En savoir plus sur Talentéo
22MAR 18

Sport2Job 2018: trouver un emploi en bas des pistes!

Mardi, la première manche de Sport2Job Grenoble s’est déroulée à Chamrousse. Comme en 1968 lors de la fameuse descente de ski alpin qui couronnait Jean-Claude Killy, le brouillard s’est invité à cette journée dédiée au handicap et à l’emploi.

Tandis que les athlètes français rentraient tout juste de leur aventure paralympique en Corée du Sud, une belle palette de sportifs adaptés se réunissait sur le front de neige de Chamrousse, récemment animé par les célébrations du cinquantenaire des JO de Grenoble.

Face à ces champions du monde et champions de France intégrés aux différentes équipes, les collaborateurs des quatre structures participantes (CEA/Grenoble, STMicroelectronics, Schneider Electric, Grenoble Alpes Métropole) et les candidats en situation de handicap éprouvaient un mélange d’admiration et d’appréhension. Un slalom parallèle devait effectivement les mettre en concurrence pour lancer cette journée dédiée au handicap et à l’emploi…

Journée brumeuse, journée heureuse

C’était pourtant sans compter sur le brouillard dense et têtu qui enveloppait la station. Forcée d’annuler l’épreuve de ski alpin faute d’une visibilité suffisante, l’équipe organisatrice de Talentéo invitait la centaine de participants, répartie en 6 équipes de sportifs valides et en situation de handicap, à relever d’autres défis.

Une épreuve de tir à la carabine laser, couché, assis et à l’aveugle, orchestré par Alpinum Events et Vercors Handisport, sollicitait précision et adresse. De son côté, le Safari Tweet incitait les participants à multiplier les publications sur les réseaux sociaux et des initiations au ski fauteuil se poursuivaient dans la brume.

Après un déjeuner convivial, une série d’ateliers confrontait collaborateurs et candidats à des situations de handicap.  L’exercice déroutant du ski à l’aveugle était animé par Hyacinthe Deleplace, skieur malvoyant qui s’alignera aux championnats de France de ski handisport ce week-end.

Non loin, un jeu autour de la malentendance imaginé par l’URAPEDA défiait les participants. L’épreuve reine de l’après-midi était cependant l’originale construction d’un bobsleigh avec, en point d’orgue, un étonnant concours de poussée. Esprit d’équipe et bonne humeur égayaient un front de neige baigné de brume et cinglé par une brise glaciale!

La journée se clôturait au chaud, dans la salle polyvalente du Recoin, autour de la cérémonie protocolaire qui récompensait le grand vainqueur de cette manche sportive : l’équipe SVDC du CEA/Grenoble recevait ainsi le trophée des mains d’Alim Latrèche, parrain de Sport2Job et ancien escrimeur handisport de haut niveau, qui exprimait son soutien à l’événement.

« Sport2Job permet de montrer les personnes en situation de handicap sous un autre angle et de valoriser leurs capacités grâce à des activités sportives. C’est une formidable opportunité pour mettre en lien les entreprises et les personnes en situation de handicap. »

 

Sensibilisation et emploi à l’honneur

 

Malgré des conditions climatiques éprouvantes, ce premier rendez-vous 2018 du challenge interentreprises Sport2Job, placé sous le haut patronage du Ministère du Travail et avec le soutien de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et de Malakoff Médéric, se déroulait dans une atmosphère chaleureuse où les échanges entre candidats et recruteurs se multipliaient.

A la fois grâce au jeu du « Face à face » et à la faveur de la moindre opportunité de dialogue, les rencontres informelles permettaient de nouer des liens et d’élargir le réseau des candidats, comme le rappelait avec enthousiasme Charlotte Chautemps, chef de service Emploi et Compétences à Grenoble Alpes Métropole:

« Cette manifestation place la relation au cœur du processus de recrutement. Or c’est l’être humain qui est le moteur d’une entreprise ou d’une collectivité. Sport2Job est un précieux créateur de rencontres. »

Source de recrutements lors de ses éditions antérieures, Sport2Job 2018 relance cette année encore sa dynamique habituelle. Outre une sensibilisation efficace au handicap, appréciée par les collaborateurs présents.

« C’est un événement génial qui permet une vraie prise de conscience », affirmait François, salarié à STMicroelectronics –

Sport2Job s’affirme comme une passerelle vers l’emploi.

« Les gens sont venus spontanément vers moi et le fait qu’ils sachent que j’ai un handicap permet de parler plus librement », confiait Christine, candidate. « On rencontre ici des personnes qui comprennent et sont dans l’empathie. Même si je trouve un emploi, je pense que je reviendrai comme bénévole. Parce que c’est important de faire de la sensibilisation, mais aussi parce que ça me fait du bien, tout simplement. »

 

Le podium de la première manche

  1. CEA – équipe SVDC
  2. STMicroelectronics – équipe ST’Hand Up
  3. Schneider Electric

Vous avez participé à cet événement et souhaitez témoigner? La parole est à vous dans les commentaires! 

Ne manquez-pas la prochaine étape de Sport2Job 2018: le Pitch des Solutions qui se déroulera le 10 avril!

© 2018 Talentéo. Toute reproduction interdite sans l’autorisation de l’auteur.

 

A lire également:

Mots clés: ,

Poster un commentaire

*

Retour en haut de page

Les incontournables