292

Après vous avoir présenté sa collaboration avec le Gesat, Aéroports de Paris vous propose d’en apprendre plus sur cette structure. Sa mission? Mettre en lien le secteur adapté avec l’entreprise pour ses achats.

Aéroports de Paris c’est:

  • 9 000 collaborateurs répartis sur les différentes plates-formes parisiennes et à l’étranger dans ses filiales.
  • 700 métiers d’innovation et d’expertise.
  • Un peu plus de 400 stagiaires et alternants accueillis chaque année.
  • Une politique emploi ouverte à la diversité qui favorise l’égalité des chances, notamment à travers des actions en faveur de l’emploi des personnes en situation de handicap.

Nous accueillons Boris Duponchel, Responsable Relations Secteur Public, qui nous en dit plus.

Bonjour, pouvez-vous présenter votre fonction au sein du Gesat?

Bonjour, tout d’abord je souhaiterais dire quelques mots sur le réseau Gesat. Il s’agit d’une association loi de 1901, créée en 1982 dont les principales missions sont:

  • de promouvoir et de communiquer sur les prestations et les compétences proposées par les établissements du secteur du travail protégé et adapté auprès des entreprises,
  • d’accompagner le développement économique du secteur du travail protégé et adapté et sa capacité à répondre aux appels d’offres des entreprises,
  • d’accompagner les entreprises dans la mise en œuvre de leur politique achat avec le secteur du travail protégé et adapté

Ma mission au quotidien est de développer et d’optimiser les relations et les prestations entre les établissements du secteur du travail protégé et adapté et nos entreprises partenaires.

Nous avons un rôle de facilitateur entre les 2152 ESAT (Etablissements et Services Adaptés par le Travail) et EA (Entreprises Adaptées), répartis dans toute la France – dont 255 en Région Parisienne – , et les donneurs d’ordres privés et publics, en particulier les près de 80 partenaires du réseau Gesat.

Comment se déroule votre collaboration avec Aéroports de Paris?

Une des clés de réussite de la collaboration entre le Gesat et Aéroports de Paris, est l’attribution pour chaque partie d’un interlocuteur unique sur la question des achats solidaires. Le fonctionnement que nous avons adopté avec Servane Challan-Belval de la Direction des Achats d’Aéroports de Paris, est simple: chaque mois, nous faisons un point sur les projets en cours et à venir pour l’entreprise.

Pour les projets en cours, nous nous assurons que les établissements du secteur adapté et protégé les plus à même de répondre à l’appel d’offres y ont répondu.

Pour les projets à venir, nous conduisons une réflexion commune sur la pertinence de confier toute ou partie du marché à un EA/ESAT et nous identifions les conditions de réussite à mettre en place pour que cette intervention soit la plus qualitative possible.

Je prends ensuite le relais auprès des établissements ESAT et EA pour les informer des appels d’offres qui vont être publiés par Aéroports de Paris.

Je travaille également avec les acheteurs sur différents projets comme par exemple la mise en place d’un accord-cadre sur les prestations de traiteurs, ou encore sur un projet de marché de fourniture d’objets de communication.

Pour ce second projet, mon rôle a été d’identifier les différents établissements pouvant proposer une ou plusieurs prestations, d’analyser leur capacité de production côté EA/ESAT. Côté donneur d’ordres ma fonction est de proposer un retour d’expérience d’autres entreprises partenaires ayant déjà sollicité des établissements du secteur adapté ou protégé sur ce type de services.

Nous avons eu connaissance d’un « guide pratique » que vous avez construit à destination des ESAT/EA, pouvez-vous nous en dire plus?

Une des difficultés que rencontrent les établissements du secteur du travail protégé et adapté est la réponse aux appels d’offres. En effet, les procédures de marché public sont assez complexes et peuvent décourager les EA/ESAT.

Nous les accompagnons sur le volet administratif de ces démarches. Nous travaillons sur un guide pratique, qui devrait voir le jour en 2015, listant l’ensemble des documents à produire pour que l’offre soit valide.

D’ailleurs, nous réfléchissions déjà avec la Direction des Achats d’Aéroports de Paris sur la déclinaison de ce guide pour l’adapter à leur process.

Ce guide est un des outils que nous mettons à disposition de notre réseau. Nous avons également mis en place un système d’alerte qui nous permet de faire une communication ciblée des appels d’offres aux EA/ESAT concernés par un marché.

Lorsqu’aucun ESAT/EA ne peut répondre totalement à une offre, une collaboration est-elle possible? Comment celle-ci s’articule-t-elle?

La coopération entre plusieurs établissements est une tendance qui se développe dans le secteur du travail protégé et adapté. Soit entre établissements ESAT et EA soit en co-traitance avec des entreprises du secteur ordinaire.

Dernièrement nous avons accompagné des établissements (EA/ESAT) qui ont choisi de mettre en commun leurs différents savoir-faire pour répondre à une demande du secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Défense, chargé des Anciens Combattants et de la Mémoire.

Pour les dernières commémorations, l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre (ONACVG) souhaitait réaliser des « bleuets », symbole national du souvenir. La création de ces objets fait appel à 3 types de savoir-faire qu’aucun établissement du secteur du travail protégé et adapté ne met en œuvre simultanément. Nous avons identifié différents établissements disposant de ces savoir-faire et les avons mis en relation pour qu’ils puissent s’associer et faire des propositions communes.

Le rôle du GESAT est aussi de favoriser la mutualisation entre établissements afin de mieux répondre aux besoins et aux exigences des donneurs d’ordres. C’est également un moyen de montrer aux entreprises la capacité d’adaptation et d’innovation de ce secteur.

Quels sont les projets à venir du GESAT?

Nous avons deux évènements importants à venir en 2015:

  • La 3ème édition des trophées des prestations Handiresponsables, qui ont pour but de valoriser des prestations remarquables délivrées par des structures du secteur protégé et adapté – ESAT, EA ou Groupement d’ESAT et/ou d’EA – répondant aux besoins des donneurs d’ordres publics ou privés.

Pour ce qui concerne notre coopération avec Aéroports de Paris, nous avons déjà quelques sujets en cours de réflexion. Tous seront conduits dans le cadre du renouvellement de notre convention de partenariat qui sera établie pour une durée de deux ans – au lieu d’un an.

La relation entre le GESAT et Aéroports de Paris s’inscrit clairement dans la durée. Chacune des parties souhaite travailler sur le long terme et que les actions engagées le soient de manière pérenne. L’enjeu principal étant bien de favoriser l’emploi des personnes en situation de handicap en les mettant en capacité de prouver et de développer leurs compétences.

Soutenez cette initiative en postant un commentaire et en partageant cet article sur FacebookTwitterLinkedInViadeo et Google +!

Vous souhaitez en savoir plus et rejoindre Aéroports de Paris? Rendez-vous sur leur page du réseau Talentéo!

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00