvenir à de belles réussites !

C.G. : Pour l’instant, c’est auprès de mon entreprise que je m’engage.

Quel conseil donneriez-vous à nos lecteurs qui hésitent encore à postuler au sein d’Accenture ?

C.G. : Je leurs dirais que venir chez Accenture, c’est entrer dans une entreprise qui donne les moyens de réussir à ses salariés. En effet, la société saura les accompagner et agit quotidiennement pour sensibiliser ses collaborateurs sur les questions liées au handicap.

J.S. : Foncez ! N’hésitez surtout pas, vous allez être accompagnés par une équipe diversifiée sur tous les plans. Chacun à sa place chez nous pour grandir.

Ces témoignages ont suscité votre intérêt pour Accenture ? Découvrez sans attendre les opportunités professionnelles proposées par l’entreprise dans toute la France :

 

Rejoindre Accenture

 

Partenariat

Partenariat

Partenariat

Partenariat

Partenariat

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00
Actuellement en live
En live !

Accéder au live