463

Logo Cegid
Sensibiliser au handicap peut se faire de façon innovante, ludique et pédagogique. C’est ce que Cegid nous montre avec sa BD de sensibilisation interne. Analyse en 6 points d’une bonne pratique RH.
Le monde de l’entreprise a réalisé que le handicap fait partie des diversités à intégrer dans ses équipes. Cependant, il n’est ni évident d’être en contact avec des profils issus de cette diversité, ni évident de faire comprendre à ses salariés que les recruter consiste en un avantage et non un obstacle.

L’un des principaux défis se situe donc sur l’intégration des salariés handicapés, et la sensibilisation des collaborateurs d’une équipe aux talents des personnes en situation de handicap et au fait que la diversité en entreprise est un atout. C’est ce que Cegid a fait en diffusant en interne une BD que nous avons pu relayer et qui a fait le buzz sur la toile.

Voir la transcription texte

Marie-Charlotte Tarcy, Infirmière de santé au travail, en charge de la coordination, du maintien au travail :  « La Mission Handicap est là pour rechercher avec le collaborateur la solution la plus adaptée à sa situation, d’où l’association de compétences complémentaires notamment avec le service de santé au travail, le manager, la DRH et le service achats. » Légende : Cegid. Les vraies ressources sont toujours humaines. Vignette n°1 : Un matin, sur le parking de Cegid... [Une femme descend d'un taxi. Une deuxième femme dans une voiture bleue s'interroge.] La femme qui descend du taxi : A ce soir, 18h30! Vignette n°2 : [Les deux femmes discutent en se rendant vers leurs bureaux.] Femme n°2 : Madame a son chauffeur personnel! Vignette n°3, 4, 5 et 6 : Femme n°1 : Mon chauffeur conventionné, tu veux dire! Celui que j'ai obtenu grâce au soutien de Cegid et du Conseil Général! Quand mes problèmes de vue se sont aggravés, je ne pouvais plus conduire. Je pensais même que je ne pourrais plus travailler... Mais Cegid m'a aidé à monter un dossier pour obtenir des aménagements et... Femme n°2 : Et trouver une société de taxi qui prend en charge tes trajets, j'ai compris maintenant! Vignette n°7 : Femme n°1 : J'ai même eu un écran adapté et un logiciel zoomtext. J'ai été gâtée! Femme n°2 Qu'est-ce qu'on ne ferait pas pour que tu restes avec nous Cathy!

Voir la transcription texte

Comme Cegid, construisez un support percutant qui correspond aux attentes de votre cible

Sensibiliser peut se faire de façon ludique et pédagogique. Inutile de préciser qu’intéresser un collaborateur à un document qui ne concerne pas directement ses missions peut se révéler être un défi !

Le handicap pâtit de stéréotypes qui n’aident pas un chargé de mission handicap à faire mouche immédiatement : ils sont globalement positifs, mais ne raccrochent jamais le handicap au monde de l’entreprise. Faire changer les mentalités nécessite un engagement fort et des supports percutants. Tout bon communiquant sait qu’un bon support est un support qui se base sur les habitudes ou attentes des cibles en termes d’information, de pédagogie ou de divertissement.

Cegid a compris que la Bande Dessinée permettait de suivre l’évolution et les interactions du personnage d’Audrey en situation de handicap au sein de l’entreprise. Le format BD est immédiatement identifiable comme un support qui permet d’évoquer tous les sujets, de façon visuelle et attrayante. Voici 5 autres conseils pour bien mettre en place une telle action.

Ne basez pas tout sur une seule action

Pour sensibiliser vos collaborateurs, avertir vos candidats que vous êtes préparé et ouvert à intégrer les talents du handicap, vous avez besoin d’un message clair et fort. En effet, l’implication de la direction sur le sujet est décisive.

Cependant, le premier principe d’une communication efficace est simple : qu’elle soit basée sur la réalité. On parle souvent de solutions qui permettent de développer votre marque employeur comme si le service marketing de votre entreprise était le seul impliqué. C’est totalement faux. Une bonne image de marque est une image positive et en adéquation avec votre réalité.

Cette réalité se compose de toutes les actions que vous menez autour du handicap. Par exemple, chez Cegid, soutenir une action de sensibilisation, comme la course relais entreprise pour la cause du Handicap mental. Participer à un forum de recrutement dédié aux candidats en situation de handicap, faire appel aux ESAT pour de la sous traitance, ou encore financer des projets informatiques novateurs autour du handicap.

Engagez vos collaborateurs dans la construction du projet

L’un des principes de base de la coopération est de rendre les acteurs-cibles moteurs du projet. Une expérience américaine des années 1940 avait d’ailleurs montré que sur deux groupes de personnes étudiés dans un objectif de changement, le groupe autorisé à débattre librement de la question était plus impliqué que le groupe écoutant une simple conférence sur la question.

Permettez à vos collaborateurs de devenir les principaux acteurs du changement, cela aura le triple intérêt de bénéficier de leur brainstorming, de les engager sur le projet, et de leur offrir une reconnaissance en leur confiant les rouages d’un changement.

Comme Cegid, mobilisez vos salariés dans la diffusion du message

Une fois le projet réalisé, n’abandonnez pas vos collaborateurs. Ils ont besoin de palper concrètement un retour sur investissement. Le cas de Cegid montre qu’un community management interne leur permet de communiquer sur le projet en aval, afin de voir les retombées concrètes de leur réflexion.

Inciter et guider vos salariés à diffuser des contenus de ce projet sur leurs comptes sociaux a donc un double effet positif : les récompenser de leur mobilisation en faisant partie d’un buzz sur le web et en voyant la réception de « leurs » contenus, mais aussi montrer à l’externe que votre discours se base sur du concret et des « vrais gens ».

Entourez-vous de professionnels avertis

Être Responsable de mission handicap, de la diversité ou plus généralement des Ressources Humaines équivaut à gérer une petite entreprise. Cette fonction transversale ne peut être menée à bien sans une culture générale ad hoc et une ouverture à tous les sujets qui touchent l’humain et l’entreprise.

Parce qu’un chef d’entreprise ne peut maîtriser tous ces sujets, il s’entoure de professionnels qui font office d’experts sur une ou plusieurs missions. Cegid a choisi de confier la réalisation de sa bande-dessinée à l’agence « Une bulle en plus », qui a travaillé avec les plus grandes entreprises sur des sujets de communication interne et plus particulièrement la diversité.

Et a choisi Talenteo afin de mettre en avant ses actions positives sur les réseaux sociaux, auprès des communautés intéressées par ses actions ; mais aussi de recruter des profils tournés vers les fonctions vente, support, développement, consulting.

Laissez les parties prenantes s’exprimer sur le sujet

Laissez vos salariés les plus impliqués s’exprimer sur votre démarche, qui est aussi leur démarche, afin de montrer une transparence totale sur votre projet. C’est le cas aujourd’hui avec Benoit Sonnet, qui exerce en tant que Développeur Concepteur chez Cegid, et qui a pu participer à l’écriture d’une scénette de la BD des Aventures d’Audrey. Talenteo lui a posé quelques questions :

Vous avez écrit le scénario de cette BD de sensibilisation au handicap. Comment avez-vous été sollicité par Cegid?

Les sollicitations ont été diverses. En ce qui me concerne, j’ai d’abord vu une affiche en salle de pause qui m’a interpellé, et ensuite une sollicitation envoyée par mail à tous les salariés Cegid qui m’a décidé.

Qu’est-ce qui vous a poussé à participer à cette BD? Quel est votre rapport avec le handicap?

Il y avait un côté ludique à l’écriture de ce scénario, et un côté porteur de message non négligeable. L’ouverture aux valeurs humaines, de respect, de bienveillance, est quelque chose qui m’importe au quotidien. L’occasion était donc trop belle… Ma mère étant handicapée, j’ai vécu dès mon plus jeune âge dans ce contexte particulier. Au cours de mes études à Lyon, j’ai eu la chance de pouvoir m’occuper d’une personne en fauteuil roulant en contrepartie du gîte et du couvert. J’alliais l’utile à l’agréable… Et j’insiste sur agréable, car c’était vraiment un plaisir pour moi de l’aider dans son quotidien.

Comment vous sont venues toutes ces idées que vous mettez en scène dans ces planches de BD?

Tout naturellement. En m’inspirant par exemple du fait que des pots de remerciements s’organisent chez Cegid afin de récompenser des collaborateurs méritants. Faire d’Audrey, le personnage central de la BD, une « héroïne » récompensée était pour moi une évidence. Il me suffisait d’ajouter une dose d’humour avec ses collègues arrivant au pot coton dans les oreilles pour « se mettre à sa hauteur », partager un peu son handicap,  et lui faire comprendre qu’elle aurait des concurrents sérieux le mois suivant.

Pouvez-vous nous expliquer brièvement en quoi consiste votre métier chez Cegid?

Je suis concepteur-développeur. Cela consiste à concevoir et réaliser des logiciels pour répondre aux besoins de nos clients, actuels ou futurs. C’est une tâche qui fait appel à la notion de service, notion qui devrait être l’essence de tout ce qu’on réalise. Si tout est service, alors, plus de contraintes!

Si vous deviez expliquer à un candidat en situation de handicap comment se passe l’intégration chez Cegid, comment le feriez-vous?

Je lui dirais tout simplement qu’elle se passe comme pour tout collaborateur Cegid. La seule différence notable, et non des moindres, est la prise en compte de son handicap pour l’aménagement de son poste de travail, et peut-être un suivi plus poussé pour être sûr que tout se passe bien pour lui.

Si vous avez d’autres choses à ajouter, c’est le moment!

Une personne handicapée développe souvent des capacités qu’une personne valide n’a pas. Pensez-y…

Commentez cet article! Si vous deviez sensibiliser au handicap avec une BD, quelle scène choisiriez-vous en priorité?

Partenariat

Partenariat

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00