369

Toujours désireux de vous montrer les entreprises accessibles aux travailleurs en situation de handicap, nous avons rencontré la Mission Handicap du Crédit Agricole Centre-Est. Découvrez un métier: le référent handicap.

Le référent handicap au Crédit Agricole Centre-Est

Nous donnons la parole à Philippe Durrenmath, référent handicap au Crédit Agricole Centre-Est, qui nous en dit plus sur ses fonctions.

Bonjour, pouvez-vous nous présenter le métier de référent handicap? Quels sont ses principaux rôles au sein du Crédit Agricole Centre-Est?

Le référent Handicap est la personne qui conduit la politique handicap de l’entreprise. Ce rôle est à la fois d’avoir une réflexion de fonds sur la politique de diversité et de donner des axes d’actions, mais aussi d’être très proches du « terrain ». Il faut être présent auprès des salariés pour favoriser leur maintien dans l’emploi et pour recruter de nouveaux talents.

Comment peut se traduire le maintien dans l’emploi? Quels sont les aménagements qui peuvent être mis en place?

Le maintien dans l’emploi, c’est être à l’écoute des salariés qui font part de leurs préoccupations au référent handicap, mais aussi contacter les personnes signalées par leurs managers.
C’est ensuite de mettre en œuvre les recommandations émises par les médecins du travail.

Enfin c’est d’expliquer à chaque salarié l’importance de faire la démarche de reconnaissance de son handicap. Celle-ci lui ouvre la porte à des mesures de compensation dont l’objectif est de lui permettre une vie professionnelle la plus harmonieuse possible.

Les aménagements peuvent être matériels – aménagement de l’espace de travail, fauteuil ergonomique, écran d’ordinateur spécifique… – , concerner le temps ou le rythme de travail, d’envisager une b et même de prévoir des aides plus personnelles – équipements d’appareils auditif, aides aux transports…

Nous en avons parlé récemment, vous avez sensibilisé vos salariés au handicap dans le cadre de la SEPH 2014. Quelles sont vos actions prévues pour 2015?

Pour 2015 nous avons prévu de faire une sensibilisation via notre intranet en moyenne 1 fois par trimestre sur des sujets très concrets – les maladies invalidantes, l’audition… Nous avons aussi un projet de création d’une newsletter, des projets de sensibilisation par le sport mais aussi par la culture et le théâtre. La SEPH est un moment phare sur lequel nous avons quelques idées mais par encore de projets arrêtés.

Quels sont vos engagements quant au secteur adapté et protégé? Sur quels types de missions les sollicitez-vous?

Notre engagement auprès du secteur protégé est double: A la fois des partenariats permettant d’apporter des fonds pour financer des projets de formation des salariés d’ESAT (Etablissements et Service d’Aide par le Travail) ou de créer des emplois.

Et de façon plus classique, de signer des contrats de sous-traitance avec le secteur protégé sur des domaines variés: entretien espace verts, impressions, organisations de buffets, façonnages…

Vous nous avez parlé du recrutement, sur quels types de postes recrutez-vous? Quels sont les critères favorisés?

Nous recrutons essentiellement sur des postes de commerciaux en agence. Nos critères:

  • Le commercial: être force de proposition auprès de nos clients, avoir le goût du challenge
  • L’esprit d’équipe
  • La capacité à intégrer un métier qui demande des compétences économiques, juridiques, fiscales, relationnelles.

Vous souhaitez rejoindre l’entreprise? Vous avez des questions sur le référent handicap?  Rendez-vous sur le réseau Talentéo!

 

Partenariat

Partenariat

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00