En savoir plus sur Talentéo
11AVR 16

Emploi & Handicap: et ailleurs sur le globe c’est comment?

Mélanie Paulhe, étudiante, s’est interrogée sur l’accès au travail des personnes en situation de handicap en France et dans le reste du monde. Si le travail est un droit, son application n’est pourtant pas si simple. Nous laissons la parole à la jeune femme qui s’est confiée à nos partenaires d’Handirect!

Emploi & Handicap: et ailleurs sur le globe c’est comment?

En Europe

Ici, depuis 2005, de nombreuses améliorations se sont opérées, bien que peut-être pas encore assez nombreuses pour certains, c’est toujours non négligeable! Nous pouvons noter que des problèmes d’accessibilité peuvent freiner une personne en situation de handicap souhaitant occuper un poste qui lui plaît et le passionne. Pourtant peu à peu des efforts sont faits.

Avec la Suède et l’Autriche, la France est un des meilleurs pays européens pour l’accès au travail des personnes handicapées. A contrario, malgré les quotas instaurés pour les entreprises d’une certaine taille dans chaque pays, certains d’entre eux restent en recul et n’ont pas encore vraiment libéré le milieu de l’emploi.

Par exemple, l’Allemagne, en 2010, ne remplissait que 13% de ce quota, fixant le taux de personnes handicapées à 6%. Cela qui est vraiment peu! Cela sans compter les entreprises préférant encore payer une amende plutôt que d’offrir un emploi à une personne en situation de handicap.

D’autres, comme les Pays-Bas, prévoient des sanctions comme la prison ou des amendes pour protéger toute personne en situation de handicap dans le milieu professionnel. Mais là-bas il est aussi question d’allègement fiscal pour les entreprises qui sont bonnes élèves, ce qui est également le cas aux États-Unis depuis 1992.

D’ailleurs, aux USA, au Canada et au Royaume-Uni, les entreprises qui comptent plus d’une quinzaine de salariés doivent s’adapter pour le recrutement et le travail des personnes en situation de handicap. Et au Danemark, par exemple, ces travailleurs bénéficient en priorité des postes vacants dans le secteur public.

La Pologne, quant à elle, est le pays où le taux de personnes en situation de handicap est le plus grand en Europe. C’est aussi le pays où cette communauté est la plus touchée par le chômage.

En Europe, grâce à la signature d’un traité en 2007, les postes proposés aux personnes en situation de handicap sont de trois types:les emplois ordinaires, les emplois subventionnés et les emplois protégés.

Que signifie vraiment tout cela? L’emploi ordinaire concerne aussi bien le secteur privé que le public, et des sanctions sont prévues si les obligations d’emploi ne sont pas respectées.

L’emploi subventionné ou accompagné est un peu plus flou, il est proposé par des entreprises adaptées qui peuvent accompagner la personne à plus ou moins long terme. Enfin, l’emploi protégé est strictement réservé aux ESAT (Etablissement et Service d’Aide par le Travail). Ces emplois protégés sont présents pratiquement partout en Europe.

Dans le reste du monde

En Russie, le bilan est beaucoup moins glorieux. Des lois censées protéger les personnes en situation de handicap existent, mais elles ne sont pas respectées. Les personnes concernées ne sont pratiquement pas aidées financièrement et leur handicap est peu soutenu au quotidien.

Concernant l’emploi, les entreprises voient leurs impôts réduits avec l’embauche mais, malheureusement, un grand nombre de ces postes sont en réalité des emplois fictifs.

Au Japon, les personnes en situation de handicap n’ont pas dans leur ensemble la même reconnaissance. La loi de 2006 vise à améliorer l’autonomie des personnes ayant des déficits mentaux dans le monde du travail, mais elle ne prévoit rien pour les personnes qui ont un handicap plus léger. Ces dernières ne sont pas prises en compte. Pour autant, leur quotidien n’est pas plus simple!

Voyageons encore un peu… Au Sénégal, la prise de conscience est bien plus récente. Les lois datent de 2010! Elles ont pour objectif de « garantir l’égalité des chances des personnes handicapées, ainsi que la promotion et la protection de leurs droits contre toutes les formes de discrimination ». Un quota de 15% dans le secteur public est prévu.

En Amérique du sud, 80 à 90% des personnes en situation de handicap (selon les régions), sont sans emploi. Leur quotidien est très précaire.

La Chine quant à elle compte un peu plus de 6% de personnes handicapées dans sa population. Les lois imposent un quota de 1,5% de travailleurs concernés dans les entreprises. Or, sans contrôles, nombre d’entre eux sont contraints de réaliser des travaux agricoles, souvent sans rémunération et reconnaissance sociale.

Le travail n’est pas le seul fautif

Pour conclure, nous retiendrons qu’il existe encore bien des différences sur le globe en termes de d’accès à l’emploi pour les personnes en situation de handicap. De nombreux efforts sont encore à faire.

Pourtant, nous penserons également à la scolarisation des enfants en situation de handicap. Pour être une personne adulte heureuse dans son travail comme dans sa vie quotidienne, il est important d’avoir eu accès à l’école dès l’enfance.

Malgré tout, de nombreux enfants concernés ne vont pas à l’école à cause de la non-adaptation du système scolaire à leur handicap. En France, il manque des structures d’accueil adaptées. Celles qui existent sont parfois loin du domicile familial et sont très plébiscitées. Un problème ne se posant pas que dans notre pays.

lire également:

Et vous, quelles sont vos expériences en Europe et à l’international? Dites-le nous dans les commentaires!

Nous vous donnons rendez-vous dans nos pages pour retrouver les entreprises qui recrutent!

A lire également:

Mots clés: , , ,

Poster un commentaire

*

Retour en haut de page

Les incontournables