653

Depuis quelques années nous entendons parler des Soft-Skills au sein des processus de recrutement. Mais que sont ces nouvelles attentes des recruteurs? Réponse avec Dorian Liegois, co-fondateur de la plateforme Seeqle!

Que sont les softs skills? Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur ce concept?

Les soft skills s’opposent aux hard skills, qui sont les compétences techniques mesurables. Nous utilisons cette notion pour décrire les qualités humaines et relationnelles d’un individu. Cela permet au recruteur d’évaluer le degré d’adéquation d’un candidat aux valeurs de l’entreprise et/ou de l’environnement de travail.

En quoi est-il important pour un candidat de travailler dessus? De quelle manière cela peut aider dans la recherche d’emploi?

Les recruteurs s’attachent de plus en plus à la personnalité des candidats au-delà des compétences techniques ou des diplômes. C’est pourquoi ce serait une erreur d’avancer « masqué(e) » lors d’une recherche d’emploi.

Au téléphone ou en entretien physique, il ne faut pas hésiter à sensibiliser le recruteur à ses valeurs et sa personnalité, et démontrer en quoi celles-ci sont adaptées au poste proposé.
Pour cela, il est nécessaire de bien s’informer sur les valeurs de l’entreprise en amont. Attention, de nombreux candidats font l’erreur de mentir en entretien pour avoir des chances d’être embauché.

Le recruteur se rendra vite à l’évidence qu’un postulant ne convient pas durant la période d’essai! Il est ainsi important de garder à l’esprit qu’il n’y a pas de bonnes ou mauvaises soft skills.

Les soft skills: effet de mode ou changement de perception?

Il faut du temps pour faire changer les mœurs, et il est vrai que l’on parle des soft skills depuis peu. Pendant des années, notre modèle reposait sur des compétences et des diplômes, a contrario de la culture anglo-saxonne.

Cependant, le curseur se déplace progressivement en mettant de plus en plus l’humain au cœur des décisions RH.

Cette dynamique se retrouve essentiellement dans les entreprises qui ont compris qu’un bon recrutement ce n’est pas seulement une agrégation de compétences techniques/fonctionnelles. Le coût d’une « erreur de casting » est estimé à 35 000 euros, ce qui laisse réfléchir!

Quels conseils donneriez-vous pour mettre en avant ses soft skills?

Nous avons tous déjà vus les termes « dynamique », « responsable », « autonome » sur des CV ou lettres de motivations. Cependant, il est impossible de mettre en avant ses soft skills avec un simple CV pour décrocher un entretien. C’est d’autant plus compliqué quand on sait qu’il faut au moins 25 candidatures pour décrocher un seul entretien.

C’est pourquoi, je conseillerais aux demandeurs d’emploi d’utiliser des outils tels que le CV multimédia de Seeqle pour se mettre en avant. Cela vous permettra notamment de créer des vidéos de présentation, en une ou plusieurs langues, avec tutoriel et prompteur virtuel. Vous pourrez également importer vos créations ou encore remplir un test de personnalité!

Quel message souhaitez-vous passer à nos lecteurs?

La recherche d’emploi n’est pas une chose aisée. Elle peut néanmoins être simplifiée si vous utilisez les bons outils et si vous prenez en compte le fait que votre personnalité pourrait vous faire décrocher votre prochain job! Alors libérez-vous, soyez transparents, inventifs et ayez confiance en vous!

Mettez-vous en avant vos Soft Skills? Quels outils utilisez-vous? La parole est à vous !
Et n’oubliez-pas de tester la plateforme Seeqle!

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00