208

Travailler dans l’insertion professionnelle, c’est possible. Aujourd’hui, si vous souhaitez axer votre carrière sur un métier de l’accompagnement, c’est même une très bonne option. Si vous êtes quelqu’un de plutôt empathique, ouvert d’esprit, ou que vous souhaitez aider des personnes en difficulté professionnelle à trouver la voie qui leur correspond : ce métier est peut-être bien fait pour vous.

Travailler dans l’insertion professionnelle : définition

Missions

L’insertion professionnelle permet à un individu ou groupe d’individus d’entrer sur marché du travail dans des conditions favorables à l’obtention d’un emploi. Les missions principales des métiers la visant consistent donc à aider une personne à trouver un emploi selon les difficultés qu’elle peut rencontrer. Ainsi, il s’agit d’accueillir, informer et accompagner des adultes comme des jeunes. En effet, si certains conseillers se spécialisent dans l’insertion professionnelle à la fin du cursus scolaire, il est aussi possible d’accompagner des adultes dans une reconversion ou dans une réinsertion suite à des difficultés. Concrètement, le conseiller en insertion assure le suivi, prend des rendez-vous et surtout accompagne les personnes dans leur projet professionnel.

Compétences

Vous souhaitez vous tourner vers un métier lié à l’insertion professionnelle ? Tout d’abord, nous vous en félicitons. Ensuite, voici certaines compétences pouvant être particulièrement utiles à acquérir :

  • Avoir une capacité d’analyse ;
  • Connaître les méthodes d’élaboration d’un projet professionnel ;
  • Savoir conduire un entretien professionnel ;
  • Avoir une bonne connaissance des démarches administratives liées à cet emploi ;
  • Avoir une bonne connaissance du territoire géographique (entreprises, écoles, associations) ;
  • Être disponible et à l’écoute ;
  • Être motivant et inspirant ;
  • Avoir un esprit d’équipe ;
  • Être pédagogue.

En parallèle, vous devrez faire preuve d’une grande souplesse et d’une adaptabilité à toute épreuve. Eh oui ! Le conseiller en insertion aura à faire face à de multiples profils. D’ailleurs l’ouverture d’esprit s’avère également être un « must have ». De plus, vous serez peut-être obligé de vous plier à certaines contraintes : mobilité géographique par exemple. Si vous travaillez au sein de différentes structures, votre adaptabilité sera grandement appréciée.

Ensuite, parlons d’empathie. Le fait de pouvoir se mettre à la place de la personne conseillée est primordial. Ses interrogations et ses doutes sont très légitimes, à ce stade. La démarche d’insertion dans l’emploi, compte tenu du passif et de la psychologie de cette personne, peut être plus ou moins compliquée. Votre démarche doit découler d’une sincère volonté d’aller vers un métier de la solidarité et de l’entraide. Nous l’avons vu dans les définitions et missions : le principe même des métiers de l’insertion c’est d’aider et d’accompagner les autres.

Les dernières qualités, comme vous pouvez vous en douter, sont la patience et l’écoute. Cela rejoint un peu l’idée de l’empathie : il faut pouvoir instaurer un dialogue de confiance.

Les métiers de l’insertion

De nombreux intitulés pour les métiers de l’insertion professionnelle existent. Voici des exemples d’appellations recensées par la fiche métier K1801 — Conseil en emploi et insertion socioprofessionnelle de pôle emploi  :

  • Accompagnateur reconversion professionnelle
  • Consultant emploi formation
  • Coordonnateur emploi formation
  • Chargé de mission emploi formation
  • Conseiller en recherche d’emploi
  • Conseiller en reclassement professionnel
  • Consultant en création d’entreprise
  • Conseiller chargé de projet emploi
  • Conseiller professionnel
  • Référent emploi
  • Conseiller en insertion professionnelle

Nous pouvons voir que les différents métiers de l’insertion tournent autour des grands axes suivants :

  • formation ;
  • insertion dans l’emploi ;
  • reconversion professionnelle ;
  • création d’entreprise.

Zoom sur 2 métiers

Consultant gestions de carrières

Ce consultant se spécialise sur les pivots de carrière. Il peut aider ses clients à évoluer dans son domaine, voire même au sein de la société à laquelle il appartient déjà.

Ses missions consistent à :

  • Lister les caractéristiques de la situation actuelle du bénéficiaire, adapter un plan d’accompagnement sur mesure ;
  • Proposer un accompagnement à l’aide de divers outils tels que les bilans de compétences ;
  • Faire ressortir les qualités et axes d’évolution possibles du bénéficiaire ;
  • Faire le suivi de ce plan jusqu’à sa finalité et s’assurer que la transition professionnelle se déroule au mieux, en adéquation avec les souhaits du bénéficiaire.

Conseiller en insertion professionnelle

Son rôle est d’aider le public qui le consulte à résoudre les problèmes qu’il rencontre au cours de sa carrière professionnelle. Par exemple, il peut aider une mère de famille qui a mis un frein à sa carrière à repartir plus sereinement sur le marché du travail.

Ses missions consistent à :

  • Mener des entrevues avec son bénéficiaire ;
  • Établir un diagnostic individuel selon la situation de la personne concernée ;
  • Générer un parcours d’insertion adapté ;
  • Accompagner la mise au point de ce parcours, collaborer avec des partenaires qui pourront aider à la concrétisation de ce projet ;
  • Assurer le suivi.

Le fait de travailler dans l’insertion professionnelle peut être très valorisant. Ces métiers permettent à d’autres personnes qui ont pu rencontrer des difficultés, des discriminations, des erreurs de parcours à retrouver une vie professionnelle saine et adéquate selon leur personnalité et leurs capacités.

Et l’inclusion dans tout cela ?

La notion d’inclusion est forcément très présente dans ces différents métiers. En effet, par essence même, votre rôle sera d’accompagner toute personne ayant besoin d’aide sur son projet professionnel quel que soit le profil de la personne. Malgré tout, il n’est pas toujours facile de connaître les solutions qui existent pour permettre aux bénéficiaires de votre accompagnement de suivre le parcours de leur choix. Ainsi, nous vous recommandons cinq sources d’information qui pourraient bien vous faciliter la vie !

Tout d’abord, l’association @talentEgal qui agit et accompagne les étudiants en situation de handicap du lycée au premier CDI. Ensuite, l’association Dare Women, qui a pour objectif de permettre aux femmes de s’épanouir professionnellement. Nous vous recommandons également de faire régulièrement un tour sur le site de l’ONISEP qui propose de nombreuses fiches pratiques. Notamment sur la thématique « handicap et études supérieures ». Suivez aussi sans hésiter l’association Tremplin qui sensibilise sur le handicap dans les études supérieures.

Enfin, suivez régulièrement Talentéo sur notre média, notre page Facebook, notre page LinkedIn, notre compte Instagram ou encore notre compte Twitter. Nous mettons quotidiennement en avant des informations sur ces thématiques. D’ailleurs, n’hésitez pas à nous partager vos conseils et recommandations. Nous serons ravis de les relayer !

Partenariat

Partenariat

Partenariat

Partenariat

Partenariat

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00
Actuellement en live
En live !

Accéder au live