233

Le handicap peut toucher tout le monde, sans pour autant briser une vie. Il faut parfois composer avec et certains y sont très bien parvenus. Talentéo dresse le portrait d’artistes à la destinée parfois surprenante.

Viktoria Modesta : des hôpitaux au Crazy Horse

Parce qu’à sa naissance, une erreur médicale impacte le développement de sa jambe gauche, celle qui est encore Viktorja Moskalova, passe son enfance dans les hôpitaux de Lettonie, son pays d’origine. Emigrée à Londres à 12 ans, elle décide à 15 ans de se faire amputer juste en dessous de genou pour « prendre confiance et avoir plus de mobilité » :«Ce corps brisé m’entravait, j’ai décidé de me faire amputer de cette jambe trop courte.» 

C’est chose faite à 20 ans et Viktorja, enfin libérée, créé son personnage futuriste et hyper glamour. Elève d’une école de chant depuis l’âge de 6 ans, elle peut désormais s’exprimer comme elle l’entend. Et cela passe par un « accessoire » dont elle fait son identité ; sa prothèse, qui évolue au fil de ses envies : ornée de cristaux, lumineuse, en métal poli … Cette pin-up bionique enchaîne les shows, défilés de mode comme la Fashion Week de Milan, couvertures de magazine pour Marie Claire, Playboy, Forbes …

Son clip « Prototype » dépasse les 6 millions de vues sur Youtube et les 16 millions sur la page de Channel 4. Reine des Neiges à la prothèse sertie de cristaux Swarowski lors de la cérémonie de clôture des Jeux Paralympiques de Londres, celle qui se définit comme « un modèle du futur », sera sur la scène du célèbre cabaret parisien le Crazy Horse, en juin prochain :

Nous allons repousser les limites de la féminité de la manière la plus innovante et la plus surprenante qui soit !  L’heure n’est plus aux débats soporifiques sur l’éthique, le handicap. Ce n’est qu’en provoquant des sentiments d’admiration, d’aspiration, de curiosité et d’envie que nous pourrons vraiment faire avancer les choses. » conclut Viktoria, également mannequin de l’agence IMG Models.

 

BassHunter : DJ malgré tout

Le DJ suédois BassHunter, de son vrai nom Jonas Erik Altberg, souffre depuis son enfance du syndrome Gilles de la Tourette. Cette maladie neurologique qui se traduit par des tics involontaires moteurs et sonores, s’accompagne également de déficit de l’attention, des TOC, d’hyperactivité, troubles du sommeil, de l’apprentissage … Si BassHunter a beaucoup été gêné pendant son enfance par cette maladie qui l’a socialement exclu, il parvient aujourd’hui à canaliser ses symptômes. Il est également chanteur et producteur.

Agatha Christie : auteure à succès malgré la dyslexie

On peut légitimement se demander comment cette romancière aussi célèbre, atteinte d’une maladie qui entraîne des troubles de la lecture, de l’écriture, a pu écrire les romans que l’on connaît :

J’ai toujours été considérée comme l’attardée de la famille. C’était vrai, je le savais et je l’acceptais. Ecrire et épeler les mots étaient des choses très difficiles pour moi, mes lettres étaient sans originalité. J’étais extraordinairement mauvaise en orthographe, et je le suis restée toute ma vie. 

Visiblement Hercule Poirot et Miss Marple n’ont en rien pâti du handicap de leur créatrice !

Frida Kahlo : la peinture comme raison de vivre

A 6 ans, elle est atteinte de poliomyélite. A 18 ans, un bus la percute, lui endommageant sa colonne vertébrale et causant de multiples fractures. Durant ses 3 mois d’hospitalisation où elle subira plusieurs opérations dont une amputation, elle apprend la peinture au travers de l’autoportrait. C’est grâce à André Breton que cette peintre mexicaine fera sa 1ère exposition à l’étranger. Elle enseignera à l’Académie des Beaux Arts, mais son corset de plâtre permanent l’obligera à peindre couchée. Les thèmes de ses peintures révèlent ses souffrances quotidiennes : souffrances psychiques, fécondité, chair blessée, sexualité …

Daniel Radcliffe : le théâtre salvateur

Son rôle dans Harry Potter lui a ouvert les portes du succès et de la célébrité. Pourtant rien n’était gagné d’avance : Daniel Radcliffe est dyspraxique. Sa vie est jonchée de difficultés comme écrire ou lacer ses chaussures.

Sa mère, pensant que jouer au théâtre pourrait stimuler sa confiance en lui, le pousse à auditionner pour une pièce. Il a 9 ans et ce sera la révélation !

Sophie Vouzelaud : Miss malgré le handicap

Née sourde, Sophie communique en langue des signes, mais apprend à parler et à lire sur les lèvres. Première Dauphine de Miss France 2007, elle doit représenter la France lors du concours Miss Monde. Le comité organisateur annoncera que sa participation n’est pas possible car elle n’est pas Miss France, alors que d’autres dauphines avaient déjà été autorisées précédemment … Sophie a participé la 6ème saison de Danse avec les Stars sur TF1 : « je n’entends pas la musique. Maxime (ndlr – Dereymez – son partenaire de danse) est ma musique. Mon entrainement est compliqué parce que je dois mémoriser toutes les chorégraphies, tous les temps ». Elle est aujourd’hui écrivaine et comédienne.

Sophie Vouzelaud : Miss malgré le handicap

Ces portraits vous inspirent ? Vous êtes également artiste : racontez-nous votre expérience sur nos réseaux sociaux !

Partenariat

Partenariat

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00