228

La rentrée scolaire est souvent synonyme de stress et d’anxiété pour les étudiants. Cette période peut l’être encore plus pour les jeunes en situation de handicap. D’ailleurs, seuls 34 % des jeunes en situation de handicap considèrent les choses faciles vis-à-vis des études, selon un sondage IFOP. Alors, comment bien préparer sa rentrée ? Entre démarches administratives, inclusion, préparation pour ce nouveau quotidien, Talentéo vous dévoile 5 astuces pour une rentrée sereine.

Evoquez votre handicap avec l’établissement ou les responsables de formation

Les sujets d’inquiétude sont nombreux lorsqu’une personne entame des études. Ils peuvent l’être à plus forte raison chez les jeunes en situation de handicap.

Sachez qu’un jeune sur deux estime ne pas avoir eu les informations nécessaires pour s’orienter correctement. Ainsi, si vous êtes en situation de handicap, n’hésitez pas à vous y prendre tôt et à demander plusieurs avis. 

En tout cas, l’un des principaux enjeux de votre rentrée sera d’aborder votre handicap auprès de votre futur établissement ou de vos responsables de formation.

Cela vous permettra :

  • de bénéficier de conseils personnalisés ;
  • de faire connaître votre situation et de faire des demandes d’aménagements ;
  • de poser vos questions ;
  • de tâter le terrain et d’être rassuré !

En effet, ce premier contact vous permettra de tisser des liens avec l’équipe pédagogique avant de démarrer l’année.

Trouvez les bons interlocuteurs pour les démarches administratives

Pour les démarches administratives, cela se déroulera principalement en quelques grandes étapes :

  1. Régler la contribution de vie étudiante et de campus ou CVEC dans le cas où vous n’êtes pas exonéré, par la plateforme dédiée.
  2. S’inscrire à la formation administrativement.
  3. S’inscrire pédagogiquement, ce qui se fait souvent dans un second temps.

Sachez que vous pouvez être exonéré de CVEC dans 2 cas :

  • si vous êtes boursier ou bénéficiaire d’une allocation annuelle ;
  • si vous êtes inscrit dans certaines filières bien spécifiques : BTS, DMA, formations comptables, formation continue, étudiants en échange international type Erasmus+…

Il peut parfois sembler difficile de trouver les bons interlocuteurs pour vos diverses démarches sur un nouveau campus. Il n’y a pas vraiment de règle générale, chaque établissement gère ce point à sa manière. Cependant, il convient de bien vous renseigner. Pourquoi ? Car certaines écoles et universités ont mis en place un pôle handicap. Ces pôles sont créés pour que vous puissiez facilement trouver les bons interlocuteurs et vous aider dans les démarches administratives, mais aussi la préparation de votre rentrée.

Les pôles handicap vous mèneront à rencontrer des référents handicap, ce qui vous permettra d’être accompagner et de disposer des aménagements nécessaires pour vos études. Vous pouvez même trouver sur cette carte les contacts de référents selon votre région.

Préparez-vous à l’avance

Évidemment, ce conseil est valable pour tous les étudiants ! Une rentrée bien préparée est souvent synonyme de rentrée sereine. Logement, fournitures, trajets et transports, éléments d’organisation du quotidien, etc. Par exemple, si les aspects purement logistiques vous effraient un peu, vous pourriez faire votre premier trajet un jour où vous êtes encore en vacances scolaires. Cela vous permet d’évacuer un stress supplémentaire avant le jour J. En ayant fait le trajet une première fois, vous pourrez le faire un peu plus machinalement le jour de la rentrée sans risquer de vous perdre et d’arriver en retard.

C’est d’autant plus valable si vous avez changé de ville pour vos études et que vous n’êtes pas très à l’aise avec la nouvelle configuration des lieux. La visualisation est la clé, elle permet de ne pas stresser et de s’habituer doucement à la nouveauté.

Pour autant, préparez-vous mentalement au fait de rencontrer des imprévus, voire des déconvenues. L’adaptabilité sera un gros plus le cas échéant. Gardez sur vous quelques numéros importants : responsable de formation, référents, secrétariat de votre formation, etc.

Rapprochez-vous des bonnes associations

Pour une meilleure inclusion, mais également un meilleur accompagnement, vous pouvez vous rapprocher d’associations. En effet, les associations étudiantes permettent de faire connaissance avec d’autres membres de votre promotion ou même du campus. Généralement, vous pourrez trouver des annuaires d’associations étudiantes directement sur le site de votre école ou faculté.

D’ailleurs, de plus en plus de promotions d’étudiants ont recours aux réseaux sociaux. Pourquoi ? Pour commencer à faire connaissance avant même la rentrée. C’est aussi l’occasion d’organiser des soirées étudiantes et d’autres rencontres et de se connaître les uns et les autres avant la rentrée.

Enfin, vous pouvez bien sûr faire appel à l’association Tremplin dès le début du lycée. Cette association a plusieurs missions, mais la principale est de faire le pont entre étudiants, formations et monde du travail.

Allez-y sereinement !

La vie étudiante peut être stressante pour bien des raisons. Vous pouvez avoir peur d’échouer, de ne pas réussir à vous intégrer, de ne pas être fait pour la vie étudiante.

En vous entourant des bonnes personnes, vous mettez toutes les chances de votre côté pour mener une vie étudiante rêvée. Au moindre doute, n’hésitez pas à demander de l’aide à vos formateurs ou tout simplement au secrétariat de votre département de formation.

Et si vous ressentez le besoin de plus d’accompagnement, n’hésitez pas à jeter également un coup d’œil sur les accompagnements de @talentEgal, ou consultez les nombreux médias Talentéo concernant les étudiants.

Partenariat

Partenariat

Partenariat

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00
Actuellement en live
En live !

Accéder au live