299

En partenariat avec

L’année 2020 s’achève bientôt et, nous pouvons déjà l’affirmer, cette année aura bouleversé le monde, notamment celui du travail. Alors que le télétravail s’est imposé comme incontournable, de quelle manière les entreprises se sont-elles adaptées pour assurer le suivi de leurs collaborateurs en situation de handicap ? Nous avons rencontré Danika Broustail, Responsable de la Mission Handicap du Groupe SII et Vincent Ryback, Référent Handicap de SII Ouest.

Nous traversons actuellement une période où la flexibilité et le télétravail deviennent une nécessité. Comment le Groupe SII s’est-il adapté à cette situation ? Quelles ont été les mesures concrètes mises en place ?

Danika Broustail : Le Groupe SII s’est doté d’un accord sur le télétravail en avril 2018. Les salariés qui souhaitent télé-travailler et dont le poste de travail permet cette flexibilité disposent de tous les outils nécessaires pour le faire.

La situation exceptionnelle que nous traversons depuis le mois de mars 2020 nous a conduit à élargir les possibles.

Nous avons investi dans les outils, la sécurité et l’organisation pour permettre à une très grande majorité de nos salariés de télé-travailler jusqu’à 5 jours par semaine lorsque cela est possible. Certains process ont également été revus pour être adaptés à une telle nécessité en adoptant des flux d’information dématérialisés.

Nous avons également mené de nombreuses actions pour garder du lien afin que personne ne reste isolé. Les salariés de SII ne manquent pas d’idées et les nouvelles technologies sont des supports souvent innovants dans ce domaine.

Quelles actions allez-vous continuer à mettre en place dans les prochains mois ? Quel rôle jouera le télétravail ?

D.B. : Nous ne sommes pas encore sortis de cette crise sanitaire et nous avons encore de nombreux mois devant nous où il va falloir être vigilants et poursuivre certaines actions.

Au-delà même de la situation actuelle, il est fort probable que le télétravail devienne une part du quotidien plus importante dans  l’organisation du travail. Cela suppose de poursuivre l’adaptation des moyens mis en œuvre afin de ne pas le subir.

De quelle manière avez-vous accompagné vos collaborateurs en situation de handicap pour qu’ils puissent continuer à exercer ? Avez-vous proposé des aménagements à domicile ?

Vincent Ryback : Nous sommes très attentifs aux conditions d’exercice de l’activité de nos collaborateurs en situation de handicap. Des aménagements spécifiques sont proposés suite aux préconisations de la médecine du travail. Tous sont effectués en partenariat avec des ergonomes et les autres acteurs du secteur quand cela est nécessaire. Ils prennent, par exemple, la forme de casques audio adaptés, ou encore de logiciels de grossissement de texte.

Ainsi, nous proposons une adaptation des outils de travail que ce soit au sein de nos locaux, chez nos clients, mais aussi chez les collaborateurs concernés.

Comment avez-vous gardé le lien avec vos collaborateurs en situation de handicap ?

V.R. : Nous traitons de manière égale l’ensemble de nos collaborateurs. Cela passe, notamment, par des points réguliers avec leurs managers, ou encore des sondages hebdomadaires pour savoir si tout se passe bien pour eux.

Pour certains la situation est restée la même entre le premier confinement et le second. Ils restent ainsi à 100 % en télétravail. D’autres retournent au bureau si les conditions de travail chez eux ou chez le client ne sont pas optimales. Nous nous adaptons ainsi à chacune des situations en faisant un point particulier pour nos collègues en situation de handicap.

Quel ont été les difficultés rencontrées ?

V.R. : La principale difficulté a été de les accompagner très rapidement dès le début en déclinant à leur domicile l’aménagement de poste qu’ils avaient dans les locaux de SII ou encore chez nos clients. 

Malgré tout, nous y sommes parvenus, notamment grâce à aux managers. En effet, ces derniers ont été des atouts précieux dans cet accompagnement au changement.

Comment s’est maintenu le lien avec vos clients ?

V.R. : Le lien a été conservé tout au long de ces différentes périodes avec une écoute des besoins de nos collaborateurs, mais aussi des attentes de nos clients. Les managers étaient en première ligne et ont su mettre tout en place avec le Référent Handicap ainsi qu’avec la Mission Handicap pour assurer cette continuité. Ce fut donc un vrai travail d’équipe !

Vous aussi, rejoignez une entreprise qui agit concrètement pour l’inclusion du handicap ! N’attendez-plus pour découvrir les opportunités du Groupe SII :

 

Rejoindre le Groupe SII

Partenariat

Partenariat

Partenariat

Partenariat

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00
Actuellement en live
En live !

Accéder au live