398

Talentéo continue de mettre en avant les parcours professionnels des candidats Sport2Job. Aujourd’hui nous accueillons dans nos pages Nathalie Le Thérizien porteuse d’un handicap invisible. Elle nous explique sa recherche d’emploi.  
Sport2Job - Cook & Job 25 Juin - Copil 3 juillet (7)

Pouvez-vous vous présenter ainsi que votre parcours ?

Je m’appelle Nathalie Le Thérizien, 51 ans, je suis mariée et j’ai 2 grands enfants de 20 et 22 ans. Ma maladie est apparue vers 2002 mais n’a été diagnostiquée qu’en 2005 et stabilisée en 2010.

J’ai un parcours professionnel riche. Après une maîtrise Sciences et Techniques en Informatique industrielle, je suis partie 10 mois aux USA pour débuter un Master en informatique et me perfectionner en Anglais. J’ai commencé à travailler en novembre 1988 sur Annecy. Depuis, je n’ai quitté la région (Annecy, Chambéry, Grenoble, Lyon) que pour aller passer 7 mois à Besançon en tant qu’intérimaire à Schlumberger.

J’ai subi un licenciement pour rupture conventionnelle en septembre 2012 suite à un arrêt maladie de longue durée. Depuis, il a été très difficile de trouver du travail que soit en en mentionnant ou non mon statut de travailleur en situation de handicap. Suite à une formation de 3 mois en informatique, j’ai réussi à décrocher 1 CDD de 6 mois dans une PME de Grenoble.

Pendant 1 an et demi j’ai été à l’écoute du marché, j’ai été en recherche active, j’ai participé à des forums, des petit-déjeuners pour l’emploi pour personnes en situation de handicap. Ma principale difficulté a été de savoir si je devais parler ou pas de mon handicap. J’ai essayé les 2 méthodes et je crois que j’ai choisi de ne plus le faire.

Depuis le 15 février 2015, j’ai été embauchée dans une PME éditrice de logiciels de Rumilly pour un CDI en tant que technicienne de support. En 4 semaines, ma vie a changé : le temps passe très vite et je suis beaucoup moins stressée. J’ai trouvé enfin une place dans la société.

Blind Dating Sport2Job - 6 octobre 2015 (16)

Vous avez participé à la première édition de Sport2Job, que tirez-vous de cette expérience ?

Cette expérience a été très enrichissante. J’ai trouvé un équilibre, une bonne humeur et une envie de voir et de faire autre chose que de rester seule à la maison.

Quelles sont les difficultés liées au handicap invisible lorsqu’on recherche un emploi ?

Le plus dur est de rassurer constamment l’employeur sur nos capacités à exercer cet emploi. Quand j’ai répondu à des annonces spécifiques aux travailleurs handicapés, j’ai senti au cours des entretiens que l’employeur se posait des questions sur mon handicap invisible. Est elle vraiment handicapée ? Qu’est ce qu’elle a vraiment ? Difficile de répondre avec des mots simples.

Quels conseils donneriez-vous pour parler de son handicap invisible ?

Je dirais qu’il faut d’abord avoir accepté son handicap invisible. Parlez en sereinement et préparez votre discours.

Quel message souhaitez-vous passer à nos lecteurs en situation de handicap ?

Toujours garder confiance en soi et ne pas rester seul. La roue tourne, un jour la chance et la persévérance paieront !

Vous souhaitez témoigner de votre recherche d’emploi ou de votre expérience à Sport2Job ? La parole est à vous !

Partenariat

Partenariat

Partenariat

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00
Actuellement de live
En live !

Accéder au live