440

L’adage populaire affirme que le chien est le meilleur ami de l’homme. Et il est d’autant plus vrai lorsque le chien devient guide et aide les personnes déficientes visuelles à se déplacer et à mieux vivre. Parce qu’il est essentiel d’offrir un tel compagnon à ceux qui souffrent d’un handicap visuel, le CEA Marcoule soutient la fondation Frédéric Gaillanne. 

fondation frédéric gaillanne

Crédits : Gérôme ALEZARD / art-et-image.com

« La compétence n’a pas de handicap » : voilà le credo du CEA Marcoule dont le taux d’emploi est de 6.51% pour les travailleurs en situation de handicap alors que la loi exige un taux minimum de 6%. Un site exemplaire et dynamique qui développe déjà son cinquième accord handicap et s’engage avec conviction dans de multiples actions. Parmi ces dernières, on trouve le soutien à la fondation Frédéric Gaillanne et son centre de l’Isle-sur-la-Sorgue, Mira Europe.

Une fondation au service des enfants

Créée officiellement en mars 2014, la fondation a un objectif: offrir des chiens guides aux enfants aveugles et mal-voyants âgés de 12 à 18 ans, mais aussi des chiens d’accompagnement pour des jeunes en situation de handicap accueillis en centres spécialisés.

Aujourd’hui, ils sont 40 à bénéficier de la compagnie d’un chien guide formé par la fondation. Le centre Mira Europe, où sont éduqués les animaux et où les jeunes viennent suivre leur stage, est d’ailleurs unique en son genre.
Chiot

Le chien-guide, vecteur d’autonomie et de lien social

Pour Cassandra, 18 ans, « un chien-guide facilite la sociabilisation. Quand je me promène en ville avec lui, je me sens beaucoup plus libre qu’avec la canne. Je suis davantage en confiance. Et le chien nous apprend aussi que, dans la vie, il faut faire confiance à quelqu’un. »

Pour Clarice, 17 ans, son labrador noir baptisé Fluo est tout simplement ses yeux. « Grâce à lui, je suis vraiment autonome. Avant d’avoir Fluo, je ne sortais pas de ma maison. Aujourd’hui, je suis plus libre et mes parents me laissent sortir avec lui. »

Pour Céline, 20 ans, accompagnée de Zednik depuis deux ans, poursuivre ses études à l’université est devenu possible: « Les étudiants viennent me parler car mon chien est une grosse peluche, cela permet de tisser des liens. »

Une action soutenue par les entreprises

Former un chien guide n’est pourtant ni facile ni rapide. Placé en famille d’accueil dès son plus jeune âge, le chiot apprend petit à petit les rudiments de son futur rôle. Un éducateur spécialisé accompagne la famille d’accueil, puis fait le lien entre l’animal et l’enfant au centre Mira de L’Isle-sur-la-Sorgue pendant un mois.

Ce processus de formation du chien et de connaissance mutuelle entre l’animal et le jeune déficient visuel nécessite des moyens importants. Pour assurer le fonctionnement de la fondation, plusieurs entreprises apportent donc leur soutien financier, notamment le CEA Marcoule qui confirme ainsi son implication en faveur des personnes en situation de handicap.

Cette action ne constitue qu’un volet de la politique handicap du CEA Marcoule et du CEA dans sa globalité. Retrouvez toute l’actualité du CEA sur le réseau Talentéo!

Connaissez vous la fondation Frédéric Gaillanne? Vous avez besoin ou vous êtes en relation direct avec les chiens guides? Nous sommes intéressé par votre avis!

Partenariat

Partenariat

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00