594

Le recrutement est stratégique à plusieurs niveaux pour une entreprise, tant sur le plan de la diversité des équipes que sur les compétences à embaucher. Aujourd’hui, kap sur le recrutement des profils en situation de handicap chez Akka Technologies avec Géraldine de Resseguier, référente en la matière.

Une politique RSE efficace est incontournable pour Akka Technologies. Dans le cadre de son engagement en faveur de l’emploi des personnes en situation de handicap, le groupe s’est investi sur de nombreux projets comme Handi-numérique ou le challenge cécifoot. Découvrez comment il appréhende le recrutement des profils en situation de handicap.

Bonjour Géraldine, pouvez-vous nous présenter votre parcours et comment vous en êtes arrivée à vous occuper du recrutement des personnes en situation de handicap chez Akka Technologies ?

Diplômée d’un double diplôme juridique et RH, j’ai souhaité me tourner vers les ressources humaines pour embrasser une carrière tournée vers le relationnel et la diversité des tâches au quotidien.

Depuis 9 ans, AKKA Technologies m’a permis de faire mes preuves sur le recrutement dans les métiers de l’ingénierie produit et process au sein d’une équipe managériale jeune et dynamique et sur un marché principalement axé sur l’aérospace. J’ai progressivement élargi mes compétences dans de nouveaux métiers.

Lorsque l’on m’a proposé le poste de recruteur handicap au niveau national il y a un an, je n’ai pas hésité longtemps car au-delà de découvrir les particularités liées au handicap,  il m’a permis de découvrir l’ensemble des recrutement du groupe, du core business aux fonctions transverses.

Quel est le parcours d’un candidat depuis sa candidature jusqu’à son intégration chez Akka ?

Il s’agit du même parcours que pour tous les candidats postulant chez nous, avec ou sans handicap.
Ils peuvent proposer leur candidature sur le site du groupe : http://recrutement.akka.eu. Toutes nos offres y sont publiées. On peut également nous retrouver sur les réseaux sociaux, axe fort pour le groupe. Nous sommes présents via les principaux acteurs : Facebook, LinkedIn, Viadeo et Twitter. Les candidats peuvent nous découvrir autrement, nous solliciter et nous poser des questions sur l’entreprise, ses métiers, sa culture…

Quand le CV du candidat est sélectionné, il est appelé pour une pré-qualification téléphonique puis reçu en entretien par une Chargée de Recrutement, en l’occurrence moi . Si son savoir-être répond à nos exigences, je transmets sa candidature en interne en fonction de ses aspirations, de son profil et de sa mobilité. Il est ensuite reçu en entretien par un manager technique.

Lorsque ce dernier est validé nous lui faisons une proposition en lien avec le projet. Suivant sa disponibilité nous l’intégrons dans l’équipe. Nous pouvons aussi lui faire une proposition sur plan/profil en fonction de ses compétences.

Vous êtes sur un marché très concurrentiel en matière de recrutement, qu’est-ce qui vous distingue des autres sociétés de conseil pour un(e) candidat(e) en situation de handicap ?

L’existence de notre mission handicap, présidée depuis 2009 par Isabelle DUPUY, a acquis une véritable expertise sur le sujet. Elle a pris son envol avec la signature de notre 1er accord qui touche aussi bien le recrutement, l’intégration que le maintien dans l’emploi mais aussi la sensibilisation et les actions de partenariats.

Pas moins de 5 personnes interviennent au quotidien sur la direction RH et communication. Elles sont très motivées et représentent un réel support incluant la possibilité de former sur des nouvelles compétences.

La présence de notre propre centre de recherches interne, Akka Research ainsi que nos Design Engineering Center et Centres de services permet la meilleure intégration sur des projets innovants faisant appel à des compétences à forte valeur ajoutée. L’intégration se poursuit au rythme du candidat et nous mettons en place un accompagnement fort des équipes. Si besoin, elles sont sensibilisées via des partenaires extérieurs.

Notre centre de recherche et d’innovation interne travaille notamment sur un projet en lien avec le handicap : la LINK &GO. Véhicule autonome, c’est une véritable fierté pour nous !
Akka Institute, notre propre organisme de formation créé il y a plus de 8 ans, organise des parcours de formation par fonction ciblée avec l’appui de cabinets exterieurs.

Comment se déroule le travail des équipes ?

Nos projets de plus en plus trans-nationaux s’expriment sur des durées variables pouvant aller jusqu’à 5 ans et font appel à l’ensemble des métiers présents dans le groupe. Ils représentent jusqu’à 400 000 heures de travail soit 100 personnes en pic de charge et 50 en vitesse de croisière. Les gens peuvent se projeter et monter en compétences en même temps que l’avancée du projet.

Nos possibilités de carrières couvrent plusieurs champs : dans l’expertise, le management ou de manière plus sporadique vers des fonctions commerciales ou transverses !

Quelles sont les principales difficultés que vous rencontrez quant au recrutement des personnes en situation de handicap et comment les contournez-vous ?

La principale difficulté réside dans le fait de trouver des candidats, notamment avec un diplôme de master ou d’école d’ingénieur et de réelles compétences alliées à une forte ouverture d’esprit . Quand on sait que seuls  près de 15% des personnes avec une RQTH ont le bac, cela relève de l’aiguille dans la botte de foin.

Je contourne la difficulté en multipliant notre visibilité sur les différents supports, qu’il s’agisse des jobboards spécialisés, des réseaux sociaux, des partenaires associatifs ou institutionnels. Anne Chamarande, responsable communication en charge de nos relations écoles m’apporte un grand soutien.

Nous comptons aussi sur le bouche à oreilles via les nouveaux arrivants, les Collaborateurs AKKA qui sont tous sensibilisés par le biais d’affiches, flyers et actions comme le challenge Cécifoot.

Nos managers sont aussi sensibilisés sur ce qu’est le handicap en entreprise à travers la distribution de guides, afin de permettre une meilleure intégration dans les équipes.

Quels type de candidats recherchez-vous, tant sur le plan des compétences que de la personnalité ?

Nous recrutons cette année 1 200 collaborateurs sur tous types de contrats. Les candidats avec des réelles compétences en système/logiciel embarqué (bas niveau kernel/linux, autosar, C/C++), en développement informatique J2EE ou C #.NET, en électronique analogique et/ou numérique, en conception/calcul, en mainframe et certification avionique sont très recherchés.

Nos collaborateurs travaillent sur des projets de pointe, ils doivent donc disposer d’une forte ouverture d’esprit sur les nouvelles technologies, avoir une réelle curiosité technique et l’envie d’avancer dans un groupe en pleine croissance.

Nous recrutons également des fonctions dites transverses, principalement en alternance et stage sur des fonctions RH, comptabilité, informatique et achats.

Compte tenu de son rayonnement international et de ces projets transnationaux, nous privilégions les candidats disposant d’une certaine mobilité et maîtrisant l’anglais.

Comment évolue un(e) salarié(e) en situation de handicap en interne ?

Il évolue comme n’importe quel salarié « classique » avec l’appui de son ou sa chargé(e) de mission handicap. Notre objectif est de mettre notre nouveau collaborateur dans les meilleures conditions de réussite. Chez nous, un salarié qui s’implique peut évoluer rapidement en France comme à l’étranger, à partir du moment où il a assis une crédibilité technique.

Des moyens considérables accompagnent cette évolution, le premier étant des échanges réguliers avec le manager. Nous avons mis en place notre propre organisme de formation interne, AKKA Institute qui offre des formations, par exemple en management de projet.

Inversons l’exercice du speech elevator : vous avez moins d’une minute pour convaincre le candidat idéal de rejoindre votre entreprise, top chrono !

Rejoindre AKKA c’est pouvoir évoluer dans une société familiale forte de 11 000 collaborateurs avec une réelle culture de l’ingénierie et de fortes valeurs humaines : le respect, l’ambition et le courage. En constante croissance dans un contexte international, le groupe se donne les moyens de ses ambitions et offre des parcours de formation pour faciliter les évolutions professionnelles, en France comme à l’international.

La passion et l’innovation sont les deux moteurs qui nous animent. Grâce à Akka Research et la variété des domaines d’expertise, les jeunes ingénieurs peuvent participer à des projets innovants dans des secteurs d’activités diversifiés : automobile, énergie, aéronautique…

Pour un candidat RQTH, on a une réelle prise en compte de son handicap avec un appui constant de l’intégration jusqu’à son évolution dans le groupe.

Envie de réagir à cette interview ? N’hésitez pas à laisser un commentaire.

Partenariat

Partenariat

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00