395

En partenariat avec

Lyon, le 29 avril 2019. Les membres de L’agence T by Talentéo attendent le Groupe BPCE pour un événement original qu’ils organisent avec Ladapt. Son nom de code ? Blind Dating ! Le principe est simple : des rencontres de 20 minutes entre candidats en situation de handicap et entreprises du groupe bancaire. Les 10 premières minutes se font avec les yeux bandés. 

 Marine Falip, référente Handicap de la Banque Populaire Auvergne Rhône Alpes (BPAURA), Catherine Debard, référente de la Caisse d’Epargne Rhône Alpes (CERA), Basilia Leclercq et Laure Bogeat, respectivement référente et responsable RH de BPCE-IT, ainsi qu’Emmanuelle Gozlan, Directrice du développement des Ressources Humaines de la CERA se sont prêtées au jeu. Retour sur une expérience pas comme les autres !

Vous avez participé au premier Blind Dating à Lyon, le 29 avril dernier. Pourquoi avoir pris part à cet événement ?

Basilia Leclercq – BPCE-IT : De notre côté, il s’agit du second événement différenciant en termes de recrutement que nous réalisons sur le handicap. Nous avons déjà participéà Sport2Job en septembre dernier (ndlr : déjà organisé par L’agence T by Talentéo). Ce qui est vraiment intéressant, c’est que nous nous mettons à égalité avec les candidats. En effet, à la différence des salons plus « classiques », ce concept nous enlève une bonne partie des préjugés que nous pourrions avoir, car nous n’avons plus la vision. Nous ne pouvons pas regarder le CV du candidat qui se présente et nous devons rester à l’écoute de ses propos.

Emmanuelle Gozlan – CERA : Sous accord handicap depuis 2006, la Caisse d’Epargne Rhône Alpes a de très bons résultats sur l’accompagnement des collaborateurs et leur maintien dans l’emploi. Cependant, nous souhaitons amplifier notre action de recrutement de nouveaux talents et si nous pouvons le faire en brisant les préjugés, c’est encore mieux ! Le format du Blind Dating correspond donc tout à fait à nos besoins, comme à notre ADN.

Marine Falip – BPAURA : Nous menons depuis de nombreuses années à la BP AURA des actions de recrutement et de sensibilisation au handicap en lien avec nos partenaires locaux. Le Blind Dating proposé par Talentéo et Ladapt nous est apparu comme un bon moyen d’apporter une réponse à nos enjeux en termes de recrutement externe, c’est un concept innovant qui ouvre de nouvelles perspectives par rapport à nos pratiques habituelles.

Comment avez-vous vécu cette expérience ?

Catherine Debard – CERA : Ce qui est intéressant c’est de se centrer sur l’essentiel. Nous sommes concentrés sur ce que dit le candidat sans être pollués ou parasités par d’autres choses. Nous pouvons ainsi laisser la place à l’humain et mieux percevoir les informations que nous donne notre interlocuteur. C’est quelque chose de fort !

Marine Falip – BPAURA : Au-delà de créer la rencontre entre candidats en situation de handicap et entreprises, cela donne une belle leçon de recrutement. Habituellement, nous pourrions rester focalisés sur un CV ou sur une première impression. Ici, l’échange se base uniquement sur du verbal. J’ai été très agréablement surprise de voir que, malgré ce manque de repères visuels, le lien s’est instauré très naturellement. Lorsque nous enlevons le masque, nous poursuivons naturellement l’entretien pour envisager une collaboration avec la personne en face de nous.

Emmanuelle Gozlan – CERA : De mon côté, j’ai trouvé qu’avec le masque, nous sommes très réceptifs à l’énergie que dégagent les personnes rencontrées.

Basilia Leclercq – BPCE-IT : Lorsque nous retirons le bandeau, nous nous retrouvons dans une situation un peu incongrue. D’ailleurs, le premier réflexe est de se dire à nouveau « bonjour », comme si nous nous rencontrions à nouveau pour la première fois.

L’atout majeur de cet événement, et plus globalement des rendez-vous donnés par L’agence T, c’est la synergie qui existe entre les différents acteurs présents. Que ce soient les organisateurs, les Cap Emploi, La région Auvergne Rhône-Alpes, ou encore les entreprises, tous jouent le jeu. Le Blind Dating n’est pas un « coup de communication », mais bien d’un rendez-vous avec un objectif concret : permettre aux candidats en situation de handicap de trouver un emploi.

Le feeling est-il passé avec certains candidats ?

Laure Bogeat – BPCE-IT : Nous avons rencontré des candidats en situation de handicap très intéressants et très motivés ! L’un d’entre-eux a attiré notre attention sur un besoin que nous avons chez BPCE-IT et deux autres possèdent des profils pertinents pour les autres entités informatiques du Groupe.

Emmanuelle Gozlan – CERA : Les profils étaient assez diversifiés. Si tous ne correspondaient pas forcément à nos besoins de recrutement, nous leur avons fait nos retours et donné nos conseils pour les aider dans leurs recherches.

Marine Falip – BPAURA : En effet, tous les candidats rencontrés n’avaient pas forcément le profil recherché en lien avec nos opportunités actuelles, mais cette expérience nous a permis de rencontrer des talents motivés que nous pourrons recontacter en fonction de nos futurs besoins.

Nous avons entendu que vous recrutiez ! Comment nos lecteurs peuvent-ils retrouver vos opportunités professionnelles ?

Catherine Debard – CERA : La Caisse d’Epargne Rhône Alpes, comme son nom l’indique, recrute dans toute l’ancienne région Rhône Alpes. Si vous êtes basés dans l’Ain, l’Ardèche, la Drôme, l’Isère, la Loire, le Rhône, la Savoie ou encore la Haute-Savoie, ou que vous souhaitez vous y établir, n’hésitez-pas à  consulter nos offres ! Nous recherchons principalement des Gestionnaires de Clientèle dans toute la région.

Marine Falip – BPAURA : Du côté de la Banque Populaire Auvergne Rhône Alpes, nous nous étendons également sur l’ancienne région Rhône Alpes et sur les départements de l’Allier, du Cantal, de la Corrèze, de la Haute-Loire et du Puy-de-Dôme. Vous pouvez également retrouver toutes nos offres en ligne pour nous rejoindre sur des postes de Conseillers de Clientèle et intégrer un vrai parcours d’évolution en interne.

Laure Bogeat – BPCE-IT : BPCE Infogérance et Technologies est la jeune filiale informatique du Groupe BPCE, créée en 2015. Si c’est une entreprise récente, nous regroupons tout de même 1 200 collaborateurs sur 13 sites répartis dans toute la France. Nous prenons en charge toutes les activités liées à l’infogérance des opérateurs informatiques du groupe et proposons également un système d’infrastructure pour les utilisateurs et les systèmes d’information.

Nous recherchons notamment des Ingénieurs production, Architectes, Ingénieurs réseaux télécom, Ingénieurs sécurité, Ingénieurs système ou encore des Responsables sécurité infrastructures.

Pour postuler, rendez-vous sur notre site carrière !

Emmanuelle Gozlan – CERA : Bien-sûr, quelle que soit l’entité du Groupe BPCE, nous recherchons également régulièrement de nouveaux talents dans les Ressources Humaines, la Communication ou encore les Achats. Le plus simple est de consulter toutes nos offres et surtout de venir à notre rencontre !

Le Groupe BPCE vous a tapé dans l’œil ? Rejoignez sans attendre cet acteur engagé de manière innovante sur la thématique du handicap :

Rejoindre le Groupe BPCE

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00