372

Dans un contexte toujours plus difficile en matière d’emploi, le chômage est une étape quasi incontournable. Pourtant, cette période pas toujours facile peut et doit être optimisée et vous permettre de travailler votre employabilité afin de retrouver un emploi rapidement. Talentéo vous a concocté un dossier en 3 étapes pour vous aider à reprendre pied. Première escale : les formations en ligne !

Avec ou sans diplôme, chômage ne rime pas avec échec et cette période peut être l’occasion de faire le point sur votre carrière et de développer des compétences. Outre les propositions de formations que Pôle Emploi peut vous faire ou celles qu’il accepte de financer, il existe une foule d’outils en ligne pour consolider ou apprendre de nouvelles compétences dans beaucoup de domaines. Autodidacte dans l’âme ? Vous trouverez sûrement votre bonheur !

Avant de démarrer une formation en autodidacte

formation chômage s'organiser
Avant de démarrer tambours battants une formation en ligne, il convient de faire un point sur votre projet professionnel et de vous poser des questions essentielles : où en êtes-vous dans votre carrière ? Qu’avez-vous envie de faire : poursuivre sur les fonctions que vous aviez, vous reconvertir dans un autre domaine, développer certaines compétences pour changer légèrement de cap ? Combien de temps vous donnez-vous pour trouver un nouvel emploi ? Combien de temps reste-t-on au chômage en moyenne sur votre secteur ?

Ce point fait, vous devrez choisir les bonnes formations, au service de votre employabilité. Rien ne vous empêche d’étudier en parallèle la vie des chats persans au Moyen-Age mais ce n’est pas l’objet de notre article !

 

  • Ne pas s’éparpiller

Selon votre domaine de prédilection, vous risquez de vous confronter à une offre très large avec beaucoup d’options très tentantes. Vous devrez arbitrer entre ce qui doit vous rendre le plus service en matière d’employabilité et ce qui vous intéresse le plus. Soyez pragmatique sans pour autant vous embarquer dans un parcours compliqué et pas susceptible d’accrocher suffisamment votre attention. Vérifiez bien le sérieux des organismes ou des sites avec lesquels vous vous engagez. Gardez à l’esprit que si vous vous formez en autodidacte, vous devrez compter sur votre seule motivation !

 

  • S’organiser

Une fois la shortlist des formations intéressantes établie, il faut vous organiser et prévoir un planning structuré. Dimensionnez le temps que vous vous donnez par rapport à votre recherche d’emploi et en cas de reprise sur un poste, si vous pourrez continuer ou pas.

On ne saurait que trop vous conseiller de définir un planning le plus précis possible, si ce n’est pas déjà fait dans le cadre de votre recherche de poste –un travail à temps plein ! Soyez cependant souple et laissez-vous de la marge pour anticiper sur les imprévus, surtout si vous avez des enfants à gérer par exemple. L’apprentissage doit être un moment de plaisir avec des contraintes raisonnables, pas un bagne même si la motivation est souvent variable.

 

  • Se fixer des objectifs

Viser un objectif vous aidera à vous organiser. Certains cours vous imposeront des deadlines à respecter (devoirs à rendre par exemple) Si c’est un cours que vous pouvez suivre librement, prévoyez quand vous achèverez de terminer, cela vous aidera à vous motiver. Appuyez-vous sur sa division initiale en chapitres ou unités.

Et si vous ne terminez pas dans les temps ? Alors une malédiction terrible Alors rien du tout ! A vous de voir si c’est normal ou si vous avez procrastiné et d’en tirer les conclusions qui s’imposent ! Vous choisissez de culpabiliser ou pas et déterminez vous-même si vous souhaitez poursuivre sur ce mode d’apprentissage ou non. C’est peut être un argument à avancer à Pôle Emploi pour justifier le financement d’une formation plus encadrée : expliquez comment, pourquoi et combien de temps vous avez essayé et pourquoi cela n’a pas fonctionné.

Les formations en ligne présentent l’avantage de pouvoir vous proposer une offre gratuite et étayée. En revanche, elles supposent une forte motivation et une capacité à apprendre en autodidacte, ce qui n’est pas évident pour tout le monde. Par ailleurs, elles ont encore une reconnaissance limitée en matière de certification mais elles en disent long sur vos capacités et elles intéresseront toujours les recruteurs !

Tour d’horizon des formations en ligne

  • La folie des MOOCs : des cours d’universités à portée de clic !

MOOCs formation
Les MOOCs ou Massive Online Open Courses ont été popularisés au début de l’année 2012 aux USA par de prestigieuses universités qui mettent alors certains de leurs cours en ligne et à disposition du grand public. Ils ouvrent le champ des possibles pour les autodidactes mais aussi pour les universités qui peuvent enseigner autrement et rayonner sur un public plus large et à l’international. Selon que vous soyez anglophone ou non, plusieurs plateformes sont à votre disposition. Si vous cherchez des cours dans un domaines bien particulier, vous trouverez des annuaires qui recensent les MOOCs existants.

Officielle en France et dispensant des cours en français, FUN pour France Université Numérique vous permettra de trouver une offre plutôt large et gratuite. Cependant, d’autres supports existent comme Coursera ou Udacity. Certains proposent l’intégralité des cours et l’attestation gratuites, mais pour d’autres, une participation financière est requise pour l’attestation. Un point à bien vérifier avant de démarrer.

Les Moocs ouvrent et clôturent à des dates bien précises et imposent donc des deadlines aux participants. Des échanges sont prévus entre les professeurs et les participants, via des forums, des chats ou encore des rendez-vous sur Twitter avec questions directes.

A la clef ? Une attestation de réussite, voire une certification parfois payante. Si le document obtenu n’a pas la valeur d’un diplôme, il est impératif de le faire figurer sur votre CV. L’idéal étant d’opter si possible pour la formation d’une Ecole ou d’une Université connue ou pour un MOOC réputé dans votre secteur d’activité (quelques recherches sur internet devraient vous en dire plus à ce sujet).
A noter : Pôle Emploi a lancé ses propres MOOCs dédiés à la recherche d’emploi !

 

  • Les sites de cours en ligne : je développe mes compétences à la maison !

Dossier formation chômage cours en ligne
Certains sites, finalement assez proches des MOOCs, proposent des cours en ligne, sans date de début ou de fin. C’est d’Open Classroom pour les passionnés d’informatique et de web en général. Là encore, les attestations de réussite sont accordées aux participants qui ont réussi l’évaluation, parfois moyennant finance.

Pour les webmarketeux, Google propose gratuitement deux certifications sur les outils Google Analytics et Google Adwords par exemple, très appréciées des recruteurs. Idem du côté de Microsoft, notamment avec des formations sur la suite Office. Intéressant dans tous les postes comportant un volet administratif. Une participation financière est souvent demandée.

 

  • Do you speak english ?

Dossier formation chômageEnvie de dépoussiérer votre anglais, de renouer avec les cours d’allemand  LV2 que vous avez arrêtés à la fac ou d’apprendre une nouvelle langue ? Depuis quelques années, une offre incroyable fleurit pour apprendre ou approfondir une nouvelle langue ! Sur ordinateur, smartphone, tablette pour travailler autant à l’oral qu’à l’écrit, vous n’aurez plus d’excuse pour ne pas vous y mettre.

Parmi les poids lourds, on retient notamment Babel ou encore Busuu qui proposent une offre freemium avec un volet gratuit et des options payantes. Le truc en plus ? Les deux plateformes sont disponibles via deux applications mobiles bien pensées. Ces formations peuvent être indiquées pour vous préparer à passer un examen de type TOEIC, payant mais du plus bel effet sur un CV.

Vous avez suivi une formation en ligne ? Vous êtes un irréductible autodidacte ? Partagez votre expérience avec nos lecteurs !

Partenariat

Partenariat

Affaires sensibles

Démocratie corinthiane : foot, bière et rock’n roll

00:00